Par où commencer avec Stan Lee ?

Disons qu'Hollywood ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui sans lui. Pour ses premiers dessins en 1939, le scénariste ne se serait jamais douté qu'il créerait certains des personnages les plus emblématiques de l'univers Marvel ou de l'univers tout court, ou qu'il deviendrait un super-héros aux yeux des fans de comics du monde entier.

Stan Lee nous a quittés lundi à 95 ans, sa santé déclinant depuis quelque temps déjà, même s'il avait encore plusieurs projets d'écriture, de production et d'apparitions, en tant que co-créateur de Spider-Man, Iron Man, Hulk, Doctor Strange, Thor, du Surfeur d'Argent ou encore des X-Men, pour n'en citer que quelques-uns. Son agent Dawn Miller a confirmé son décès à NBC News.

Les différentes franchises de ses célèbres personnages ont généré des milliards de dollars, et les films de super-héros sont devenus l'élément vital de l'industrie des blockbusters et a entraîné l'achat de Marvel Entertainment par Disney pour 4 milliards de dollars en 2009.

"J'étais stupide en affaires", expliquait Stan Lee à The Hollywood Reporter en 2016. "J'aurais dû être plus gourmand."

 

 

Stan Lee, John Romita

AP/REX/Shutterstock

Tout a commencé avec "Captain America Foils the Traitor's Revenge", une petite histoire dans Captain America Comics #3 et son premier travail sous le pseudonyme Stan Lee (il s'appelle en fait Stanley Martin Lieber). Captain America a été co-créé par Joe Simon et le dessinateur Jack Kirby, lequel est ensuite devenu le partenaire créatif principal de Stan Lee pendant des années, jusqu'à ce qu'une séparation controversée n'ait lieu au sujet de la filiation de ces créations et que Jack Kirby ne parte chez le rival DC Comics en 1970.

Le premier personnage inventé par Stan Lee fut Le Destructeur, qui a débuté dans Mystic Comics #6 en 1941, avant que l'auteur n'arrête les comics pour partir à l'armée pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a ensuite rejoint ce qui allait devenir Marvel Comics dans les années 50 où il s'est attaqué à plusieurs genres, les comics étant la source principale de divertissement des garçons et des filles, sans oublier les histoires policières, les histoires d'amour, les westerns, les histoires d'horreur et de science-fiction. 

Alors qu'il était sur le point de quitter le milieu pour de bon, Marvel lui a demandé de créer des super-héros capables de rivaliser avec Flash, la Ligue de justice d'Amérique et tout ce que DC Comics sortait, et la première réponse de Stan Lee et Jack Kirby a été Les Quatre Fantastiques, en 1961.

  

Ils ont ensuite créé les personnages des Avengers et fait revivre des super-héros contemporains de la Seconde Guerre mondiale comme Captain America et Namor, le Prince des mers.

"C'est devenu sympa quand j'ai pu faire le genre d'histoires que je voulais et non celles que mon éditeur voulait faire", avait expliqué Stan Lee à BCR.com en 2017 avant "Extraordinary: Stan Lee", un film rendant hommage à l'auteur, à l'occasion d'une soirée remplie de stars à Beverly Hills. "À partir de ce moment-là, c'était sympa, enthousiasmant, et j'ai apprécié chaque minute."

The Amazing Spider-Man de Stan Lee et du dessinateur Steve Ditko est devenu le titre le plus vendu de Marvel en 1966 et le personnage le plus populaire tandis que Stan Lee et Jack Kirby continuaient de raconter des histoires progressives dans la série Les Quatre Fantastiques ; ils ont ainsi introduit le personnage de Black Panther dans le numéro 52, le premier super-héros noir des comics américains grand public.

Après le départ de Jack Kirby, Stan Lee est devenu l'éditeur de Marvel Comics et de facto l'image de l'Univers Marvel, un statut qui ne changea pas, même quand il ne fut plus aux commandes.

Stan Lee, Cameo, Spider Man (2002)

Youtube/20th Century Fox

Malgré une bataille juridique de droits d'auteur qui aura duré des années, donnant à Disney le contrôle de tous les personnages Marvel via une cour fédérale de justice en 2013, en plus d'être crédité en tant que scénariste et producteur exécutif, Stan Lee a fait aussi des apparitions (créditées la plupart du temps) dans les plus grands films Marvel de ces deux dernières décennies, des premiers X-Men à Iron Man en passant par Avengers : L'ère d'Ultron, Ant-Man, DeadpoolDoctor Strange et Spider-Man: Homecoming, et plus récemment, Thor : Ragnarok et Black Panther.

Stan Lee aurait vendu ses points film (un pourcentage pour chaque film Marvel) pour 10 millions de dollars, plus 1 million de dollars par an, à partir de 1998.

Le grand créateur avait loué Joss Whedon, le réalisateur d'Avengers, à Dragon*Con en 2011, avant la sortie du film, expliquant qu'il savait "exactement quoi faire".

Stan Lee n'avait qu'un regret, comme il l'avait avoué à ComicBookMovie.com : "Quand je faisais mon apparition dans Avengers, au bout de la troisième prise, il m'a demandé de retirer mes lunettes parce que la lumière des projecteurs se réverbérait sur mes lunettes et qu'il y avait un reflet. Résultat, j'ai fait mon apparition sans mes lunettes, donc vous risquez de ne pas me reconnaître. C'est la seule décision qui n'aurait pas dû être prise selon moi." Stan Lee avait ajouté en riant : "Il aurait dû régler les lumières."

Jason Lee, Stan Lee, Mallrats

Universal Pictures

Il avait également fait une apparition mémorable dans son propre rôle dans Les Glandeurs en 1995, film dans lequel il donnait des conseils de couple digne d'une rock star aux personnages paresseux interprétés par Jason Lee et Jeremy London.

"Il y a 94 ans, un dieu est né qui nous a apporté des héros qui ont fait travailler notre imagination et nos aspirations. Bon anniversaire à @TheRealStanLee !", avait tweeté Kevin Smith, le réalisateur du film Les Glandeurs, le 28 décembre 2016, pour les 94 ans de Stan Lee.

À propos de la polémique selon laquelle Stan Lee se serait injustement attribué le mérite qui aurait dû revenir à Jack Kirby, décédé en 1994, l'intéressé avait déclaré à Playboy en 2014 qu'il souhaitait que son partenaire — qui était demeuré freelance pendant toute leur collaboration — devienne le directeur artistique permanent de Marvel, mais qu'il avait refusé à deux reprises.

  

 

Stan Lee, Doctor Strange

Albert L. Ortega/Getty Images

"J'aurais adoré qu'il travaille à mes côtés", avait ajouté Stan Lee. "J'étais émerveillé par la façon dont Jack dessinait. Il dessinait comme si ça venait de sortir de son esprit et il dessinait ce à quoi il avait déjà pensé. Je n'ai jamais vu quelqu'un dessiner aussi vite que Jack. « Viens travailler avec moi, Jack », je lui disais. Mais il refusait. Il ne voulait pas devenir un employé. Avec lui, comme avec Ditko, je ne vois pas en quoi ils ont été traités injustement."

Jack Kirby avait quant à lui déclaré dans une célèbre interview pour The Comics Journal que Stan Lee et lui "n'avaient jamais collaboré sur rien ! Je n'ai jamais vu Stan Lee écrire quoi que ce soit. J'avais l'habitude d'écrire les histoires comme je l'ai toujours fait".

Mais Stan Lee avait insisté auprès de Playboy : "Je vais vous dire, la dernière chose que Jack Kirby m'a dite était très bizarre. Je l'ai vu lors d'une convention sur les comics juste avant la fin [de sa vie]. Il n'allait pas très bien. Il est venu me voir en disant : « Stan, tu n'as rien à te reprocher. » Il savait que certaines personnes disaient des choses sur moi, et il voulait que je sache que d'après lui, je n'avais rien fait de mal. Je pense qu'il l'a réalisé. Puis, il est reparti."

Big Bang Theory Guest Stars, Stan Lee

CBS

Malgré des doutes sur les super pouvoirs de Stan Lee, qui ont engendré un débat sur son véritable rôle dans la création de l'Univers Marvel, il n'a pas arrêté de publier de nouvelles histoires, de l'humour politique au manga en passant par son roman graphique numérique de 2016 intitulé God Woke, et de faire en sorte que ses anciens personnages restent d'actualité toute sa vie.

Stan Lee a même travaillé pour DC Comics dans les années 2000, en débutant la série Just Imagine… qui réinventait les héros tels que Superman, Batman, Wonder Woman, Green Lantern et Flash.

Stan Lee, Joan B. Lee

Kevin Winter/Getty Images For PGA

La légende s'était fait mettre un pacemaker en 2012, ce qui avait entraîné quelques annulations, mais Stan Lee était resté actif malgré une vue déclinante, comme il l'avait expliqué en janvier 2016 lors d'une interview pour Radio Times.

"Ma vue est devenue très mauvaise, et je ne peux plus lire de comics", avait-il reconnu. "C'est écrit trop petit. Je ne peux lire ni comics, ni journaux, ni romans, ni quoi que ce soit. Lire me manque à 100 %. C'est ce qui me manque le plus."

En début d'année, la police de Los Angeles avait enquêté sur Keya Morgan, accusé d'abus sur personne âgée, alors qu'il était le manager et le conseiller de Stan Lee. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, ce dernier le défendait : "Si quelqu'un d'autre prétend être mon agent, il invente toute cette histoire."

Stan Lee profitait encore du fruit de son dur labeur chez Marvel, expliquant à ABC en 2015 que la domination de ses personnages au box-office un demi-siècle après leur création était "merveilleuse".

"Je n'arrête pas de me pincer pour être sûr de ne pas rêver."

L'année dernière, les empreintes de ses mains et de ses pieds ont été immortalisées dans le ciment devant le célèbre TCL Chinese Theatre d'Hollywood, aux côtés d'autres légendes. 

"Nous, à Lee POW! Entertainment, sommes tristes de la disparition de notre ami et mentor Stan Lee, le papa de la pop culture", a déclaré Shane Duffy, le PDG de la société de production cofondée par Stan Lee en 2001. "Son décès aujourd'hui est un moment dévastateur et douloureux, mais l'héritage de Stan Lee, à travers son génie créatif et l'univers de ses personnages, continuera à toucher le monde pour des générations à venir. Nos pensées et nos prières vont à sa famille et aux fans de son travail, mais aussi de l'homme lui-même, en tant qu'ami qui a rendu le monde meilleur. C'était un véritable pionnier légendaire sans équivalent. Ce fut un honneur de travailler à ses côtés."   

Stan Lee laisse derrière lui une fille, Joan Celia "J.C." Lee. Joan B. Lee, sa femme pendant 70 ans, qui avait fait une apparition dans X-Men: Apocalypse en 2016 aux côtés de son mari, est décédée en juillet 2017. Le couple avait eu une autre fille, prénommée Jan, morte en bas âge.

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.