Asia Argento

LOIC VENANCE/AFP/Getty Images

Après qu'Asia Argento a nié les accusations d'agression sexuelle publiées par le New York Times, TMZ a partagé un échange de textos présumé entre l'actrice et un ami, dans lesquels Argento semble avouer avoir couché avec son accusateur, Jimmy Bennett, quand il était mineur.

E! News n'a pas pu vérifier indépendamment les textos.

Dimanche, le New York Times a publié un article affirmant qu'Argento avait accepté de payer Bennett 380 000 $ après qu'il l'a accusée d'agression sexuelle dans un avis d'intention de procès envoyé par son avocat en novembre 2017. L'article se basait sur des documents que le journal a reçus dans un email crypté d'un expéditeur anonyme.

Selon TMZ, Argento et l'ami non nommé se seraient envoyé les textos suite à l'article du New York Times. Selon les messages publiés, Argento aurait écrit : "J'ai couché avec lui, c'était bizarre. Je ne savais pas que c'était un mineur avant la fameuse lettre."

TMZ a aussi publié une photo d'Argento sur laquelle Bennett et elle semblent sans le haut et reposant leur tête sur un coussin. Dans son article, le New York Times, citant l'avis, a écrit qu'Argento avait demandé à Bennett de prendre des photos d'eux deux ensemble après les rapports sexuels présumés.

Selon les textos publiés par TMZ, l'ami non nommé a posé une question sur "la photo prise au lit". Argento aurait répondu : "On voit mes nichons. C'est tout. Ça veut rien dire." Elle aurait ajouté : "Il est debout." 

Selon l'article du New York Times sur les allégations de Bennett, celui-ci est arrivé à la chambre d'hôtel d'Argento au Ritz-Carlton à Marina del Rey en Californie avec un membre de sa famille le 9 mai 2013. Argento aurait demandé au membre de sa famille de partir et a donné de l'alcool à Bennett, qui avait 17 ans. Selon les allégations relayées par le New York Times, elle l'a ensuite "embrassé, poussé sur le lit, elle lui a enlevé son pantalon et lui a fait une fellation". Elle serait ensuite "grimpée sur lui et ils ont eu des rapports sexuels".

Le journal a fait remarquer que Bennett était en-dessous de l'âge légal de consentement en Californie à ce moment-là.

Mais dans les textos de TMZ, Argento aurait écrit : "Le gamin en chaleur m'a sauté dessus." TMZ a aussi publié une image d'un mot que Bennett aurait écrit sur du papier à lettres de l'hôtel à ce moment-là.

Encore une fois, E! n'a pas pu vérifier sa validité. 

"Asia, je t'aime de tout mon cœur", dit la lettre, selon la photo de TMZ. "Si heureux qu'on se soit revus et je suis content que tu sois dans ma vie. Jimmy."

Selon TMZ, le texto présumé d'Argento à l'ami non identifié contient une photo de la lettre et dit : "Il m'a écrit ça après, et a continué de m'envoyer des photos de lui nu sans mon accord toutes ces années, jusqu'à il y a deux semaines avant la lettre de l'avocat." 

Elle aurait ensuite ajouté : "Ce n'était pas du viol, mais j'étais figée. Il était sur moi. Après, il m'a dit que j'avais été son fantasme sexuel depuis qu'il avait 12 ans."

Asia Argento

Stephen Lovekin/Shutterstock

Selon l'article du New York Times sur les allégations de Bennett, l'ancien enfant-star a demandé 3,5 millions de dollars de dommages pour "affliction délibérée de détresse émotionnelle, revenus perdus, agression et voies de fait". Selon l'article, Bennett a dit qu'il avait gagné plus de 2,7 millions de dollars en cinq ans avant l'incident présumé et que son revenu était descendu à 60 000 $ par an, et ce serait à cause du traumatisme suite à l'incident. 

Argento aurait accepté de lui payer 380 000 $ au cours d'un an et demi, à commencer par un paiement initial de 200 000 $ en avril. 

En niant les allégations publiées, Argento a décrit les accusations comme "absolument fausses" et a dit : "Je n'ai jamais eu de rapports sexuels avec Bennett." Elle a aussi affirmé qu'elle avait été "liée à lui plusieurs années par amitié uniquement". Cependant, elle a suggéré que cette amitié avait pris fin après "ses dires sur l'affaire Weinstein". 

Argento a accusé Harvey Weinstein de viol et a été une des premières instigatrices du mouvement #MeToo. Le producteur a nié les allégations de relation sexuelle non-consensuelle. 

Elle a aussi affirmé que Bennett avait "des problèmes financiers graves" et qu'il avait "entamé des poursuites judiciaires contre sa propre famille demandant des millions en dommages". Elle a ensuite dit qu'il lui avait fait "une demande soudaine et exorbitante d'argent".

"Bennett connaissait mon petit ami, Anthony Bourdain, qui était connu comme étant très fortuné, et il avait sa propre réputation de figure publique aimée à protéger", a-t-elle continué. "Anthony a insisté pour que l'affaire soit gérée en privé et c'est aussi ce que voulait Bennett", dit la déclaration. "Anthony avait peur de la publicité négative possible qu'une telle personne, qu'il considérait comme dangereuse, aurait pu nous attirer. Nous avons décidé de répondre avec compassion à l'appel à l'aide de Bennett et de lui donner. Anthony a décidé personnellement d'aider Bennett financièrement, à condition qu'il ne fasse plus intrusion dans notre vie."

Il semble y avoir une allusion à l'implication de Bourdain dans les textos publiés par TMZ. Elle aurait aussi parlé des répercussions après l'article.

"Si je perds mon boulot, je pars en Afrique ou en Amazonie", a-t-elle dit, selon les messages de TMZ. "Je veux être parmi les 90 % du monde qui se fout de toutes ces conneries. Pas des 10 % d'occidentaux arrogants malades et convaincants."

L'avocat d'Argento n'a pas répondu aux demandes de commentaires par TMZ.

Plusieurs célébrités ont réagi à l'article du New York TimesRose McGowan, qui a aussi accusé Weinstein de viol, a tweeté qu'elle avait "le cœur brisé" par les allégations et qu'elle continuerait "mon travail pour les victimes partout". Mira Sorvino, qui a aussi accusé Weinstein de harcèlement sexuel, a tweeté un mot, dans lequel elle dit être "malade des récentes allégations contre Asia Argento". 

Venant d'atterrir après plusieurs semaines à l'étranger, j'absorbe encore les nouvelles récentes. J'espère malgré tout que ce n'est pas vrai, mais voilà mes pensées actuelles :

Je suis malade des récentes allégations contre Asia Argento. Le temps clarifiera les choses et peut-être qu'elle sera exonérée, mais si c'est vrai, sous aucun angle, ça ne peut être excusé. L'agression sexuelle sur enfants est un crime horrible et est contre tout ce en quoi je crois, ainsi que le mouvement #MeToo. Je reste engagée à me battre pour les victimes et à changer la culture qui encourage l'abus de pouvoir dans les relations sexuelles.

J'ai fait la connaissance d'Asia Argento il y a dix mois. Notre point commun est la douleur partagée d'avoir été agressée par Harvey Weinstein. J'en ai le cœur brisé. Je continuerai de travailler pour les victimes partout. 

E! News a contacté les avocats d'Argento et de Bennett.

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.