Amy Winehouse, Pete Doherty

Ramey

On dirait que les médias britanniques n'étaient pas les seuls à soupçonner une liaison entre Amy Winehouse et Pete Doherty.

Le mari incarcéré de Winehouse, Blake Fielder-Civil, les soupçonnait aussi, apparemment. Et comme un tribunal britannique l'a appris aujourd'hui, il était prêt à parier beaucoup d'argent sur ses soupçons.

Un détenu récemment libéré de la prison de Pentonville, où Fielder-Civil est actuellement emprisonné, a déclaré, au cours d'un témoignage pour une affaire séparée, que le mari jaloux de Winehouse lui avait offert environ 40 000 $ pour "réduire en miettes" le rockeur de Babyshambles.

Richard Lyttle a déclaré sous serment lundi, au tribunal de Old Bailey, que Fielder-Civil avait fait savoir qu'"il donnerait 20 000 £ à quiconque se chargerait de son cas. Il était très perturbé", après avoir appris que Doherty avait rendu visite à Winehouse dans sa résidence de Camden à des heures très matinales.

Quand l'avocat Sir Desmond de Silva a demandé si Fielder-Civil soupçonnait une infidélité, Lyttle a répondu : "Ouais."

"A-t-il dit 'réduire en miettes' ?" ont demandé les avocats.

"C'est bien ce qu'il a dit", a répondu Lyttle.

Lyttle a fait cette révélation en témoignant dans le procès d'un meurtre de deux hommes, sans aucun rapport. Il a affirmé qu'il avait sympathisé avec Fielder-Civil durant leur incarcération, mais a admis qu'il avait tenté de vendre l'histoire aux tabloïdes britanniques pour 10 000 $.

En plus du passage à tabac de Babyshambles, Fielder-Civil a aussi soi-disant révélé, selon Lyttle, qu'il avait reçu, depuis qu'il était derrière les barreaux, plusieurs menaces de complot d'enlèvement de Winehouse.

Fielder-Civil a plaidé coupable la semaine dernière, admettant avoir causé des coups et blessures et entravé le cours de la justice dans son procès de pots-de-vin à des témoins. Il restera en prison jusqu'à ce que sa condamnation soit prononcée.

Amy Winehouse, quant à elle, subit toujours des examens dans un hôpital londonien après s'être évanouie brièvement chez elle il y a quelque jours.

  • Share
  • Tweet
  • Share

We and our partners use cookies on this site to improve our service, perform analytics, personalize advertising, measure advertising performance, and remember website preferences. By using the site, you consent to these cookies. For more information on cookies including how to manage your consent visit our Cookie Policy.