ÉTÉ
2018
Blac Chyna, Mechie

MEGA

Mechie, l'ex-copain de Blac Chyna, s'est exprimé sur la fuite de sa sex-tape lundi par un utilisateur anonyme sur Twitter.

Interviewé par The Shade Room sur Instagram Live lundi, Mechie a déclaré qu'il était le partenaire de Chyna sur cette vidéo d'une minute et 23 secondes, qui montre Chyna, nue, en train de faire une fellation à un homme.

"En gros, on était en boîte et elle m'a dit qu'on devrait sortir ensemble, alors on l'a fait et c'est ce qui a conduit à cette vidéo", a-t-il déclaré en parlant de la jeune starlette de 29 ans.

Blac Chyna, Rob Kardashian

Greg Doherty/Getty Images

Quand on lui a demandé s'il avait rencontré Chyna pendant qu'elle et Rob Kardashian étaient encore ensemble, Mechie a nié toute infidélité.

"Non, elle n'était pas avec Rob. Elle avait quitté Rob l'année avant qu'on se retrouve, en décembre", a-t-il révélé. "Elle n'était pas avec Rob quand on a couché ensemble. Elle avait eu le bébé et elle avait déjà déménagé, elle avait tourné la page."

Mechie n'avait que des choses gentilles à dire au sujet du seul garçon du clan Kardashian.

"Rob est un type trop sympa. Je crois que toute cette histoire lui a fait beaucoup de peine."

Mechie et Chyna, qui ont cassé depuis, ne sont sortis ensemble que quelques mois avant de se séparer en août.

"Pour être complètement franc, on était arrivés à un point où le tapage médiatique et la célébrité entourant notre relation commençaient à faire un peu trop de bruit et ça faisait de l'ombre à ce que je voulais faire avec ma musique et ma marque. Ça passait avant tout ce que je faisais." 

Et d'ajouter : "Ça m'a fait gagner des fans et des abonnés dans le monde entier mais ça m'a aussi fait du mal parce que ça m'a associé à sa marque et beaucoup de gens ne voulaient pas que ça se transforme en situation compliquée et c'est devenu très compliqué. J'ai mon propre label et j'ai perdu des investisseurs et des sponsors parce que j'étais liée à elle. On perd et on gagne."

Suite à la fuite, l'avocat de Chyna, Lisa Bloom, a émis le communiqué suivant à E! News concernant la vidéo :

"La vengeance pornographique en postant des images explicites sans le consentement de qui que ce soit sur ces images est un crime, un délit civil et une forme d'abus domestique. C'est aussi une tentative cruelle de faire honte aux femmes qui ont une vie sexuelle."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.