Amanda Bynes est prête à dire sa vérité. 

Ce n'est pas un secret, l'ancienne enfant-star de Nickelodeon a eu des hauts et des bas sous les feux des projecteurs. 

Entre les ennuis avec la police et ses tweets chaotiques qui ont fait secouer la tête à pas mal d'abonnés, l'actrice a semblé être dans une spirale descendante pendant plusieurs années.

Mais dans le numéro annuel "Break the Internet" de PAPER, Amanda répond enfin aux questions que tant de gens se posent, et elle le fait à sa façon. 

Pour commencer, l'actrice de 32 ans est fière de dire qu'elle se concentre sur ses études au Fashion Institute of Design and Merchandise de Los Angeles. Et, oui, elle peut confirmer qu'elle est sobre depuis presque quatre ans. 

On a compilé les plus grands aveux d'Amanda de son interview ci-dessous. Préparez-vous à avoir des nouvelles d'une actrice qui veut vivre au mieux sa vie dorénavant.

Amanda Bynes, Paper

Danielle Levitt/PAPER

Les conséquences de She's the Man : après avoir été la star du hit, Amanda dit qu'elle a eu "une expérience intéressante" une fois le film fini. "Quand le film est sorti et que je l'ai vu, je suis tombée en dépression pendant 4-6 mois parce que je n'aimais pas mon apparence de garçon", a-t-elle expliqué. "Je ne l'ai jamais dit à personne." Heureusement, elle a eu l'expérience "la plus merveilleuse" en travaillant sur Hairspray avec John Travolta et Zac Efron peu après.

La vérité sur B.A.T (bon à tirer) : Amanda dit que l'Adderall a eu un impact sur son comportement sur le plateau en tournant la comédie de 2010. Elle admet qu'elle ne se souvenait pas de ses répliques et qu'elle n'aimait pas son apparence dans le film. Des rumeurs ont dit qu'Amanda avait été renvoyée du film, mais elle a dit qu'elle s'était retirée. "Je suis partie... ce n'était pas professionnel de ma part de partir comme ça et de les laisser en plan quand ils avaient dépensé autant d'argent pour le plateau, l'équipe et l'équipement", a-t-elle admis.

Amanda Bynes

Twitter

Les excuses Twitter : Amanda n'a pas voulu rentrer dans les détails des messages envoyés à sa famille ou à des célébrités sur Twitter, mais elle a accepté la responsabilité de ses actes. "J'ai honte et je suis gênée par les choses que j'ai dites. Je ne peux pas revenir en arrière, mais si je pouvais, je le ferais", a-t-elle admis. "Je suis navrée envers ceux à qui j'ai fait du mal et à qui j'ai menti, car ça me dévore vraiment... Tout ce pour quoi j'ai travaillé, je l'ai gâché par Twitter. Ce n'est pas la faute de Twitter, mais la mienne." 

La drogue : Amanda n'a pas évité le sujet de son abus de drogues. Dans l'interview, l'ancienne enfant-star a admis qu'elle avait commencé à fumer de la marijuana à 16 ans. Cela a progressé vers la MDMA, l'ecstasy. Elle a aussi pris de l'Adderall, mais ne s'est jamais "défoncée à la cocaïne". 

"Tout le monde est différent, mais pour moi, le mélange de marijuana et des autres drogues, et parfois de l'alcool, me retournait le cerveau", a-t-elle expliqué. "Je suis quelqu'un de sympa. Je ne ressentirais, ne dirais et ne ferais aucune des choses que j'ai faites ou dites aux gens que j'ai blessés sur Twitter." 

L'actrice a continué : "Il y a des drogues de passage et heureusement, je n'ai jamais pris d'héroïne ou de méthamphétamine ou de choses comme ça, mais certaines choses qu'on croit sans danger peuvent vous affecter de façon néfaste."

Le vrai diagnostic : malgré ce que vous avez lu dans les magazines ou ce que le psy a dit à la télé, Amanda est claire, la drogue était la cause principale de son comportement. "Ce n'est pas drôle quand les gens vous font un diagnostic sur ce qu'ils pensent que vous êtes", a-t-elle expliqué. "Ça m'a toujours dérangée... Vraiment, pour moi, [mon comportement] était provoqué par la drogue, et quand j'arrêtais, je redevenais normale." 

Amanda a continué : "Je sais que mon comportement était très étrange pour les gens qui essayaient de comprendre ce qui se passait." 

Inspirée par la mode : quand Amanda s'est inscrite au FIDM en 2014, elle a admis que la fac l'intriguait après avoir vu Laguna Beach : The Hills et Lauren Conrad en classe. Selon un de ses conseillers, Amanda est "une élève formidable" et participe en classe régulièrement.

Michael Costello, Amanda Bynes, Twitter

Twitter

La retraite : après avoir vu une projection de son film Easy Girl, Amanda a dit qu'elle était "absolument convaincue que je devais arrêter d'être actrice", après avoir vu sa prestation. "J'étais défoncée à la marijuana quand j'ai vu ça, et ça m'a vraiment affectée", a-t-elle dit. "Je ne sais pas si c'était une psychose induite par la drogue, mais ça a affecté mon cerveau différemment d'autres gens. Ça a changé ma perception des choses". Elle annonçait sa retraite sur Twitter à 24 ans.

Son retour en tant qu'actrice : malgré tout ce qu'elle a traversé, Amanda dit vouloir réintégrer le métier, "un peu comme je l'ai fait, enfant, avec excitation et espoir". Elle ne veut pas se limiter à un seul genre ou un seul type de rôle. Et par ses expériences, Amanda ressort sans peur. "Je n'ai aucune peur de l'avenir", a-t-elle partagé avec le magazine. "J'ai vécu le pire, et j'en suis ressortie, j'ai survécu, alors ça ne peut que s'améliorer à partir de là." 

Vous pouvez pré-commander le numéro "Break the Internet" avec Amanda en ligne dès maintenant.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.