Katherine Jackson, Michael Jackson, Joe Jackson

Fotos International/Getty Images

Joe Jackson forçait ses enfants à l'appeler Joseph. 

Mais un père autoritaire avec de grands projets pour l'avenir de ses enfants ne crée pas forcément une dynastie musicale. La famille Jackson s'est avérée comprendre de nombreux artistes de talent, y compris deux stars en particulier, Michael et Janet

Joe Jackson est en général considéré comme un patriarche abusif, qui a admis avoir eu recours au châtiment corporel pour discipliner ses enfants et qui s'est brouillé avec sa femme, Katherine Jackson, pendant plus de dix ans. Inutile de dire que le paysage global de la pop n'existerait pas tel qu'il est aujourd'hui s'il n'avait pas insisté pour que ses enfants entrent — et restent — dans le show-biz. 

"Je suis content d'avoir été dur, car regardez ce qui en est ressorti", avait dit Jackson, qui est mort mercredi matin à l'âge de 89 ans après une bataille contre le cancer, à Piers Morgan de CNN en 2013. "J'ai fait des enfants que tout le monde a adorés dans le monde entier. Et ils traitent tout le monde bien." 

Sa façon de les traiter fait l'objet d'une controverse, et complique son héritage, en tant que père, mari, chef d'une des familles les plus célèbres du monde et manager qui a mis deux des plus grandes stars de la pop sur la voie de leur destin.

Michael Jackson avait 5 ans quand il a commencé à chanter avec le groupe qui s'appellerait bientôt les Jackson 5, avec ses frères Jermaine, Tito, Jackie et Marlon, dans leur ville natale de Gary dans l'Indiana.

"Ça m'a frappé avant que je sois un ado", avait dit Michael lors d'une série de conversations avec le rabbin Shmuley Boteach qui devaient devenir un livre, et qui sont devenues, après la mort de l'artiste en 2009The Michael Jackson Tapes: A Tragic Icon Reveals His Soul in Intimate Conversation. 

"Je voulais tellement jouer au parc d'en face, car les autres enfants jouaient au base-ball et au football, mais moi, je devais enregistrer", a dit l'artiste, qui a été nommé le "roi de la pop", selon Today.com. "Je voyais le parc, juste en face. Mais je devais aller dans l'autre bâtiment et travailler jusque tard dans la nuit à faire des albums." 

"J'étais assis là à regarder les enfants avec les larmes aux yeux et je disais : « Je suis pris au piège, et je dois faire ça le restant de mes jours. Je suis sous contrat. » Mais je voulais tellement y aller, ça me tuait, juste pour me faire un ami et dire « salut ». Avant, je marchais dans la rue pour chercher quelqu'un à qui parler." 

En parlant de son père, Michael a dit : "Un jour — je déteste le répéter — mais [Joe] a dit, et Dieu bénisse mon père, car il a fait des choses merveilleuses et il était incroyable, c'était un génie, mais il a dit : « Si vous arrêtez de chanter un jour, je vous lâcherai tout de suite. » Ça m'a blessé." 

"On pourrait penser qu'il se dirait : « Ces enfants ont un cœur et des sentiments. » Il ne pensait pas que ça nous ferait du mal ? Si je disais un truc pareil à [mes enfants], Prince et Paris souffriraient. On ne dit pas une chose pareille à des enfants, et je ne l'ai jamais oublié. Cela affecte ma relation avec lui encore aujourd'hui." 

Joe Jackson, Michael Jackson

Frank Edwards/Fotos International/Getty Images

Joe a rejoint d'autres membres de la famille dans le camp de son fils en 2005 quand Michael était en procès pour abus d'enfants. Il était dans le tribunal et n'aurait montré aucune réaction quand Michael a été déclaré non coupable de tous les chefs d'accusation ce mois de juin-là.

"On sait qu'il y a une raison pour laquelle c'est arrivé", a dit Jackson au sujet des accusations contre son fils. "Ils essayaient de contrôler la vie de Michael. Michael a payé beaucoup d'argent, vous savez ? Autour de 22 millions de dollars, pour que tout ça ne s'ébruite pas."

"Ils" n'a pas été identifié de façon explicite. 

Quand Michael Jackson est mort d'une overdose de propofol à 50 ans, Joe — qui n'était pas dans le testament de l'interprète de Thriller  a dit à différents médias que son fils avait peur pour sa vie, mais que personne ne l'avait prévenu avant qu'il ne soit trop tard.

"Ils l'ont traité comme Howard Hughes. La famille ne pouvait pas l'atteindre comme ils l'auraient dû", a-t-il dit à Morgan sur CNN en 2013. 

En 2010, il a perdu une demande de changement de gestion de la succession de son fils, qui a commencé à empocher de l'argent après la mort de Michael. Mercredi, un représentant de John Branca et John McClain, coexécuteurs testamentaires de la succession depuis 2009, a dit à E! News que la succession avait "développé une relation chaleureuse avec Joe ces dernière sannées, et il leur manquera énormément".

Joe Jackson, Michael Jackson

Pool Photographer/Getty Images

À une conférence de presse après la mort de Michael, Joe a dit : "Michael savait que quelque chose allait lui arriver, avant que ça n'arrive. Il a dit à sa mère : « Ils vont me tuer car j'ai publié. » Elle ne m'en a jamais parlé avant qu'il ne soit mort." 

Michael est resté proche de sa mère, Katherine Jackson, qui a maintenant 88 ans, et elle a eu la tutelle de ses trois enfants après sa mort. Mais elle ne pouvait pas grand-chose au comportement de son mari quand la famille vivait sous un même toit. 

"Elle était toujours en arrière-plan quand il perdait son sang-froid, quand il nous frappait et nous battait", a dit Michael à Boteach. "Je l'entends encore." Imitant la voix de sa mère, il a dit : "Joe, non, tu vas les tuer. Non ! Non, Joe, c'est trop", et il cassait les meubles. C'était terrible.

"J'ai toujours dit que si j'avais des enfants, je ne me comporterais jamais ainsi", avait dit le chanteur. "Je ne toucherai pas à un cheveu de leur tête. Les gens disent que les battus battent, et c'est faux. C'est faux. Je suis à l'opposé. Le pire que je fais, c'est les mettre au coin un petit moment, et c'est tout."

Même si certains membres de la famille ont usé de faux-fuyants au sujet du mot "abus", justifiant la brutalité de Joe avec l'époque et la culture dans laquelle il avait été élevé, Katherine l'a poussé à en parler lors d'une interview de 2010 avec Oprah Winfrey

"Autant l'admettre, c'est comme ça que les gens noirs élevaient leurs enfants", lui a dit Katherine, puis se tournant vers Winfrey : "Il utilisait une sangle. C'est la vérité." 

"Je ne le regrette pas", a insisté Joe. 

En parlant à Piers Morgan (qui a accueilli de nombreux Jackson quand il était à CNN) en 2011, Janet Jackson, la plus jeune des 10 enfants de ses parents (le jumeau de Marlon, Brandon, est mort quelques heures après la naissance), a dit qu'elle pensait que son père était bien intentionné. 

"Je crois qu'il voulait bien faire et qu'il veut ce qu'il y a de mieux pour ses enfants", a dit Janet. "Je crois juste qu'il a abordé certaines choses d'une façon qui n'était pas la meilleure, mais il a fait ce qu'il avait à faire. Et c'est peut-être à cause de la façon dont il a été élevé, il a fait ce qu'il pensait être le mieux, sans connaître d'alternative."

Joe Jackson, Janet Jackson

BEI/REX/Shutterstock

Elle a écrit dans ses mémoires, True You, que la seule fois où son père l'a frappée, elle devait avoir moins de huit ans, et elle sortait de la baignoire. 

"Je ne me souviens plus de ce que j'avais fait", a dit Janet. "Je ne me souviens plus si je le méritais. Mon père ne m'a jamais touchée en dehors de cette fois-là." Elle a reconnu que Joe était très dur avec les garçons. "Mes parents étaient bien plus indulgents avec [Randy Jackson, le cadet, et moi], et je les trouvais très stricts." 

Janet a reconnu que son père montrait très peu d'affection. "Très dur. Les Jackson ne pleurent pas", a plaisanté Janet.

Mais à l'époque, l'interprète de "Rhythm Nation" a dit qu'elle n'avait pas vraiment de relation avec lui. Ils s'étaient parlé dans les semaines précédentes, mais "on se parle peu", a dit Janet. Et elle était désolée de ne pas être plus proches. 

"Mais je sais qu'il m'aime", a-t-elle ajouté. "C'est certain, je sais qu'il m'aime, il me l'a déjà dit... Il a ses problèmes, ses trucs, son passé. Il a ses habitudes et je crois qu'il a fait de son mieux et qu'il a fait du super boulot avec nous — le résultat — mais je ne suis pas d'accord avec la manière. Mais on s'en est bien sortis."

LaToya Jackson, Katherine Jackson, Joe Jackson

Twitter

Même La Toya Jackson, qui a affirmé dans son livre de 1991 La Toya: Growing Up in the Jackson Family que son père avait aussi abusé d'elle et de sa sœur Rebbie Jackson sexuellement, a ensuite regretté d'avoir écrit ces choses. (Dans son livre The Jacksons, Joe a accusé l'ex-mari de La Toya de l'avoir montée contre sa famille.) 

"J'étais jeune et j'avais beaucoup de gens dans ma vie qui n'avaient pas besoin d'y être", a dit La Toya au Daily Beast en 2011. "Alors je m'en suis prise à mon père, à mes deux parents même, à cause de ce que disaient les autres gens. Je ne comprenais pas que mes parents avaient fait de leur mieux pour nous. C'était les meilleurs parents qu'ils pouvaient être et c'est tout ce qu'on peut demander." 

Dans son émission de OWN de 2013, Life With La Toya, la sœur Jackson a demandé à "Joseph", qui venait de lui offrir un de ses tableaux, si elle pouvait l'appeler "papa" pour changer. Ils faisaient du camping, et elle portait une robe d'été blanche et un chapeau à fourrure, alors qu'ils étaient près du feu de camp, à faire rôtir des guimauves.

"Je suis heureuse qu'on ait pu passer du temps ensemble", a dit La Toya. Joe a répondu : "Ça compte beaucoup pour moi de savoir que ça te tient à cœur. C'est très important pour quelqu'un comme moi." 

"Je tiens tant à toi, tu ignores à quel point", avait-elle aussi dit, en se montrant émotive, et Joe a dit : "Je n'aime pas voir une femme pleurer... Sèche-moi ces larmes." 

Quand elle lui a demandé si elle pouvait l'appeler "papa" dorénavant, Joe s'est exclamé : "Tu n'as pas à me demander ça ! Tu peux m'appeler papa si tu veux... Je t'aime. Je t'aimerai toujours. Et tu es quelqu'un de bien."

En 2013, Joe a dit à Piers Morgan, au sujet de l'histoire de "Joseph" : "Il y avait tous ces enfants qui criaient dans tous les sens. Ça criait « Papa, papa, papa », et je trouve ça assez drôle. Mais je me fichais de ce qu'ils m'appelaient, tant qu'ils arrivaient à m'écouter, pour que je rende leur vie meilleure. C'était le principal." 

Aussi dans Life With La Toya, Joe a dit à sa fille que Michael lui manquait « beaucoup ». 

"Mon père pense que les hommes ne doivent pas pleurer et il est très fort, mais il est âgé", a dit La Toya. "Les choses sont différentes dans la vie. Quand on vieillit, on change un peu, et je crois qu'il devient plus sentimental avec l'âge."

Katherine Jackson, Joe Jackson

Harrison Funk/The Jackson Family via Getty Images

En 2010, Katherine devait divorcer d'avec Joe, en colère qu'il ait insinué qu'elle aurait pu faire plus pour empêcher la mort de Michael. Un porte-parole de la matriarche Jackson a dit à DailyMail.com que ses mots et sa conduite envers sa femme étaient "scandaleux". 

"Le monde sait aussi qui est Joe Jackson et il semble déterminé à ce que personne ne l'oublie", a dit le représentant. 

Le couple ne vivait plus ensemble depuis au moins 13 ans, mais ils n'ont jamais divorcé et Katherine était aux côtés de Joe à l'hôpital peu avant sa mort, à Las Vegas, et là quand il est mort, selon TMZ. Mais même cela n'était pas clair, le fils Jermaine Jackson disant à DailyMail.com que les personnes s'occupant de son père ne les laissaient pas le voir au début. 

"On ne nous a pas dit où il était, et on ne savait pas ce qui se passait", a dit Jermaine, 63 ans. "Même le docteur. Ma mère était très inquitète." 

Différents membres de la famille — Joe avait 10 enfants, y compris une fille d'une autre relation, et de nombreux petits-enfants et arrière-petits-enfants — lui ont rendu visite avant sa mort.

Janet Jackson, 2018 Radio Disney Music Awards, Stage

Disney Channel/Image Group LA

Samedi, Janet Jackson a rendu hommage à sa famille, y compris son père, au Radio Disney Music Awards 2018. 

"Ma maman m'a donné un amour inconditionnel. Mon papa, mon super papa, m'a quant à lui conduite au sommet de mes capacités", a dit l'icône de la pop de 52 ans, qui a eu son premier enfant l'an dernier. "Mes frères ont mis la barre haut en matière d'excellence artistique… Parfois, avoir un impact peut simplement vouloir dire faire un sourire, serrer une main ou donner une accolade."

Malgré leur relation conflictuelle, alors que la santé de son père déclinait au fil des ans, Janet a continué d'être là pour lui, et il était aux BET Awards 2015 quand on lui a décerné l'Ultimate Icon Award. 

"Quand j'ai souffert de quatre crises cardiaques l'an dernier et que j'étais à l'hôpital en convalescence, seulement deux personnes dans ma famille ont fait le voyage pour me voir", a écrit Joe sur son site Web en 2014, selon le New York Post. "Ma petite-fille Brandi [la fille de Jackie Jackson] et ma fille Janet. Elle s'est assise à mes côtés alors que j'étais au lit, et elle a passé du temps avec moi. On a beaucoup parlé ensemble, et ça m'a beaucoup touché." 

"Je ne le dis jamais, mais je suis fier de Janet."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.