Cameron Diaz, There's Something About Mary

20TH CENTURY FOX

C'était en 1998. Bill Clinton était en plein cœur d'un scandale historique avec Monica LewinskyJaden Smith venait de naître. Shawn Mendes n'était pas encore né. Google était à quelques mois d'être créé. 

Et Cameron Diaz gagnait le cœur du public dans le monde entier dans la comédie romantique Mary à tout prix.

Suite au succès du film Le Mariage de mon meilleur ami l'année précédente, la star de 26 ans en pleine ascension décrochait le rôle qui allait faire d'elle une actrice comique adulée de tous : le personnage titulaire, Mary Jensen. 

Le film des frères Farrelly, qui avait également à l'affiche Ben StillerMatt Dillon et Sarah Silverman, a fini par empocher 16 fois sa mise initiale et fut le troisième film ayant le plus rapporté cette année-là aux États-Unis. 

Mais c'est surtout grâce à une scène maintenant légendaire, que cette comédie cochonne nominée aux Golden Globes reste un classique de la comédie américaine 20 ans plus tard.  

There's Something About Mary movie premiere

Vince Bucci/AFP/Getty Images

On parle, bien évidemment, de la fameuse scène des cheveux. Vous savez, celle où Ted Stroehmann, le personnage stressé interprété par Ben Stiller, se prépare à sortir avec Mary et a un petit problème de fluide corporel. En effet, Ted se fait un peu trop plaisir, sur les conseils d'un ami, avant son rendez-vous galant. Troublé par l'arrivée de Mary qui frappe à sa porte, ni Ted ni le public ne sait où est passé son sperme dans la salle de bain après l'acte. Malheureusement pour lui, Mary le découvre sur son oreille quand il lui ouvre la porte. 

"Qu'est-ce que c'est ?", lui demande-t-elle, alors qu'il révèle son oreille pour le plus grand plaisir du public. "Sur ton oreille... c'est du gel pour cheveux ?", demande-t-elle avant d'en prendre une partie et de s'en mettre dans les cheveux. "Je n'en avais plus", lui explique-t-elle innocemment. Dans la scène suivante, on découvre Mary avec une mèche dressée sur la tête à cause du produit très spécial de Ted.

Tout ceux qui ont vu le film peuvent attester que cette scène restera dans les annales de la comédie et de la carrière de Cameron Diaz. Bien sûr, c'était en 1998 et le sperme était très rare sur grand écran. Comme un journaliste de Rolling Stone l'avait fait remarquer dans sa critique du film, la scène a même "poussé une partie des spectateurs complètement flippés à se ruer vers les sorties".

Cameron Diaz, Matt Dillon, There's Something About Mary

Frank Trapper/Corbis via Getty Images

On apprend qu'à l'origine Ben Stiller n'était pas convaincu de cette scène, mais pour des raisons techniques. 

"Mon grand problème avec cette scène et je m'en suis plaint auprès des frères Farrelly pendant qu'on la tournait, c'est comment se fait-il qu'il n'ait rien senti sur son oreille ? Je leur mettais la pression pour qu'il y ait une histoire expliquant comment le personnage avait perdu la sensibilité au niveau des oreilles, en ayant reçu un coup quand il était enfant ou un truc dans le genre", avait expliqué Ben Stiller au New York Times en 2013 : "Ils avaient fini par me dire que ça n'avait pas d'importance, et que je devrais arrêter d'y penser."

L'acteur n'était d'ailleurs pas le seul à être soucieux de ce choix. Comme les scénaristes et réalisateurs du film l'ont expliqué à Esquire, il aura fallu attendre six mois pour que 20th Century Fox donne son accord à cette scène. Puis, il a fallu trouver un compromis avec Mary elle-même.

"Une des coiffeuses était en train de mettre le gel dans les cheveux de Cameron et elle a dit : « Vous savez, ça pourrait très bien se retourner contre nous »", s'est souvenu Bobby Farrelly.

Les frères comprenaient son inquiétude. "Si ça ne marche pas, ça gâche le film et ça met sa carrière en danger, car on pensera tout le temps à la scène du sperme dans ses cheveux", a reconnu Peter Farrelly. Résultat, plusieurs versions de la scène ont été filmées, dont l'une où sa mèche n'est pas en l'air et une autre où il n'y a rien sur l'oreille de Ben Stiller. 

"On a fini par dire : « Écoute, Cameron, laisse-nous monter ça et tu pourras regarder ça avec un public et s'il rouspète on retirera la scène du film »", a déclaré Bobby Farrelli à Esquire.

Deux décennies après la première du film, on sait que le public n'a pas rouspété. 

Comme Cameron avait déclaré à CNN quelques jours avant la sortie officielle du long métrage : "C'est un des moments qui déclenche le plus de rires du film. Les gens n'en reviennent pas. Ils sont choqués, mais ils sont aussi morts de rire en même temps."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.