Le frère d'Ariana Grande s'exprime suite à la disparition soudaine de Mac Miller, l'ex-petit ami de la chanteuse.

E! News a appris vendredi dernier que le rappeur (né Malcolm McCormick) était décédé d'une apparente overdose. Le bureau du médecin légiste du comté de Los Angeles a confirmé dans un communiqué que les autorités avaient été appelées au domicile de la star à Studio City, en Californie, vendredi. Il a été déclaré mort sur les lieux à 11h51.

Le lendemain, Ariana Grande a pleuré sa mort sur Instagram. L'interprète de "God Is a Woman" de 25 ans a posté une photo en noir et blanc de Mac Miller, son compagnon pendant deux ans, assis par terre, les yeux levés vers l'objectif.

Mercredi, Frankie Grande, le frère aîné d'Ariana, a déploré la mort du rappeur de 26 ans, sur les réseaux sociaux.

"Je suis plus qu'anéanti par la mort de Malcolm", a ainsi commencé Frankie. "C'était un bon ami et il était merveilleux avec ma sœur. C'est grâce à lui que je suis allé en cure de désintoxication pour me débarrasser de toutes mes addictions aux drogues, à l'alcool et aux médicaments, quand je pensais ne pas pouvoir vivre sans. C'est là que j'ai rencontré une communauté de soutien qui m'a montré qu'il était possible de vivre sans drogue et je ne l'aurais jamais découverte sans Malcolm. Je me souviens de mon sevrage après 30, 60, 90 jours et Malcom était là avec un cadeau et une carte et plein de mots d'encouragement... il me disait qu'il savait combien c'était dur de décrocher et combien il était impressionné par mon succès."

Ariana Grande, Frankie Grande

LUXE Brands

"L'addiction est une HORRIBLE maladie… Beaucoup de gens souffrent d'addiction comme moi et beaucoup d'entre eux perdent cette bataille", a poursuivi Frankie Grande. "Ceux qui en souffrent doivent rester forts. Il faut continuer à travailler DUR sur soi-même chaque jour et s'entraider. Notre maladie est forte mais ON EST PLUS FORTS et je fais le vœu de travailler à chaque instant de ma vie pour rester sobre et être là pour les autres. Le chemin est difficile, mais VOUS N'ÊTES PAS OBLIGÉS DE PEINER SEULS."

"À tous ceux qui ont besoin d'aide, l'aide est là", a précisé Frankie à ses abonnés. "Il faut juste avoir le courage de demander, ce qui, je le sais, peut-être EXTRÊMEMENT difficile... mais quand vous le ferez, je vous GARANTIS que vous serez soutenus. N'ayez pas honte si vous perdez le combat face à l'addiction, la maladie se nourrit de la honte, et l'humilité la défait. S'il vous plaît, demandez de l'aide ! Vous n'êtes PAS SEULS ! Je suis là... et je continuerai d'être là... pour vous... Malcom, mon ami, tu vas beaucoup me manquer. Et je sais que tu vas me regarder du paradis, super fier pour tous les jours où je vais vivre ma vie clean et sobre... 453 jours et ça continue... Merci du fond du cœur."

Frankie a également inclus le numéro des Alcooliques Anonymes (en France, au 09 69 39 40 20), des Narcotiques Anonymes (en France, au 01 43 72 12 72) et de Suicide Écoute (en France, au 01 45 39 40 00).

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.