Ce n'est pas un secret, les petits amis de Taylor Swift ont inspiré une chanson ou deux. Mais dans une nouvelle interview avec Pattie Boyd pour Harper's Bazaarla chanteuse a parlé de son processus de composition et de l'expérience de se sentir frappée par l'inspiration. 

Tout a commencé quand Boyd a demandé à la chanteuse si elle pouvait écrire une chanson sur-le-champ à partir d'échanges quotidiens avec un petit ami. 

"Il y a des moments où il y a le nuage d'une idée qui passe, et qui atterrit devant moi, et il suffit de l'attraper", a répondu Swift. "La composition, c'est des choses qu'on apprend, comme la structure, et il faut cultiver cette aptitude, pour savoir comment créer une chanson. Mais il y a des moments mystiques, magiques, inexplicables, quand une idée est totalement formée et vous arrive en tête comme ça."

Swift a dit que ce processus était "la partie la plus pure" de son travail. 

"Ça peut être compliqué à tous les autres niveaux", a-t-elle continué. "Mais l'écriture de chanson reste le même processus assez simple que c'était quand j'avais 12 ans et que j'écrivais des chansons dans ma chambre." 

Swift a quand même admis qu'il y avait des gens en ce monde sur qui elle ne pourrait pas écrire, même si elle passait beaucoup de temps avec ces individus. 

"Certaines personnes entrent dans votre vie, et ils ont cet effet sur vous", a-t-elle dit. 

Taylor Swift, Harper's Bazaar

Alexi Lubomirski for Harper's Bazaar

Bien sûr, Swift parle de son petit ami actuel, Joe Alwyn, dans son dernier album, Reputation, comme dans "Delicate", "Gorgeous" et "Call It What You Want". 

Comme Swift, Boyd comprend comment les gens peuvent influencer un auteur-composteur. Après tout, elle a servi de muse à George Harrison des Beatles, et plus tard à Eric Clapton. Elle a même admis que la chanson de Clapton, "Wonderful Tonight", avait été écrite après qu'elle avait eu du mal à décider quoi porter à une soirée. 

"Je suis descendue avec trépidation en pensant qu'Eric serait en colère que j'aie mis autant de temps, et au lieu de ça, il a dit : «Écoute, je viens d'écrire cette chanson»", s'est souvenue Boyd.

Mais comme Swift, elle a aussi vécu les inconvénients de la célébrité. Boyd s'est souvenue d'un fan qui l'a frappée et qui lui a tiré les cheveux en quittant un concert des Beatles. 

"C'est mon pire cauchemar", a admis Swift. "Tu as dû te dire : «Si vous me connaissiez et je vous connaissais, vous ne me tireriez pas les cheveux dans une ruelle en disant : «Je te déteste.»" 

Les deux femmes ont été photographiées par Alexi Lubomirski, le même photographe qui a pris les photos des fiançailles et du mariage du Prince Harry et de Meghan Markle

Pour lire plus de l'interview, prenez le numério d'août de Harper's Bazaar.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.