Hugh Grant

Focus Pictures, PacificCoastNews.com

Une photo vaut peut-être mieux qu'un grand discours, mais dans le cas d'Elizabeth Hurley et Hugh Grant, elle vaut aussi une grosse somme d'argent.

L'ex-couple, ainsi que le mari actuel de Hurley, Arun Nayar, ont accepté une somme de presque 113 000 dollars en dommages et intérêts pour atteinte à leur vie privée. Ce sont deux agences européennes de paparazzis qui paieront cette somme pour avoir pris des photos des trois amis très unis pendant leurs vacances aux îles Maldives l'année dernière.

Ce qui a paru particulièrement ''répréhensible" à tous les trois, c'était que la compagnie britannique, U.K. Big Picture Ltd., et la compagnie française, Eliot Press SARL, ont toutes les deux cru bon de prendre et de vendre des photos du fils d'Hurley, Damian, qui ressemble au petit Lord Fauntleroy, nu sur la plage.

Des photos du groupe ont été achetées par News of the World et Mail on Sunday , puis publiées en octobre dernier, dans la presse et en ligne, avec les titres railleurs suivants : "Liz et ses deux hommes " et "Hugh tiendrait-il la chandelle ?" .

En plus de l'argent, dont ils comptent faire don à une œuvre de charité pour la lutte contre le cancer, le trio a également accepté des excuses publiques de la part des agences de paparazzis pour les photos prises contre leur gré que l'avocate du groupe, Laura Tyler, a qualifiées de "très contrariantes", surtout que les trois amis avaient choisi cette station balnéaire privée précisément pour éviter ce genre d'incidents...

...ainsi que les titres de mauvais goûts dans les tabloïds.

  • Share
  • Tweet
  • Share

We and our partners use cookies on this site to improve our service, perform analytics, personalize advertising, measure advertising performance, and remember website preferences. By using the site, you consent to these cookies. For more information on cookies including how to manage your consent visit our Cookie Policy.