Bien que Mandy Moore et Britney Spears aient fait leurs débuts dans l'industrie musicale au même moment, les deux femmes ne se sont jamais rencontrées.

L'actrice de This Is Us a révélé cette info et d'autres détails sur ses débuts dans la pop à la fin des années 90 et au début 2000 dans le podcast de Jennifer ZaborowskiWe Need to Talk About Britney, cette semaine. Au cours de cette discussion d'une heure, Mandy et Jennifer ont abordé tous les sujets, du titre "Candy" de Mandy à la "chef de la bande", Britney.

"On ne s'est jamais rencontrées. Je ne l'ai jamais rencontrée", a partagé Mandy. "Pour moi, c'est la chef de la bande. C'est par elle que tout a commencé. Elle était sur le devant de la scène quand la pop a explosé, elle a ouvert les portes aux autres, les hommes comme les femmes."

"Elle est arrivée et elle a commencé à prendre de l'ampleur quand j'ai sorti mes titres", a-t-elle expliqué. "Elle était partout, alors je pense que son influence s'est fait ressentir sur tous les gens qui faisaient de la musique, vu qu'elle avait énormément de succès. Ça a été instantané. C'était comme une balle qu'on tirait. Elle a foncé jusqu'au sommet."

Mandy n'avait que 15 ans quand elle a fait ses débuts dans la musique aux côtés de Britney, Jessica Simpson et Christina Aguilera. Alors est-ce qu'on lui mettait la pression pour faire concurrence aux autres filles ?

"Quand j'ai signé le contrat, une fois que j'ai entendu Britney et Christina, qui est sortie juste après ça, j'ai su que j'étais la réponse du label à ces filles", a-t-elle expliqué. "Je savais quelle était l'intention de ma maison de disques, mais je savais aussi que je n'étais pas de taille. Je ne suis pas Britney, je ne danse pas très bien. Je n'ai pas cette aise à me donner en spectacle. Ce n'était pas du tout moi."

Britney Spears, Mandy Moore

Erik Pendzich/Invision/AP/REX/Shutterstock

"J'ai rencontré Jessica Simpson et je crois que j'ai rencontré Christina vite fait, mais si c'est le cas, c'était il y a très longtemps", a continué Mandy. "Mais il faut comprendre que Britney était complètement isolée du monde extérieur. Surtout au sommet de sa méga-gloire. Même si nos chemins s'étaient croisés... je pense qu'on m'aurait dit de tenir mes distances."

Bien qu'elle n'ait jamais officiellement rencontré Britney, Mandy compatit avec elle, pour toute l'attention qu'on lui a portée au fil des années.

"Je n'imagine même pas avoir ce niveau et ce degré de célébrité, cette adulation qu'elle a connue au fil des années me paraît tellement impossible, je n'imagine même pas ce que ça peut faire", a déclaré Mandy. "Pour une personne aussi talentueuse et magnanime que Britney, devoir vivre toutes ces épreuves sous le regard du public, il faudrait être sans cœur pour ne pas se sentir triste pour elle."

"J'ai eu ma part de bouleversements dans ma vie privée et j'ai de la chance que ce soit arrivé sans que ça ait fait les choux gras de la presse et que j'aie pu le vivre à huis clos. Parfois, vous n'avez pas ce choix", a-t-elle ajouté. "C'est très dur et je trouve que c'est encore plus dur de nos jours avec la vague de news créées ou générées au cours d'une journée. Je n'imagine pas être une ado aujourd'hui et traverser ce que tout le monde vit au cours de sa vie. Comme sa rupture avec Justin [Timberlake]. Tous les journaux en parlaient ! Imaginez s'ils sortaient ensemble à l'époque d'Instagram ? D'un coup, ils se séparent, et ça fait les gros titres... On vit dans un drôle de monde et je suis contente d'avoir été ado à mon époque."

Le premier grand single de Mandy, "Candy", est sorti en 1999, la présentant au monde de la musique pop. Savait-elle que ce titre deviendrait un tube ? Pas vraiment. Même si ses producteurs savaient que ce titre marcherait, Mandy n'aimait pas trop la chanson au début.

"Je ne l'aimais pas. Grand scoop ! C'est vrai... Je ne connaissais pas tellement la musique pop et j'ai fait : « C'est quoi, ça ? »", a expliqué Mandy. "Les titres comme « I Want It That Way » ou « Baby One More Time » ont ce côté immédiat, et on se dit : « Oh, ça va faire un carton. »" Mes goûts musicaux ont changé mais j'arrive toujours à le reconnaître, la majorité des gens aussi. Dès la première écoute, vous êtes accro à la structure mélodique du titre, etc. Vous vous dites : « Oh, ça va devenir un tube. » Mais je n'ai pas ressenti ça avec « Candy » et je n'ai pas vraiment accroché sur les paroles non plus : « Tu me manques autant qu'un bonbon, ça veut dire quoi, ça ? » Même à 15 ans, j'ai fait : « Ça ne veut rien dire. »"

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.