Ryan Lochte, 2016 Rio, Olympics

Matt Hazlett/Getty Images

Ryan Lochte vient de recevoir une suspension de l'Agence antidopage américaine.

L'USADA a annoncé lundi que le nageur olympique de 33 ans a accepté d'être suspendu 14 mois pour s'être administré une substance autorisée mais de manière illégale. Tout est parti d'un post de l'athlète sur les réseaux sociaux où on le voit recevoir une intraveineuse.

"Une enquête de l'USADA, à laquelle Ryan Lochte a totalement coopéré, a révélé que Ryan Lochte a reçu une perfusion en intraveineuse de substances autorisées dans une clinique d'un volume de plus de 100 ml sur une période de 12 heures sans autorisation pour usage thérapeutique", peut-on lire dans un communiqué de presse publié lundi.

Ryan Lochte

AP Photo/Michael Sohn

Le document ajoute : "Les perfusions et injections par intraveineuse de produits d'un volume de plus de 100 ml sur une période de 12 heures sont interdites, sauf dans le cas d'un traitement reçu à l'hôpital, lors d'une procédure chirurgicale ou lors d'une investigation diagnostique clinique conformément au protocole des tests du mouvement olympique et paralympique de l'USADA, aux règles antidopage du Comité olympique des États-Unis et aux règles antidopage de la Fédération Internationale de Natation, qui ont tous adopté la Liste des interdictions du Code mondial antidopage et de l'Agence mondiale antidopage."

La suspension de Bryan Lochte a commencé le 24 mai, le jour où il a reçu l'intraveineuse.

"Ryan est anéanti que quelque chose d'aussi bénin finisse par lui valoir une suspension de 14 mois jusqu'au mois de juillet de l'année prochaine", rapporte une source à E! News. "Il passe des tests antidopage depuis 18 ans et il n'a jamais pris de produits illégaux. Cette perfusion était remplie de vitamines, des produits sans ordonnance qu'on peut trouver en pharmacie. Il ignorait la règle selon laquelle on ne peut pas recourir à une intraveineuse de plus de 100 ml."

"Il n'y a eu recours que parce que sa femme et leur fils étaient très malades à l'époque et qu'ils avaient dû aller à l'hôpital", poursuit notre source. "Ryan ne voulait pas tomber malade ou se sentir faible puisqu'il s'entraînait et essayait donc de ne pas tomber malade. Sa femme et leur bébé vont bien maintenant, mais ils se sentent mal par rapport à ce qui s'est passé."

La source ajoute : "Il coopére totalement avec l'USADA et ne s'est pas opposé à la décision. C'est horrible pour lui. Il va très bien sur un plan personnel et professionnel, alors c'est une grande déception. Côté entraînement, il était en très grande forme, il était censé participer au championnat national américain de natation à Irvine ce week-end et il ne peut plus le faire. C'était un énorme événement pour lui, alors ne pas pouvoir nager signifie qu'il n'intégrera pas ces équipes."

"Il ne pourra pas participer à des compétitions de natation pendant un an, mais il continuera à s'entraîner pour sa cinquième olympiade à l'été 2020", précise notre source.

Cette affaire intervient près de deux ans après que Ryan Lochte a été impliqué dans un scandale pour vol aux Jeux olympiques de Rio 2016. L'an dernier, le nageur a été acquitté des charges qui pesaient contre lui dans ce scandale, mais la cour supérieure du Brésil a rejeté cette décision en juin.

Le New York Times a expliqué il y a quelques semaines que le parquet vient d'être autorisé à intenter une action pénale contre le champion olympique. En réponse, Jeff Ostrow, l'avocat de Ryan Lochte, a déclaré à TMZ que tout ça était "absurde et dégoûtant", avant d'ajouter que son client "ne serait jamais traité ainsi" aux États-Unis.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.