Emma Thompson

Kristina Bumphrey/StarPix/REX/Shutterstock

Comme Emma Thompson l'a récemment déclaré dans Vulture : "Je ne pense pas... avoir autant profité de la vie que maintenant."

Et quelle vie ! À 59 ans, Dame Emma a tourné dans des dizaines de films, a obtenu deux Oscars et plein d'autres récompenses, et a la sagesse que seules des décennies de vie peuvent apporter. 

Heureusement pour nous, la star a divulgué une partie de ce qu'elle a appris jusqu'à aujourd'hui au cours d'une conversation avec Vulture. Premier sujet : les relations. 

Pour My Lady, son dernier film en date, Emma Thompson incarne une juge respectée dont la carrière exigeante a mis en péril son mariage. "Dans le film, on voit la relation entre mon personnage et celui de Stan [Stanley Tucci] qui se désagrège, et une nouvelle qui commence. C'est ce qui arrive dans toute relation de longue durée. Et si ce n'est pas le cas, c'est que l'un des deux se ment", a exprimé l'actrice à Vulture

Si elle ne pense pas pour autant que chaque mariage se "désagrège", elle pense qu'un changement dans une relation est inévitable. "Si la relation n'a pas changé depuis un long moment, alors les gens impliqués jouent une imitation de ce qu'était leur relation", a ajouté Emma. "Les gens changent, la vie change et la relation n'est pas comme elle l'était quand on s'est rencontrés la première fois. Quand les gens disent : « Notre relation est un bonheur total », je réponds : « Je ne vous crois pas. »"

Pendant qu'elle élaborait son propos, la star généralement très franche a expliqué ses frustrations sur la façon dont les histoires d'amour sont présentées aux femmes : "J'étais en colère à propos des mensonges et des histoires de contes de fées qui étaient vendus aux jeunes femmes, que c'était l'alpha et l'oméga de toute chose", en référence à une tribune qu'elle a écrite il y a des décennies. "Je dirais que ce qui arrive après et ils vécurent heureux, c'est là que l'amour commence. Tomber amoureux est un état d'exaltation, mais c'est un état temporaire, et j'imagine que ce qui m'agaçait était l'idée que cet état temporaire était censé durer. Personne ne nous a dit le contraire. C'est comme pendant l'enfance : tout le monde ment. Personne ne dit la vérité."

Concernant la grossesse, Emma, qui a eu une fille, Gaia Romilly Wise en 1999, a expliqué pourquoi un manque d'honnêteté a un impact sur certaines femmes qui accouchent. 

"Il n'y a pas d'honnêteté dans le « oui, c'est douloureux » et les gens sont terrifiés par cette douleur. C'est pourquoi il y a autant de césariennes optionnelles, qui constituent une énorme opération et dont on guérit très difficilement. La douleur de l'accouchement n'est pas une « option » et pourtant, on ne nous dit pas honnêtement ce que cette option fait vraiment à votre corps", a -t-elle poursuivi. "C'est étrange comment on nous fait peur à l'idée d'avoir mal [pendant l'accouchement]."

  

La star britannique s'identifie également aux problèmes liés au vieillissement pour les femmes dans un milieu encore dominé par les hommes. 

"C'est vraiment ennuyeux d'être une femme et de continuer à se dire : « Est-ce que je dois encore me taper l'histoire d'un type qui fait des trucs de mecs que j'ai déjà vue un million de fois ? » Donc, je m'ennuie. La différence aujourd'hui, à mesure que je vieillis, c'est que mon ennui me libère. Je ne me prends plus la tête. Je suis libre d'aller chercher de nouvelles idées, de nouvelles voix. Je peux rejeter plein de choses avec confort et assurance. C'est fantastique d'avoir mon âge. Je suis vieille", a ajouté l'actrice de Good Morning England pendant l'interview.

"On n'arrête pas de voir des films où des hommes plus âgés ont de super rôles et pas des femmes plus âgées. Mais je suis une actrice de genre, ne l'oubliez pas. Si vous êtes en forme et que vous êtes une actrice de genre, vous êtes mieux lotie parce que vous ne luttez pas contre le physique que vous aviez."

Emma, qui aura 60 ans en avril prochain, s'estime heureuse. 

"Je me sens très chanceuse. Mon père est mort à 52 ans. Mon oncle avait 51 ans. Ma belle-sœur est morte il y a quelques années à 51 ans. J'ai un certain nombre d'amis qui sont partis. On ne peut pas prendre le fait d'être encore là pour acquis. Qu'est-ce que je ressens d'autre ? Le travail que je fais est plus satisfaisant et me rend plus heureuse que jamais", a-t-elle admis. Je trouve qu'avoir la soixantaine, si on est en bonne santé, est la meilleure des décennies. On n'a plus ses règles : c'est fini ! La ménopause, c'est fini : youpi ! Les enfants sont grands : au revoir ! Le mariage, si vous gérez depuis 20 ans ou plus, ça va. Donc, ça devrait être un des moments les plus forts de votre vie, le début de la vieillesse. Je dirais que c'est le meilleur moment."

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.