Cardi B

Dimitrios Kambouris/Getty Images

Cardi B ne mâche pas ses mots.

Depuis que cette rappeuse du Bronx a fait irruption sur la scène avec ses déhanchements et ses chaussures ensanglantées l'an dernier quand son premier tube, "Bodak Yellow", a pris d'assaut l'industrie musicale et a transformé la star montante de Love & Hip Hop: New York en méga-rappeuse, elle nous a prouvé qu'elle était une bouffée d'air frais dans cette industrie obsédée par l'image, faisant preuve d'une franchise implacable quand elle parle de pratiquement tous les aspects de sa vie.

De ses débuts comme strip-teaseuse à son nouveau rôle de maman depuis qu'elle a accouché de la petite Kulture Kiari Cephus, il n'y a aucun sujet tabou pour Cardi B, née Belcalis Almánzar. Qu'elle raconte une histoire sur le tapis rouge ou dans un talk-show à sa façon si unique et hilarante ou qu'elle parle directement à son public sur les réseaux sociaux, elle ne manque jamais de sincérité. Et on l'adore pour ça.

Quand elle nous raconte que l'accouchement, c'est pas du gâteau

Récemment invitée dans Jimmy Kimmel Live!, Cardi a expliqué au présentateur de l'émission de fin de soirée que mettre Kulture au monde avait été bien pire qu'elle croyait. "C'était beaucoup plus dur [que je l'avais imaginé]", a-t-elle expliqué. "Elle a explosé mon vagin... Pourquoi personne ne vous dit ces trucs ? Personne ne m'a dit qu'on devrait me recoudre le vagin... Les gens vous font : « Oh, tu sais, quand tu accouches, ça fait mal », mais personne ne vous parle de ce qui va arriver à votre vagin."

Quand elle a refusé de dénigrer son passé de strip-teaseuse

D'ailleurs, elle a bien expliqué dans le Howard Stern Show en mai que le strip-tease lui avait sauvé la vie. "Vous voulez savoir ? Je crois que les gens veulent que je mente et que je dise que je détestais ça, que j'ai vécu beaucoup d'horreurs, que je ne le conseille pas", a-t-elle déclaré à l'animateur radio. "Je ne dis pas aux filles d'aller le faire, mais je ne vais pas mentir. Ça m'a sauvée. Ça m'a vraiment sauvée. Avant d'être dans une boîte de strip-tease, j'étais caissière dans une supérette." 

Quand elle a expliqué comment le strip-tease lui avait sauvé la vie

"Quand j'avais 16 ans, je traînais avec beaucoup de… Bloods", a-t-elle reconnu dans le numéro de mai de GQ. "Je parlais cash avec mes potes. Et ils me disaient : « Yo, tu déchires. Tu devrais passer à la maison. Tu devrais devenir une Blood. » Et c'est ce que j'ai fait." Cardi B a fini par quitter le gang à 19 ans pour faire du strip-tease. "Quand j'étais strip-teaseuse, je m'en foutais des gangs, tout ce qui m'intéressait, c'était de faire de la thune."

Quand elle a parlé ouvertement de s'être fait faire des injections illégales aux fesses

Comme elle l'a expliqué à GQ dans la même interview, elle s'est fait faire des injections à 21 ans dans un appartement en sous-sol du Queens, un quartier de New York, où elle a payé 800 $ pour qu'une femme lui injecte des produits pour arrondir son postérieur. "On ne vous endort pas le cul", a-t-elle révélé. "Je n'ai jamais eu aussi mal. J'ai cru que j'allais m'évanouir. J'étais un peu étourdie. Et ça a fui pendant environ cinq jours." Après la procédure initiale, elle avait l'intention de faire une petite retouche, mais elle n'a jamais pu le faire. "Au moment où j'allais le faire, la femme est allée en prison. Apparemment, elle aurait tué quelqu'un", a déclaré Cardi. "Quelqu'un serait mort sur sa table d'opération."

Quand elle a admis qu'elle se sentait comme nous autres mortels devant la Queen Bey

"Quand j'ai rencontré Beyoncé, les gens m'ont dit : « C'était comment ? Tu as dû trop kiffer. »", a-t-elle déclaré à GQ. "Et j'ai fait : « En fait, j'ai failli me chier dessus. » C'était vraiment flippant. Tout ce qu'elle disait, c'était : « Salut. J'adore ta musique. » Et moi, je répondais : « UHHHN ! »"

Quand elle a expliqué pourquoi elle hésite à se qualifier de féministe

Comme elle l'a expliqué au New York Magazine l'an dernier, ce n'est pas parce qu'elle ne l'est pas, c'est à cause de la réaction des gens à ce mot. "Vous savez quoi ? Je ne veux même pas me qualifier de quoi que ce soit", a expliqué Cardi au magazine. "Je vais vous expliquer pourquoi les meufs m'énervent avec ce mot. Quand on pense à une féministe, on pense à une meuf qui a fait des études, qui porte une jupe qui descend jusqu'aux chevilles comme la première dame du pays ou un truc du genre. Mais c'est pas ça, une féministe. Une féministe, c'est quelqu'un qui fait tout comme un mec. Les mecs se la jouent, et moi aussi."

Cardi B, McDonalds

BlayzenPhotos / BACKGRID

Quand elle a expliqué son problème avec l'Oncle Sam

Quand on a du succès, l'argent coule à flot mais comme Cardi l'a découvert cette année, plus on a d'argent, plus on paie d'impôts. Dan un message posté sur Instagram en mars, elle a laissé savoir à l'Oncle Sam et au monde entier que ça lui posait un gros problème. "Oncle Sam, je veux savoir ce que tu fous de mon fric", a-t-elle déclaré, expliquant que les rues étaient "toujours crades" à New York, qu'il y avait "toujours des rats dans les trains", que les prisons n'avaient pas assez d'argent, que l'argent versé à chaque détenu suffisait tout juste pour qu'il ait "deux sous-vêtements [et] une combinaison pour cinq mois". "Qu'est-ce que vous f--tez de mon fric, p--ain ?" a-t-elle réitéré. "Je veux le savoir. Je veux des reçus. Je veux tout voir."

Quand elle a remercié ses détracteurs

En acceptant son prix de Révélation de l'année aux iHeartRadio Awards 2018 en mars, elle a bien évidemment remercié son équipe, ses fans, mais elle n'a pas laissé ses détracteurs de côté. "Et je veux remercier mes détracteurs aussi. Parce que, ha-ha-ha, parce qu'ils téléchargent ma musique pour en parler et la descendre, mais au final, ça m'apporte du fricHa-ha-ha", a-t-elle conclu. "Mon album va sortir en avril. OK ? Eh ouais. En avril. Alors surveillez ça de près."

Quand elle a donné son avis franc le soir des Grammys

Dans un moment devenu mythique au micro de notre chère Giuliana Rancic de E! sur le tapis rouge des Grammy Awards 2018, son tout premier, elle a expliqué franchement ce qu'elle pensait de l'événement. "Je me sens bien, un peu nerveuse, submergée : tout !" a expliqué Cardi. "J'ai un nœud dans l'estomac et le vagin !" Ah bon, d'accord !

Quand elle a parlé des côtés fâcheux de la maternité

En septembre, Cardi a posté un message sur Instagram pour dire au monde que Kulture l'avait "bousillée" et qu'elle devait maintenant faire quelque chose qu'elle n'avait jamais fait avant. "Je dois me mettre du scotch sur les nichons parce qu'avec l'accouchement et tout... Mes seins avaient déjà tendance à descendre un peu, je me suis fait refaire les seins à 19 ans et je portais jamais de soutif et tout... Mais quand j'étais enceinte, mes seins étaient super, par contre", a-t-elle expliqué, avant d'ajouter ce qu'elle comptait faire pour arranger les choses. "Je vais me faire refaire les seins. Je m'en fous. D'ailleurs, je ne vais même pas appeler ça une opération. Je vais dire que c'est une « rénovation des nichons » parce qu'il faut que je les retape, ces trucs."

Quand elle a parlé des côtés fâcheux de la maternité, 2e partie

En juillet, on apprenait que Cardi avait décroché 10 nominations aux Video Music Awards sur MTV cette année. Mais au lieu de fêter cela, elle a préféré se cacher. "Salut, c'est Cardi B. J'aimerais bien pouvoir montrer mon visage en ce moment, mais ça n'arrange pas les meufs, ce truc. Mes cheveux sont horribles. J'ai les yeux sombres et boursouflés. Je suis pâle comme un linge", a-t-elle expliqué à ses fans sur Instagram. "Je sais que je parle pas beaucoup, mais c'est parce que je suis super occupée, complètement crevée, j'ai l'air d'être dans un monde différent, une dimension différente."

Taki Taki, Selena Gomez, Cardi B, Ozuna, DJ Snake

Miko Goncalves

Quand elle a donné de très bons conseils à Selena Gomez

Quand on a découvert que Selena était entrée dans un établissement psychiatrique pour soigner ses problèmes d'anxiété et de dépression, E! News a interviewé Cardi alors qu'elle tournait un prochain projet avec Fashion Nova et elle a transmis le message parfait à sa co-interprète de "Taki Taki". "Je veux te dire que t'es belle, t'es riche alors tiens le coup parce que même moi des fois, j'ai l'impression de perdre la tête", a-t-elle expliqué, "alors, je prie fort Dieu et je m'éloigne des réseaux sociaux."

Quand elle a parlé des dangers des réseaux sociaux

Dans un message posté en avril sur Instagram et effacé depuis, Cardi a cassé les réseaux sociaux. "Les réseaux sociaux sont vraiment trop toxiques. Ça m'amène à remettre en question l'humanité et pas seulement pour les célébrités, mais aussi d'autres personnes et situations. Je vois les gens qui se moquent ou prennent plaisir à voir les gens souffrir", a-t-elle expliqué. "Je vois les gens qui aimeraient qu'on retire les enfants d'autres gens. On aimerait voir les carrières des gens s'écrouler sans se demander comment ils vont pouvoir s'occuper de leur famille. On souhaite aux gens d'avoir des peines de cœur et de voir leur couple, mariage et maison s'écrouler. On descend les gens, et pour quoi faire ?"

Quand elle parle fièrement de sa pilosité

Comme elle l'a expliqué à ses abonnés sur Instagram la semaine dernière, elle s'épile la moustache et elle en est fière. "Vous savez, en vieillissant, je m'épile plus et ma moustache s'épaissit, mais c'est cool, parce que les meufs avec des moustaches ont de bonnes c--ttes", s'est-elle vantée.

Quand elle a admis qu'elle craquait pour un ancien président

Dans son interview avec GQ, Cardi a révélé qu'elle avait d'énormes connaissances sur les présidents américains. Et elle s'est épanchée sur Franklin Delano Roosevelt. "Pour commencer, il nous a aidés à sortir de la Grande Dépression, alors qu'il était en fauteuil roulant", a-t-elle expliqué au magazine. "Cet homme avait la polio au moment de sa présidence, et pourtant, il faisait tout pour rendre sa grandeur à l'Amérique... pour rendre sa grandeur à l'Amérique pour de vrai. C'est lui qui a vraiment voulu rendre sa grandeur à l'Amérique, parce que sans lui, les personnes âgées n'auraient pas de sécurité sociale."

Quand elle a cloué le bec à Nicki Minaj

Immédiatement après la dispute explosive des deux reines du rap à la soirée ICONS organisée par Harpers Bazaar à la Fashion Week de New York le mois dernier, Cardi s'est exprimée sur Instagram pour mettre les choses au clair sur son altercation avec la rappeuse interprète de "Barbie Dreams". "J'ai laissé beaucoup de co--eries passer ! Je t'ai laissée me casser, raconter des histoires sur moi, je t'ai laissée tenter de m'arrêter, foirer ma façon de manger ! Tu as menacé d'autres artistes dans le métier, tu leur as dit que tu ne bosserais plus avec eux s'ils bossaient avec moi !! Je t'ai laissée raconter des c--eries sur moi !!!", a-t-elle expliqué. "Je t'ai adressé la parole une fois en personne, une deuxième fois en personne, et à chaque fois, tu t'es débinée !! Mais quand tu mentionnes mon enfant, tu choisis de liker des commentaires sur moi en tant que mère, de faire des commentaires sur ma capacité de m'occuper de ma fille, c'est terminé !!! J'ai bossé trop dur pour laisser qui que ce soit foirer mon succès !!! Des nanas en disent beaucoup dans leurs raps, mais dans la vraie vie, c'est des mauviettes !! Tout ça, c'est pour le divertissement !!" 

Ça, c'est du franc-parler !

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.