Prince William, Bristol Visit

PA Wire

Malgré tout le glamour et le luxe qui semblent accompagner tout membre de la famille royale d'Angleterre, le Prince William nous rappelle qu'il est avant tout un être humain. 

Mardi, le duc de Cambridge a fait un discours à Bristol pour le lancement d'un site Web visant à améliorer la santé mentale des gens au travail, après avoir été "effaré" d'apprendre que seuls 2 % des employés en Angleterre pensent pouvoir parler de leur état mental avec leur RH.

Le prince William a cité sa propre expérience en tant que pilote d'avion-ambulance : "J'ai réalisé que je ramenais beaucoup de ce que je voyais chez moi. On voit [tellement] de choses tristes tous les jours qu'on pense que la vie est comme ça."

William a passé deux ans en tant que pilote dans la région d'Est-Anglie et a reconnu qu'il devait lutter en permanence contre les émotions qui affectaient à son insu sa vie personnelle. Il a ajouté : "On fait sans cesse face au désespoir, à la tristesse et aux blessures."  

Prince William, Bristol Visit

PA Wire

"L'attrition s'accumule et on n'a jamais l'occasion de s'en décharger si on n'y prête pas garde", a expliqué le prince William, précisant que les gens qui font face à des problèmes mentaux "souffrent en silence", à cause du manque de ressources disponibles. 

"On est humain et beaucoup de gens oublient leurs combats, qu'on étouffe pour faire son travail, mais au final, ils finissent par percer l'armure", a-t-il noté.

Le prince William, Kate Middletonet le Prince Harry ont d'abord mis en lumière les problèmes de santé mentale quand ils ont lancé Heads Together en 2016. Ouvrir Mental Health at Work, un portail gratuit pour les employeurs et les employés au Royaume-Uni, représente un nouvelle réussite pour la famille royale qui continue de pousser pour s'attaquer au problème des troubles mentaux. 

Prince William, Bristol Visit

PA Wire

En mars, l'homme de 36 ans a souligné sa détermination à vouloir mettre un terme à la stigmatisation autour des problèmes de santé mentale au travail.

"Commencer déjà à avoir une conversation autour de la santé mentale peut faire toute la différence", avait expliqué le prince à l'époque. "Quand on parle de quelque chose, il y a moins de raisons d'en avoir peur et quand on peut parler de quelque chose, il y a plus de chance pour qu'on demande à se faire aider."

Mardi, William a de nouveau mis en avant ce point : "Il suffit d'une personne pour changer la façon dont une société considère la santé mentale." 

Et il semble que le prince soit prêt à être cette personne. 

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.