Drake

HEDO / BACKGRID

Drakeporte plainte contre une femme qui selon lui l'accuse à tort de l'avoir violée et de l'avoir mise enceinte pendant une relation d'un soir et qui aurait essayé de lui extorquer des millions de dollars.

En avril 2017, Layla Lace déclarait sur les réseaux sociaux que le rappeur l'avait mise enceinte, avant de refuser de répondre à ses coups de fil. Elle avait posté des SMS entre eux sur son compte Instagram, ainsi que la copie d'un test de grossesse de laboratoire. Elle avait par la suite effacé son compte. Plus tard, elle était apparue sur la station de radio Shade 45 sur Sirius XM, en avançant qu'elle était "sûre à 100 %" que Drake était responsable de sa grossesse. Elle ne parlait plus d'agressions sexuelles.

Mardi, Drake a déposé une plainte contre Layla Lace, l'accusant d'extorsion, de détresse émotionnelle, de fraude, de diffamation et de procédure abusive. Le rappeur prétend qu'elle et lui ont eu une "relation sexuelle consensuelle et protégée", après qu'elle l'a rencontré à Manchester, pendant sa tournée l'an dernier et qu'il "n'y a aucune preuve crédible de grossesse, ou de bébé, qui aurait dû naître à l'automne dernier". 

"Layla Lace est une ancienne strip-teaseuse qui complote et conspire depuis un an et demi pour, comme elle le dit elle-même, « s'en donner à cœur joie avec cette pu**** de mégastar d'Aubrey Drake Graham !!! »", peut-on lire dans le document juridique. "Drake en a assez et entame cette action en justice pour l'arrêter dans son élan."

L'intéressée n'a pas répondu à la plainte de Drake.

La star déclare dans les documents juridiques que suite à leur rencontre d'un soir, "Layla est devenue folle quand Drake l'a renvoyée chez elle au lieu de lui permettre de le suivre pendant sa tournée", après quoi le rappeur s'est excusé auprès d'elle au téléphone et par SMS interposés. Drizzy ajoute qu'elle a continué à lui envoyer des messages pour qu'ils se remettent ensemble et prétend qu'elle s'est créée une "prétendue relation" avec lui. Après un mois d'échanges de SMS, 6 God aurait arrêté de lui répondre et un mois plus tard, elle l'accusait publiquement de l'avoir mise enceinte.

Drake déclare dans sa plainte qu'en mai 2017, un avocat prétendant représenter Mme Lace aurait contacté son avocat en exigeant de l'argent pour le supposé bébé de sa cliente. Le rappeur canadien précise avoir indiqué via son représentant que s'il s'agissait bien de son enfant, il le soutiendrait financièrement, mais que pour plusieurs raisons, y compris le fait qu'il avait eu une relation protégée, il était impossible que ce soit le sien et que par conséquent il avait besoin de preuves. Champagne Papi avance que malgré plusieurs appels, Layla Lace a refusé de faire un test de paternité.

Un mois plus tard, Drake aurait été informé que la jeune femme avait contacté les autorités new-yorkaises et l'aurait pour la première fois accusé de l'avoir agressée sexuellement lors de leur rencontre. Dans sa plainte, le rappeur déclare être au courant et pense que la police américaine a renvoyé l'affaire à celle de Manchester, qui a mené son enquête et l'a interrogé après qu'il s'est présenté en personne, avant de l'innocenter complètement.

@Shade45 #streetsweeperradio discute avec #LaylaLace la femme qui aurait été enceinte de Drake. 

 

Drake ajoute qu'après la fermeture de l'enquête, Layla Lace a exigé qu'il lui paye des millions de dollars en échange de son silence.

"Ça suffit maintenant. Avec cette action, Drake refuse de permettre à Layla de s'en sortir avec son plan machiavélique pour lui extorquer des millions de dollars, en le menaçant de divulguer publiquement de fausses accusations salaces (et changeantes) de comportements qui ne sont jamais arrivés", peut-on lire dans la plainte. "Il aurait été facile pour Drake d'acheter son silence. Mais Drake ne souhaite pas utiliser cette porte de sortie facile. Layla et ses avocats ont sous-estimé la détermination inébranlable de Drake de ne pas acheter son silence pour éviter toute publicité négative suite à ses preuves fabriquées. Il attend avec impatience que Layla et ceux qui travaillent pour elle soient tenus responsables de ce mauvais comportement flagrant."

"Drake préférerait ne plus avoir à communiquer avec Layla de quelque manière que ce soit", peut-on encore lire dans la plainte. "Elle a rendu toute résolution impossible avec son comportement et il n'a eu d'autre choix que de déposer cette plainte pour montrer le caractère opportuniste de Layla et prouver sa bonne foi devant un tribunal."

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.