Tracee Ellis Ross, InStyle

Horst Diekgerdes/InStyle

Tracee Ellis Ross a 45 ans, et elle est célibataire et fière de l'être.

La star de la série Black-ish évoque sa vie publique et privée dans le numéro de novembre d'InStyle, et explique qu'elle est "très satisfaite" de sa vie telle qu'elle est. "C'est assez fascinant d'avoir 45 ans et d'être célibataire sans enfant", déclare Tracee au magazine. "Célibataire et heureuse, devrais-je préciser. Je ne suis pas chez moi en train de pleurer."

"Ce sont de grandes questions très personnelles qui ne regardent personne, mais qui sans qu'on sache pourquoi sont discutées en public", poursuit l'actrice. "Ma capacité de réflexion concernant ce que je veux dans la vie vient du fait que je rejette une société qui essaie de m'humilier parce que je ne suis pas le chemin traditionnel. Je suis très heureuse de mon existence ces derniers temps. Est-ce que j'ai dû apprendre à accepter ma solitude ? Oui. Je pense que si j'étais en couple, ce serait pareil."

L'actrice continue à rester authentique avec InStyle quand on lui parle de prendre soin d'elle, et précise qu'elle a appris à dire "non".

"Le côté « Je me suis réveillée comme ça » ? C'est des conneries !", poursuit Tracee. "Black-ish est en HD, chérie ! Il n'y a pas de vaseline sur les objectifs. À 18 ans, j'aurais peut-être ressemblé à ça au réveil. À 45 ans, je bosse comme une malade pour y arriver. J'aime les chips plus que n'importe quoi, alors je fais beaucoup de sport. Je mets des masques sur mon visage. Je prends soin de moi. Et d'ailleurs, prendre soin de soi ne veut pas dire aller au spa. C'est apprendre à dire non. C'est se connaître assez pour faire des choix qui vous ressemblent. C'est ça prendre soin de soi."

Ashlee Simpson, Evan Ross, Diana Ross, Tracee Ellis Ross, Mockingjay Premiere

Eric Charbonneau/Invision for Lionsgate/AP Images

Tracee évoque également son enfance dans le magazine, y compris le fait de grandir en tant que fille de Diana Ross, la légende de la musique,.

"La télé-réalité a déformé la perception qu'ont les gens de ce à quoi ressemble avoir de l'argent ou être célèbre derrières les caméras. J'ai toujours vécu dans la prospérité. J'ai fait de très bonnes études grâce au talent de ma mère", avoue-t-elle. "Je suis très consciente de ce privilège. J'étais entourée de belles choses, mais j'en prenais soin et je chérissais le beau. Mais aussi, je ne prenais pas tout trop sérieusement. On pouvait monter sur la tête de ma mère pendant qu'elle faisait une interview, et on touchait à tout."

"Ça fait beaucoup", reconnaît l'actrice quand on lui demande ce que ça fait de grandir en tant que fille d'une des plus grandes stars du monde. "On ne s'en sort pas sans un parent qui vous choisit au détriment de tout le reste. J'ai grandi comme Blue Ivy [Carter, la fille de Jay-Z et Beyoncé] est en train de grandir, même si à mon époque il n'y avait pas de réseaux sociaux."

À part ça, sur quoi Tracee travaille-t-elle en ce moment ? Elle s'attèle à rédiger ses mémoires, à tourner la saison 5 de Black-ish, et la semaine prochaine elle rempile en tant que présentatrice des American Music Awards. La cérémonie sera diffusée en direct depuis le Microsoft Theater de Los Angeles le mardi 9 octobre.

Pour découvrir l'intégralité de l'interview, rendez-vous dans InStyle, ou procurez-vous la version papier du numéro de novembre, disponible dès le 12 octobre.

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.