Britney Spears, Kevin Federline

Ben Rose/WireImage.com

Britney Spears et Kevin Federline viennent de signer un nouvel accord concernant la pension alimentaire pour leurs enfants, mais, d'après E! News, la chanteuse est "très mécontente" du résultat.

The Blast rapporte que l'interprète de 36 ans de "Gimme More" vient d'accepter de payer à son ex-mari de 40 ans des "milliers de dollars en plus par mois de pension alimentaire pour leurs enfants". La nouvelle intervient un mois après que Britney a été contrainte de payer 110 000 $ à l'ancien danseur dans le cadre de leur bataille juridique pour la garde de leurs enfants.

"Ils ne sont pas contents et estiment que l'accord est aberrant", explique une source à E! News à propos de la réaction de l'équipe de la star. "Mais ils voulaient parvenir à un arrangement pour pouvoir aller de l'avant."

Quant à l'intéressée, elle serait "très mécontente" mais comprendrait que c'est "dans son intérêt" d'en finir avec ses problèmes juridiques. "Elle en avait assez de se battre à cause de ça et elle est prête à passer à autre chose dans sa vie et mettre ça derrière elle", nous explique cette même source. 

Britney Spears, Sean Federline, Jayden James Ferderline

Instagram

L'ancien couple, marié en 2004 et séparé fin 2006, a deux fils ensemble, Jayden James, 11 ans, et Sean Preston, 12 ans.

En réponse au nouvel accord, Mark Vincent Kaplan, l'avocat de Kevin Federline, déclare à E! News : "Je suis heureux qu'ils aient fini par trouver un terrain d'entente. Je suis certain qu'ils ont réalisé qu'il valait mieux investir plus d'argent dans la pension alimentaire pour les enfants qu'en frais d'avocat, ce qui aurait fini par conduire au même résultat pour Kevin, mais seulement après des mois et des milliers de dollars de litige. Ils ont pris une sage décision."

Une source proche de Kevin Federline confirme également que les avocats des deux parties se sont rencontrés et ont négocié toute la semaine et que "vendredi, ils ont signé une déclaration résolvant toutes les questions en suspens pour lesquelles Kevin attendait un jugement de la cour".

"Kevin va toucher plus d'argent par mois que ce qu'il avait demandé à l'origine quand il a déposé sa requête. L'équipe de Britney aurait mieux fait d'accepter l'accord avec Kevin à ce moment-là, puisque maintenant, il va toucher plus que ce qu'il avait demandé", précise notre source. "Il y a plus de frais d'avocat que Britney a accepté de payer qui font partie de l'accord, en plus des 100 000 $ déjà obtenus par Mark Kaplan."

"Kevin est extrêmement content pour lui-même, pour les enfants et pour Britney", poursuit la source. "Elle a pris la bonne décision et cela permet aux enfants de bénéficier du train de vie que leurs deux parents peuvent leur fournir."

La nouvelle pension alimentaire pour les enfants n'est pas basée sur un montant déterminé par la cour, mais basé sur les revenus de Britney Spears aujourd'hui et à l'avenir. Quant à la garde des enfants, elle n'aurait pas changé. 

Côté travail, notre source précise à propos de Kevin Federline qu'il est "vrai qu'il ne danse plus, qu'il travaille actuellement comme DJ et produit des disques".

En février, E! News avait appris que l'ex de la star s'était attaché les services de Mark Kaplan, l'avocat des stars en matière de divorce, dans l'espoir de réévaluer la pension alimentaire de leurs enfants. Le mois suivant, une source proche de Britney Spears avait révélé ceci : "Ils sont en négociations avec Kevin. C'est l'avocat de Kevin qui a évoqué les récents succès de Britney pour tenter d'obtenir plus d'argent. On espère qu'une solution sera trouvée."

D'après les documents juridiques obtenus par E! News à ce moment-là, Kevin Federline recevait 20 000 $ par mois de pension alimentaire pour leurs enfants, le même montant depuis 2008. Puis en mai, l'intéressé avait fait une demande légale pour une modification de la pension alimentaire à Britney Spears en demandant à ce qu'elle couvre ses frais d'avocat.

E! News a tenté de joindre le porte-parole de la chanteuse pour obtenir sa réaction. 

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.