Pour ce qui est de l'épidémie du sida, le Prince Harrycontinue le travail de la princesse Diana tout en traçant sa propre voie.

Le duc de Sussex prône depuis longtemps l'apport de ressources, le développement de l'éducation et la mise en place de nouvelles règles dans la bataille continuelle contre le VIH et le sida. Il a fait un autre pas en avant dans ses efforts à long terme en se joignant à Sir Elton Johnet en annonçant le lancement de la coalition MenStar au cours d'une séance plénière lors de la Conférence internationale contre le sida 2018 à Amsterdam, mardi. 

Cette coalition compte augmenter le diagnostic et le traitement des infections VIH chez les hommes dans le but ultime de mettre fin à l'épidémie du sida d'ici 2030. De ce fait, la coalition soutiendra et financera des approches innovantes pour s'occuper des gens atteints du VIH/sida, comme des initiatives servant à avancer la détection et les soins. 

"Inspirée par le taux de plus en plus alarmant de nouvelles infections VIH chez les jeunes femmes, la coalition MenStar va courageusement à la racine du problème : le manque de reconnaissance de la prévention VIH chez les jeunes hommes durs à atteindre", a déclaré Harry dans son discours au cours de cette séance. "Et nous serons guidés en écoutant et en respectant les jeunes hommes que cette coalition essaie d'atteindre."

Sir Elton John, Elton John, Prince Harry, AIDS Event

Michael Kovac/Getty Images for EJAF

"On ne peut pas résoudre le problème dans son ensemble si on ne s'occupe que de la moitié du problème", a ajouté Elton John. "Si on veut remporter ce combat, si on veut mettre fin une fois pour toutes au sida, il faut que les hommes fassent partie de la solution."

La coalition est fondée par la Fondation Elton John contre le sida, le plan d'aide d'urgence à la lutte contre le sida à l'étranger (PEPFAR), Unitaid, Le Fonds mondial pour combattre le sida, la tuberculose et la malaria, Le Fond d'investissement des enfants (Children's Investment Fund Foundation), Johnson & Johnson et Gilead Sciences.

"J'aimerais féliciter la Fondation Elton John contre le sida d'avoir créé une coalition aussi impressionnante avec de grands financements", a ajouté Harry. "Je pense de tout cœur que nous devons travailler tous ensemble, agences, œuvres caritatives et industries, pour voir des changements à grande échelle."

Cherchant toujours à encourager les autres, le prince rouquin a rencontré des jeunes de Let Youth Lead, l'organisation caritative qu'il a co-fondée en 2006, ce lundi. Le programme Let Youth Lead cherche à fournir aux jeunes gens un moyen d'exprimer les difficultés à vivre avec le sida et il offre aux gens habitant en Afrique subsaharienne, où l'organisation caritative est basée, l'espoir de voir les chefs d'État changer les choses pour la nouvelle génération.

"On écoute les jeunes, mais cela reste un exercice où l'on coche des cases", a déclaré Harry aux responsables au cours d'une discussion, lundi. "On ne peut pas changer les lois sans les gens qui vont hériter de cette planète et hériter de leurs pays et hériter de ces problèmes aussi."

Les efforts de l'héritier au trône d'Angleterre pour combattre le sida rendraient feu sa maman très fière. La princesse Diana est célèbre pour être devenue la première tête couronnée à avoir touché un malade atteint du sida dans les années 80. Fervente supportrice de la lutte contre le sida, la princesse de Galles a serré dans ses bras et tenu la main de patients sans gants pour réduire les stigmates liés aux personnes souffrant du virus.

Le prince Harry a poursuivi le travail de sa mère en essayant d'éliminer les idées reçues sur le test du sida en se faisant dépister lui-même en live sur Facebook en 2016. "C'est incroyablement rapide", a lancé le prince Harry une fois que c'était fini. "Que vous soyez un homme, une femme, gay, hétéro, noir ou blanc — ou même roux — pourquoi ne vous feriez-vous pas tester ?"

Ses liens avec le célèbre chanteur britannique, avec qui il a parlé lors de la Conférence internationale contre le sida en 2016, boucle la boucle encore plus avec Diana vu qu'elle et John étaient des amis proches et des militants dans la lutte contre le sida.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.