Amber Heard, Johnny Depp

Ian Gavan/Getty Images

Ce n'est pas la première fois cette année qu'une interview avec Johnny Depp soulève la controverse.

Dans le GQ britannique de novembre, l'acteur exprime sa frustration à être vu par tous comme un homme violent après que son ex-épouse, Amber Heard, l'a accusé de l'avoir frappée. "Ce qui me blesse le plus, c'est d'être représenté d'une façon qui n'a rien à avoir avec la vérité, vous savez", a-t-il expliqué, ajoutant qu'il ne se voyait pas comme une brute et qu'il savait que les accusations "allaient me coller à la peau et être de plus en plus déformées" avec le temps. "Je ne vais pas faire un concours pour voir qui pissera le plus loin. Dis ce que tu veux, mes avocats s'occuperont du reste", a-t-il ajouté. "Je n'ai jamais rien dit sur ces co--eries."

Depp s'est aussi comparé à Quasimodo du Bossu de Notre Dame, expliquant : "Je voyais que les gens me regardaient différemment à cause des accusations portées contre moi. Et les gens ont commencé à imprimer des trucs dans les magazines : « Il est fou. Faut qu'il se fasse soigner... » Des trucs ridicules." D'un ton de défi, l'acteur ajoute : "Au final, la vérité ressortira..."

Enragés, les avocats de Heard ont émis un communiqué de presse ce mercredi, expliquant la version de l'actrice de ces faits. "Il est scandaleux que GQ n'ait jamais interrogé les nombreuses personnes qui ont témoigné de la violence physique de M. Depp sur Mlle Heard avant de publier cet article", a déclaré un de leurs représentants à Page Six. "Si GQ avait fait un semblant d'enquête sur les affirmations de M. Depp, le magazine se serait vite rendu compte que ses affirmations étaient tout simplement fausses. M. Depp a complètement ignoré l'accord de confidentialité signé par les deux parties et refuse cependant de laisser Mlle Heard répondre à ses accusations non-fondées, malgré ses demandes répétées. M. Depp continue de façon éhontée son abus psychologique sur Mlle Heard, qui essaie de faire une croix sur cette partie douloureuse de sa vie. Il suffit de regarder les preuves physiques pour en tirer les bonnes conclusions."

Depp n'a rien dit de plus sur l'affaire. Jeudi, son avocat a déclaré à E! News qu'il "se défendait tout simplement contre les fausses accusations persistantes de Mlle Heard".

"Johnny Depp est victime d'abus violents. Le mois prochain, nous présenterons au tribunal britannique des preuves évidentes de la violence commise régulièrement par Mlle Heard contre lui et des blessures sérieuses qui en ont résulté", a ajouté l'avocat de Depp, Adam Waldman. "Nous soumettrons également des preuves accablantes montrant que Mlle Heard a falsifié les accusation d'abus contre M. Depp."

Heard "a admis plusieurs attaques violentes" contre Depp, selon Waldman, ayant entraîné "des blessures sérieuses". Il a ajouté qu'un témoin oculaire, des preuves photographiques et un témoignage sous serment seraient bientôt présentés à la cour. "Pour ce qui est de l'accord de confidentialité dont se plaignent les avocats de Mlle Heard, Mlle Heard a enfreint cet accord avant que l'encre ne soit sèche, tout d'abord par un communiqué, puis avec un message d'intérêt public contre la violence conjugale où on l'a entendue dire : « Comment cela peut-il m'arriver ? » prétendant donner des conseils à de vraies victimes", a déclaré Waldman à E! News. "D'autres infractions ont suivi. Le seul « abus psychologique éhonté » vient de la manipulation cynique et continuelle par Mlle Heard de l'important mouvement #MeToo et de ses vraies victimes, qu'elle utilise sans arrêt à ses propres fins."

Johnny Depp

Gregg Williams

Dans son interview au GQ britannique, Depp décrit également à quel point ces accusations ont touché sa famille. "Je suis sûr que ce n'était pas facile pour mon fils de 14 ans d'aller en cours, vous voyez ? Quand les gens te font : « Hé, regarde ce magazine. Ton père tabasse les meufs ? »", a-t-il expliqué. "Pourquoi devait-il vivre ça ? Pourquoi ma fille devait-elle vivre ça ?"

Depp et Heard se sont mariés en 2015 et ont rompu 15 mois plus tard, mais leur divorce n'a été prononcé qu'en 2017. Au moment de leur rupture, ils ont émis un communique de presse joint indiquant que leur relation "était intense, passionnée et parfois explosive, mais toujours motivée par l'amour", ajoutant qu'"aucune des parties n'a fait de fausses accusations pour des raisons financières" et ils se sont mis d'accord pour dire qu'il n'y avait "jamais eu de violence physique ou émotionnelle volontaire". Dans le cadre de cet accord, Depp a versé 7 millions de dollars à Heard, qui ont été reversés à l'American Civil Liberties Union et à l'hôpital pour enfants de Los Angeles. "Ces trois ou quatre dernières années, c'est comme si on me faisait vivre une situation perverse", a déclaré Depp, que l'on verra à l'affiche du film Les Animaux fantastiques : les crimes de Grindelwald, dans le GQ britannique. "C'est douloureux."

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.