Nicolas Cage a autrefois engagé quelqu'un pour le coacher à boire pour un rôle

L'acteur oscarisé fait toujours de grands efforts pour donner vie à ses personnages.
par Samantha Schnurr | Traduit par Françoise Sawyer | oct. 08, 2018 08:44Tags
Nicolas CageJason Kempin/Getty Images

Nicolas Cage fait toujours de grands efforts pour ses personnages.

L'acteur oscarisé a joué un grand nombre de rôles inoubliables au cours de sa carrière qui s'étale sur plusieurs dizaines d'années et pour GQ, il a expliqué quelques-unes des astuces qui l'ont aidé à incarner ces hommes sur le grand écran.

Pour sa prestation oscarisée de l'alcoolique suicidaire Ben Sanderson dans Leaving Las Vegas, l'acteur a expliqué qu'il avait regardé plusieurs films sur le même sujet pour voir comment les acteurs avaient incarné des alcooliques et qu'il s'en était inspiré. Cependant, comme lui a suggéré son cousin Roman Coppola, il a engagé Tony Dingman, un poète qui, selon Cage, "buvait beaucoup à l'époque" pour qu'il devienne "son coach".

L'acteur a expliqué que Dingman s'est mis en chien de fusil dans sa caravane et que l'acteur s'est contenté de l'observer. "Il disait les choses les plus poétiques quand il était soûl", a déclaré Cage, ajoutant qu'il avait utilisé une de ses déclarations dans le film : "On ne tape pas le bar. On s'appuie sur le bar."

  

MGM

"Il me sortait tous ces trucs et, évidemment, je m'en suis servi dans le film", a-t-il déclaré.

Ou prenez Terence McDonagh, le lieutenant infâme dans Bad Lieutenant : Escale à la Nouvelle-Orléans, Cage a déclaré : "Je voulais vraiment mettre Werner [Herzog, le réalisateur] au défi."

Cage a ajouté : "Je voulais être le Klaus Kinski californien. Je voulais y aller à fond et même lui faire peur de temps en temps pour pénétrer au cœur du personnage."

Alors pour se mettre dans la tête d'un toxico, l'acteur a mis un plan en place. 

"Je me souviens que j'ai pris ce truc ignoble appelé inositol, qui est de la saccharine", a expliqué Cage. "On dirait de la coke, mais ça n'en est pas. C'est du sucre, en fait, ou un édulcorant."

L'acteur a expliqué qu'il s'était mis en tête de le sniffer pour se préparer à tourner une scène. "Tout le monde s'est mis à flipper en me voyant faire ça pour être dans le bon état d'esprit parce que je pète un câble et que j'ai pris de la coke."

Avant de tourner, Werner lui a demandé ce qu'il y avait dans son flacon. Bien qu'il était clean pendant le tournage, Cage ne voulait pas gâcher l'illusion avant que le tournage ne commence. Mais le réalisateur avait brisé la concentration de Cage, alors il s'est énervé contre lui. 

"Et là, on a dit « Action » et j'étais dans la peau du mec."