Les 9 moments choc des Emmy Awards 2018

Des gagnants surprise à la demande en mariage inattendue, voici ce qu'il faut retenir de la 70e cérémonie des Emmy Awards
par Natalie Finn | Traduit par David Kerlogot | sept. 18, 2018 13:17Tags
Darren Criss, Glenn Weiss, Henry Winkler, 2018 Emmys, 2018 Emmy Awards, WinnersPhil McCarten/Invision for the Television Academy/AP Images

La plus grande soirée de la télé américaine a toujours eu du pain sur la planche, surtout avec l'arrivée de Netflix, de Hulu, puis d'Amazon Prime... et maintenant des portables, de Snapchat, et des émission interactives sur Facebook...

En fait, 2018 est la première année où Netflix a plus de nominations qu'HBO, 112 contre 108, et n'oublions pas qu'il s'agit de la première cérémonie des Emmys depuis que le mouvement #MeToo a déferlé sur Hollywood, pour changer à jamais le monde du divertissement, amenant plein de sujets délicats pour les maîtres de cérémonie Michael Che et Colin Jost (qui s'en sont bien sortis, même si certains pensaient qu'ils seraient un peu trop sarcastiques pour ce genre de soirées. Chapeau aux Emmys de compensation et au fait de reconnaître que rien n'a été résolu).

Mais il s'avère que rien ne vaut une cérémonie bien ficelée (avec des batailles épiques, de l'humour mordant, de la nudité et des dragons, ou du moins beaucoup d'esprit), peu importe la taille de l'écran sur lequel vous regardez, en live ou en streaming, pour rassembler les gens et les faire rire, pleurer, crier, argumenter, se disputer, trouver des temps morts et faire des analyses et des théories. 

Et encore mieux, au moment où les Emmys en avaient le plus besoin, on a eu droit à un moment romantique auquel personne ne s'attendait !

photos
Emmy Awards 2018 : les vainqueurs
Kevin Winter/Getty Images

1. La demande en mariage : Pendant au moins une minute hier soir, toutes les personnes dans la salle, qu'elles aient perdu, gagné ou été snobées, étaient vraiment heureuses. Glenn Weiss, le gagnant dans la catégorie Meilleure réalisation d'un Spécial de Variétés pour la cérémonie des Oscars 2018, en a profité pour rendre hommage à sa mère disparue, avant de demander sa petite amie, Jan Svendsen, en mariage ! Bon d'accord, on s'en est douté pendant environ 15 secondes (sinon, ça aurait été un sacré canular), mais ça n'a pas entamé la joie qui s'est emparée de toute la salle, et même à travers les ondes. Jan est alors montée sur scène au milieu d'un parterre de stars qui applaudissaient à tout rompre, et Glenn Weiss a mis un genou à terre avant de lui offrir la bague de sa mère, avec la bénédiction de son père. 

Maintenant, il pourra très bientôt l'appeler "Jan, sa femme".

Kevin Winter/Getty Images

2. Le jour le plus heureux : Parfois les gentils gagnent en premier. Ce n'est pourtant pas le cas d'Henry Winkler aux Emmy Awards, qui a fini par remporter un Emmy après sept nominations au fil des ans. La standing ovation enthousiaste reçue par la star de 72 ans dans la catégorie Meilleur acteur dans un second rôle pour une série comique, le premier trophée de la soirée, pour son personnage de coach d'acteur enthousiaste dans Barry de HBO, une série noire et satirique sur le show-biz, en dit long. "J'ai écrit ça il y a 43 ans", a dit en plaisantant l'optimiste invétéré, qui est apprécié partout à la ville comme à la scène.

Héééé... comme dirait Fonzie.

Phil McCarten/Invision for the Television Academy/AP Images

3. Barry, tiens donc : Sur les six premiers Emmys de la soirée, quatre ont été attribués à La merveilleuse Mme Maisel, et les deux autres à Barry. Bill Hader avait l'air aussi surpris d'accepter le prix du Meilleur acteur dans une série comique pour son rôle de tueur à gages qui essaie de devenir acteur, ce qui a empêché Donald Glover de récolter une deuxième statuette d'affilée pour Atlanta. Mais il y a toujours des surprises dans ce genre de soirées. Et c'est arrivé cette année.

"Je ne pensais pas que ça allait arriver", ont été les premiers mots de Bill Hader (il faut se souvenir qu'il a gagné un Emmy en 2009, comme producteur de South Park, Meilleur programme animé (de moins d'une heure), ce qui lui en fait deux désormais).

Cette victoire était raccord, dans la mesure où Saturday Night Live, l'ancienne émission de l'acteur/humoriste, a de nouveau reçu le prix de la Meilleure émission de sketches, et que la soirée des Emmys était produite par Lorne Michaels, le producteur de SNL, et que les présentateurs de "Weekend Update", Colin Jost et Michael Che, les meilleures amis de Stefan, un personnage fétiche créé par Bill Hader, présentaient la cérémonie ! C'était leurs grandes retrouvailles, et on espérait que les Emmys ne dépasseraient pas les trois heures.

Kevin Winter/Getty Images; Phil McCarten/Invision for the Television Academy/AP Images

4. Un départ mi-figue mi-raisin : Sans vouloir manquer de respect à la super Margo Martindale, deux fois gagnante pour ses rôles d'invitée dans The Americans, un des acteurs principaux a enfin décroché un Emmy ! Matthew Rhys a remporté son premier trophée à la quatrième tentative pour son rôle d'espion russe contrarié dans la série dramatique de FX, qui s'est terminé cette année après six saisons haletantes, à faire grincer des dents (et autres horreurs buccales). Joel Fields et Joseph Weisberg ont également été récompensés dans la catégorie Meilleur scénario dans une série dramatique, pour le dernier épisode intitulé "Start".

Et si The Crown va se poursuivre, Claire Foy ne jouera plus la reine Elizabeth II. Elle passe le relais à Oliva Coleman, mais vient d'obtenir l'Emmy de la Meilleure actrice dans une série dramatique, pour compléter sa collection commencée avec son Golden Globe et son SAG Award glanés pendant son règne.

photos
Les stars les mieux habillées des Emmy Awards 2018
Phil McCarten/Invision for the Television Academy/AP Image

5. Rira bien qui rira le dernier : Hannah Gadsby, on t'attendait depuis toujours. L'humoriste australienne, dont le stand-up Nanette a été le plus discuté de l'année (mais est-ce du stand-up ?), a fait ses débuts aux Emmys en tant que remettante dans la catégorie Meilleur réalisateur d'une série dramatique (Stephen DaldryThe Crown, merveilleux) et, à la manière de Glenn Weiss, a profité de ce moment pour dire quelque chose d'important. Dans son cas, ce fut pour se moquer gentiment des humoristes mâles (et surtout des hommes en général) qui se demandaient si Nanette était vraiment du stand-up, parce que certains des sujets abordés comme la sexualité, les agressions sexuelles, l'identité et l'acceptation de soi, ne sont techniquement pas des sujets dont on rit (même si le 3 Mics de Neil Brennan a le même concept, à savoir, une blague, une blague, une blague, un sujet très sérieux, une blague, une blague et personne ne s'est jamais plaint que Netflix présente ça comme du stand-up...)

"Ce n'est", a déclaré Hannah Gadsby en marquant une petite pause, et en remarquant qu'elle était en prime time à la télé, "pas normal. Le monde perd un peu la boule. Je veux dire que quelqu'un comme moi, quelqu'un qui vient de nulle part, décroche ce super job, un costard gratuit, de nouvelles bottines, juste parce que j'aime pas les hommes… Je plaisante, bien sûr. C'est une blague, les gars, du calme. Hashtag-PasTouslesHommes, mais une bonne partie. Non, c'est juste une blague, mais c'est quoi une blague, ces derniers temps ? On ne sait pas, personne... Personne ne sait ce qu'est une blague, surtout les hommes ! Pas vrai, les gars ?! C'est pour ça que je présente seule. Il y a un gagnant."

Hannah a également ajouté en plaisantant que Stephen Daldry n'était pas venu chercher son prix à cause d'elle. Nous, on a bien aimé ses blagues.

Phil McCarten/Invision for the Television Academy/AP Images

6. La reine du stand-up : La fabuleuse Mme Maisel a remporté à elle seule cinq Emmys pour Amazon hier soir, et huit en tout cette saison. Après son Golden Globe, Rachel Brosnahan a reçu l'Emmy de la Meilleure actrice dans une série comique pour son rôle de femme au foyer larguée dans les années 50 et qui découvre qu'elle est bonne en stand-up, Alexis Borstein a reçu le prix de la Meilleure actrice dans un rôle secondaire, Amy Sherman-Palladino, la créatrice de la série, a gagné pour le Meilleur scénario et la Meilleure réalisation, avant qu'elle remonte sur scène avec son mari Daniel Palladino pour le prix de la Meilleure série.

photos
Emmy Awards 2018 : Instagrams & Twitpics
Phil McCarten/Invision for the Television Academy/AP Images

7. Fabuleux et toujours là : En 1993, un drag queen nommé RuPaul avait un tube culte dance, "Supermodel (You Better Work)." Vingt-cinq ans plus tard, RuPaul a trois Emmys en poche pour Meilleur présentateur d'un programme de télé-réalité ou de compétition de télé-réalité et cette année RuPaul's Drag Race a enfin remporté l'Emmy de la Meilleure compétition de télé-réalité, pour un total de cinq Emmys en 2018.

RuPaul est peut-être un phénomène de pop culture depuis longtemps, mais il demeure un pionnier, un modèle et une lueur d'espoir pour tous ceux qui n'osent pas s'exprimer ou qui cherchent leur place dans le monde. Il a remercié une pléthore de gens "au nom des 140 drag queens que nous avons relâchés dans la nature" et a rappelé "à tous les rêveurs, écoutez : si vous n'arrivez pas à vous aimer, comment vous allez faire pour aimer quelqu'un d'autre ? Quelqu'un peut dire amen ?! Maintenant place à la musique !"

Phil McCarten/Invision for the Television Academy/AP Images

8. Murphy fait la loi : Entre le côté pulp et gore d'American Horror Story, le côté dur et effervescent de Pose et les frissons bon marché de 911, l'anthologie American Crime Story de Ryan Murphy nous a de nouveau montré un moment sanglant de l'histoire américaine avec un intérêt social et culturel. The Assassination of Gianni Versace, soutenu par l'interprétation glaçante de Darren Criss, qui obtient son premier Emmy pour sa performance du tueur en série Andrew Cunanan, a été récompensé trois fois la nuit dernière pour sa capacité à provoquer des cauchemars, dont Meilleure série limitée, et quatre autres dans les catégories techniques.

Paul Drinkwater/NBC

9. Bravo Westeros : Le monde n'est pas devenu complètement fou. Après une pause d'une année, Game of Thrones est revenue au top pour la troisième fois, en reprenant le prix de la Meilleure série dramatique, pris l'an dernier par The Handmaid's Tale : la servante écarlate. Avec le troisième Emmy de Peter Dinklage comme Meilleur second rôle dans une série dramatique, cela fait neuf Emmys pour la série phare de HBO, un rappel que la chaîne premium du câble américain, malgré quelques changements de direction pour lui permettre d'être compétitif face au petit nouveau qu'est Netflix, fournit encore les séries qu'on adore.

L'hiver approche, mais il n'est pas encore là.

E! est en alerte rouge pour les Emmy Awards. Lundi 17 septembre à minuit.