Casey Affleck, 2017 Oscars

Tyler Golden/ABC

Casey Affleck a émis des excuses pour son manque de professionnalisme sur le tournage de son film de 2010 I'm Still Here - The Lost Year of Joaquin Phoenix. Il s'est aussi penché sur la campagne #MeToo contre le harcèlement sexuel, qui l'a incité à ne pas se rendre aux Oscars l'an dernier.

Deux femmes qui ont travaillé sur son film, un documentaire parodique sur Joaquin Phoenix, ont porté plainte contre lui pour harcèlement sexuel. Il a nié les accusations et les deux affaires ont été réglées à l'amiable. L'affaire est revenue dans l'actualité des années plus tard. Sa nomination et, par la suite, sa victoire aux Oscars 2017 pour le prix du Meilleur acteur avec son film Manchester by the Sea a fait polémique. Affleck a décidé de ne pas assister aux Oscars 2018, au sommet de la campagne #MeToo.

"Je pense que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire, vu tout ce qui se passait dans notre culture à ce moment-là", a récemment déclaré Affleck à l'Associated Press (par IndieWire). "Demander à deux femmes incroyables de présenter le prix de la Meilleure actrice était plus correct."

"Ces deux dernières années, j'ai beaucoup suivi les discours à ce sujet, les conversations publiques, et j'ai beaucoup appris", a-t-il déclaré. "J'ai arrêté d'être sur la défensive, j'ai fait preuve de maturité pour assumer mes propres responsabilités. Une fois que j'ai fait ça, j'ai découvert que j'avais beaucoup de choses à apprendre."

Affleck a déclaré que l'ambiance sur le tournage du film I'm Still Here - The Lost Year of Joaquin Phoenix n'était pas professionnelle, ajoutant : "J'ai contribué à ce manque de professionnalisme et j'ai toléré ce genre de comportement de la part d'autres personnes et je n'aurais pas dû. Je le regrette beaucoup. Je ne savais vraiment pas quelles étaient mes responsabilités en tant que patron. Je ne me voyais pas comme un patron. Mais je me suis comporté d'une certaine façon et j'ai permis à d'autres de se comporter d'une façon qui manquait de professionnalisme, et je m'en excuse."

"Je pense que, dans l'ensemble, dans ce milieu, les femmes sont sous-représentées, elles sont sous-payées, traitées comme des objets, diminuées, humiliées et rabaissées d'un milliard de façons et, en général, on rejette un million de problèmes sur elles depuis toujours", a-t-il déclaré par la suite. "Personne n'en faisait tout un plat, moi non plus, jusqu'à ce qu'un petit nombre de femmes aient le courage et la sagesse de se défendre et de dire : « Bon, maintenant, ça suffit. »"

"Ce sont les femmes qui mènent la conversation, et à juste raison", a-t-il continué. "Et j'en sais assez maintenant pour savoir que j'ai besoin de me taire, d'écouter, d'essayer de comprendre ce qui se passe, de soutenir et de suivre le mouvement dans la mesure du possible. Et on le fait dans notre société de production et j'essaie de le faire à la maison, et si on m'appelle pour soutenir la cause d'une façon ou d'une autre, je suis prêt à le faire."

Après les Oscars 2017 et suite à la polémique sur les accusations de harcèlement sexuel soulevées contre lui, Affleck a déclaré au Boston Globe : "Je pense que tout mauvais traitement envers qui que ce soit pour une raison ou une autre est inacceptable et abject. Tout le monde mérite d'être traité avec respect au travail et partout ailleurs."

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.