Thomas Markle, le père de Meghan Markle, trouve que sa fille a l'air "terrifié" lorsqu'elle est de sortie avec son mari, le Prince Harry, et sa nouvelle famille royale et il aimerait beaucoup lui parler et se réconcilier avec elle après avoir été "banni".

Le septuagénaire a fait ces commentaires au Sun. C'est sa deuxième interview depuis le mariage du duc et de la duchesse de Sussex en mai, qu'il a dû rater à cause d'une opération cardiaque. Il a suivi la cérémonie du Mexique, où il réside.

"Ce qui me dérange sur ma fille maintenant, c'est qu'elle a l'air terrifié", a déclaré Thomas au journal britannique, ce dimanche. "Ça se lit dans ses yeux, ça se lit sur son visage, ça se lit sur son sourire. Ça fait des années que je la vois sourire. Je connais son sourire. Je n'aime pas celui que je vois. Ce n'est même pas un sourire forcé, c'est un sourire douloureux."

"Peut-être qu'elle a juste passé quelques mauvaises journées. J'en sais rien. Ça m'inquiète vraiment. Je pense qu'elle est trop sous pression", a-t-il déclaré. "Il y a un grand prix à payer lorsqu'on épouse quelqu'un de cette famille."

Thomas trouve aussi que le style vestimentaire de Meghan "est tout droit sorti d'un vieux film". Comme sa belle-sœur, Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, Meghan sort généralement en tenues simples de créateurs.

"Pourquoi doit-on s'habiller comme dans les années 30 en 2018 ?" a-t-il déclaré. "Pourquoi doivent-elles couvrir leurs genoux ?"

Meghan Markle, Duchess of Sussex

Tim Rooke/REX/Shutterstock

Thomas Markle

BACKGRID

Quelques semaines avant le mariage, Thomas a été très critiqué lorsque les photos de lui, prises par des paparazzis dans la ville mexicaine de Rosarito où il réside, se sont avérées avoir été mises en scène. Il s'est excusé par la suite, déclarant dans l'émission Good Morning Britain sur ITV le mois dernier, sa première interview télévisée depuis le mariage royal : "Je me suis dit que ce serait bien d'améliorer mon image, mais de toute évidence, ça s'est retourné contre moi."

Thomas a déclaré au Sun que Meghan et la famille royale l'avaient "banni" parce qu'il avait fait "un profit sur ces photos". Il a déclaré qu'il s'était excusé auprès de la famille royale pour cela.

"Tous ceux qui se font de l'argent sur le dos de la famille royale sont bannis", a-t-il déclaré. "La famille royale continue de suivre des règles dépassées. La moitié de la Grande-Bretagne se fait une fortune en vendant des photos de ma fille et de son mari. Sont-ils bannis ?" 

Thomas a déclaré au Sun que sa dernière conversation, très brève, avec Meghan et Harry, remontait au mariage et qu'il n'avait pas pu la joindre depuis. Le Palais de Kensington n'a pas fait de commentaires là-dessus.

"Depuis l'interview, le numéro de téléphone que j'appelle ne marche plus", a-t-il déclaré au Sun, directement à la caméra. "L'agent de liaison avec la famille royale ne me rappelle pas, je n'ai pas d'adresse, alors je n'ai aucun moyen de contacter ma fille."

Meghan Markle, Prince Harry, Trooping The Colour

Mike Marsland/WireImage

Thomas a ajouté qu'il n'avait jamais été aussi longtemps sans nouvelles de Meghan.

"Le message que je veux lui faire passer, c'est : « Je t'aime, tu me manques, je suis désolé pour tout ce qui est arrivé »", a-t-il ajouté. "Et je veux être le grand-père de son [futur] enfant et je veux être proche d'eux. Je veux faire partie de leur vie. J'aimerais que l'on tire un trait sur nos différends et qu'on se voie. Tu me manques beaucoup."

"Je m'en fiche qu'elle m'en veuille... je veux la voir", a-t-il déclaré au Sun. "Je veux avoir une relation père-fille. Je me suis occupé de ma mère les cinq dernières années de sa vie. Ma fille m'a dit qu'elle s'occuperait de moi si ma santé s'aggravait. Je ne parle pas d'argent, je parle d'une présence physique. C'est très important à mes yeux."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.