Ellen Pompeo, Gabrielle Union, Gina Rodriguez, Emma Roberts, PorterEdit

Matthew Sprout for PorterEdit

Il est certain que travailler à la télévision n'a jamais été plus palpitant. 

Avec plus de chaînes et de plateformes que jamais auparavant, les plus grandes stars d'Hollywood trouvent des occasions judicieuses et uniques d'explorer le petit écran. 

Mais selon certaines actrices de talent, la télé n'est toujours pas à la hauteur en termes d'égalité, de diversité et d'opportunités pour les femmes.

Dans le magazine numérique hebdomadaire de Net-A-Porter, PorterEditGabrielle Union, Ellen Pompeo, Gina Rodriguez et Emma Roberts sont réunies pour parler du monde de la télévision. Et attention, spoiler : elles sont déterminées à briser les barrières et à se faire entendre. À commencer par la nécessité d'obtenir l'égalité des salaires pour les deux sexes.

"J'ai accepté moins d'argent sachant que je prends moins que ma co-vedette masculine parce qu'on me dit qu'on ne me proposera pas plus : « Ta co-vedette gagnera plus, et si tu n'acceptes pas ce contrat, une autre fille l'acceptera »", a révélé Emma. "Et je l'accepte parce que le projet me passionne. Je suis gênée de le dire à mes amies, et si mes copines gagnaient autant que leurs co-vedettes masculines ?" 

Ellen Pompeo, Gabrielle Union, Gina Rodriguez, Emma Roberts, PorterEdit

Matthew Sprout for PorterEdit

Gina a ajouté : "Récemment, on m'a proposé un projet qui avait été proposé à une collègue avant moi, et elle m'a dit combien on lui avait proposé, et quand j'ai demandé la même somme, on m'a dit non, car je ne vaux pas autant que ça et qu'elle est plus célèbre que moi. Mais c'est le même travail, le même nombre d'heures." 

L'égalité des salaires est un problème dans le show-biz, mais la diversité et l'inclusion en sont un autre auquel tout acteur doit faire attention. 

"En tant que Blancs, c'est notre devoir, notre mission, notre responsabilité de nous assurer que l'on s'exprime partout où on va, en disant que ce n'est pas acceptable et qu'on peut tous faire mieux. C'est notre devoir, car on a créé le problème", a expliqué Ellen. "Quand je viens sur le plateau, je veux voir une équipe qui ressemble au monde dans lequel je fonctionne au quotidien, et c'est aux productions de s'assurer que l'équipe reflète le monde qu'on voit. C'est la première chose que je remarque en arrivant quelque part." 

Gabrielle a continué : "Les gens devant et derrière les caméras doivent refléter le public ciblé."

Gabrielle Union, Ellen Pompeo, Gina Rodriguez, Emma Roberts, PorterEdit

Matthew Sprout for PorterEdit

Peut-être qu'on peut dire que pas assez de gens ne s'expriment sur les problèmes importants.

Mais ces femmes accomplies ne peuvent pas s'empêcher de se servir de leur voix pour le bien. 

"Je suis très écoutée en tant que femme sur le plateau. Très valorisée, très respectée. Jane the Virgin est une série de femmes — 70 % de scénaristes femmes, 70 % de la distribution est féminine, 70 % de réalisatrices — donc il est très courant de voir des femmes dans des positions à responsabilités dans notre série", a expliqué Gina. "Je sais que ce n'est pas courant, alors je réalise notre chance."

Pour Gabrielle, elle se sent "très valorisée" sur le plateau de LA's Finest avec Jessica Alba et la directrice d'écriture Pam Veasey aux commandes.

"Les femmes font du multitâche depuis le début des temps, et penser qu'on ne pourrait plus le faire sur un plateau à Hollywood et qu'on est incapables de créer une production efficace et réussie ? Vous avez du retard", a-t-elle proclamé. "On fait des trucs depuis longtemps. On ne rate rien." 

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.