Le moment est venu pour Carys Zeta Douglas de faire sa première pose de couverture de magazine. 

La fille de 15 ans du couple hollywoodien Michael Douglas et Catherine Zeta-Jones, Carys, connaît bien les feux des projecteurs. Comme elle l'a dit à Town & Country — qui a sélectionné l'adolescente pour sa couverture de septembre 2018 avec sa célèbre maman — les paparazzis la suivaient dans le métro alors qu'elle était à peine en âge d'aller à l'école. 

"Je détestais ça", a dit Carys au magazine. "Ça me contrariait beaucoup. Ils sautaient dans le métro et s'asseyaient en face de moi. J'avais six ans. Je n'y comprenais rien."

Catherine Zeta-Jones, Carys Zeta Douglas, Town & Country, September 2018

Victor Demarchelier

Catherine Zeta-Jones, Carys Zeta Douglas, Town & Country, September 2018

Victor Demarchelier

Mais les photographes n'étaient pas à ses trousses dès la sortie de l'hôpital. L'ado a grandi aux Bermudes, une cachette paradisiaque pour la jeune fille et son frère de 17 ans, Dylan, à des milliers de kilomètres d'Hollywood.

"Je croyais que mon père était fabricant de pancakes", a-t-elle dit à Town & Country. "Je ne savais pas qu'il était acteur. Vraiment." Et un des plus célèbres du show-biz. Mais pour la jeune fille, l'acteur deux fois oscarisé était son papa chéri, ce qui a fait que les blagues des tabloïdes sur son âge et sa santé étaient encore plus douloureuses. 

"Les gens disaient : « Ton grand-père vient te chercher »", a-t-elle dit. Suite à la lutte contre le cancer de Douglas, Carys a vu un gros titre effrayant dans une boutique. 

"Il y avait cette image de mon père, et : Michael Douglas a encore le cancer, va mourir dans un mois," s'est-elle souvenu. "Je me suis mise à pleurer. Je me suis dit : « Pourquoi mes parents ne m'ont rien dit ?! » Mais ce n'était pas vrai. Les gens veulent toujours une histoire à raconter."

Catherine Zeta-Jones, Carys Zeta Douglas, Town & Country, September 2018

Victor Demarchelier

La lycéenne a des rêves de cinéma et de fac de médecine, et elle a décidé d'écrire sa propre histoire avec moins d'accent sur la "dynastie Douglas". 

"J'ai toujours besoin de faire mes preuves auprès des gens, je ne suis pas juste la fille de mes parents", a-t-elle dit au magazine.

Quoi que Carys accomplisse, on dirait que ses parents célèbres seront heureux tant qu'elle est la fille bien qu'ils ont élevée. 

"Il n'y a rien de pire qu'un enfant privilégié sans bonnes manières", a dit Zeta-Jones au magazine. "Je leur ai inculqué ça. L'adolescence... Elle sait qu'elle ne peut pas lever les yeux au ciel, ou râler contre moi. Je ne l'ai jamais fait à ma mère, et elle ne me le fera pas."

Comme Carys l'a dit : "Mes parents savent très bien me ramener sur terre et me dire : « Regarde autour de toi. La vie que tu as est extraordinaire. »" 

Le numéro de septembre 2018 de Town & Country, "Modern Swans", sort en kiosque le 7 août. 

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.