Roseanne Barr a fondu en larmes lors de sa première interview à propos de son tweet controversé qui lui a valu d'être traitée de raciste par de nombreuses personnes et de voir le reboot de sa série annulé par ABC.

En parlant au micro lors du premier épisode du podcast de son ami le rabbin Shmuley Boteach, publié samedi soir, l'actrice et humoriste de 65 ans s'est de nouveau excusée pour ses propos. Dans son fameux tweet, elle avait dit que Valerie Jarrett, l'ancienne conseillère de l'administration Obama, noire et née en Iran, était comme si "les Frères musulmans et La Planète des singes avaient un enfant". Roseanne s'était ensuite excusée en justifiant son geste par le fait qu'elle avait "tweeté sous l'effet de l'Ambien" (un somnifère), ajoutant qu'elle "n'est pas raciste, juste une idiote qui a fait une mauvaise blague".

Elle a réitéré ses commentaires dans le podcast de Shmuley Boteach : "Bien sûr que je ne suis pas raciste, je suis une idiote, et j'ai peut-être fait quelque chose qui a l'air sectaire et ignorant, et je sais que c'est l'impression que ça a donné. Je demande pardon, car j'aime vraiment tout le monde, vraiment."

"J'ai des enfants noirs dans ma famille", a précisé Roseanne Barr en pleurnichant. "Je n'aurais jamais traité quelqu'un de singe en sachant pertinemment que cette personne était noire. Je n'aurais jamais fait ça, je ne l'ai pas fait et le fait que des gens le pensent, ça me tue."

L'actrice exprime son remords par rapport à ce qu'elle a fait et bien qu'elle ait essayé d'expliquer ses actions, elle ne les excuse pas.

"J'étais perturbée. Je ne cherche pas d'excuses", a-t-elle ajouté. "J'ai d'horribles regrets, évidemment ! J'ai tout perdu, et j'ai eu des regrets avant même de tout perdre, et j'ai dit à Dieu que j'étais prête à accepter toutes les conséquences, parce que je sais que j'ai mal agi. Je suis prête à accepter les conséquences. Et c'est ce que j'ai fait et ce que je ferai."

Roseanne Barr a effacé son tweet raciste avant qu'ABC n'annule la série Roseanne en ajoutant sur Twitter qu'elle pensait que Jarrett était "saoudienne".

"Je ne suis pas d'accord avec sa politique et je pensais qu'elle était blanche", a précisé Roseanne dans le podcast du rabbin. "Je ne savais pas qu'elle était noire. Quand ABC m'a appelée pour me demander : « Quelle est la raison de votre racisme flagrant ? », j'ai rétorqué : « Oh, mon Dieu, c'est bien une forme de racisme. J'imagine que je savais pas qu'elle était noire et je vais assumer. »"

"Je sais que j'aurais dû le savoir, parce que je sais que c'est une forme de racisme de penser que toutes les personnes qui ont l'air blanches le sont", a-t-elle reconnu. "Les gens font tout le temps cette erreur avec moi. Ils ne pensent pas que je suis juive."

Valerie Jarrett a déclaré après l'éviction de Roseanne Barr qu'elle espérait que cet incident servirait à "apprendre quelque chose". Elle a aussi ajouté que Bob Iger, le PDG de Disney qui détient la chaîne ABC, s'est excusé directement auprès d'elle en précisant qu'il n'y aurait aucune tolérance envers les remarques de Roseanne Barr.

L'actrice a précisé dans le podcast qu'elle comprend beaucoup de choses sur le racisme de par ses expériences personnelles.

"J'ai toujours travaillé avec des femmes noires en travaillant sur mon racisme et elles sur leur antisémitisme, on a tous... je fais ça depuis les années 60 et vous savez, ça ressurgit encore", a-t-elle expliqué. "Je suis vraiment désolée et humiliée et en colère contre moi-même, mais dans mon cœur, j'ai commis une erreur stupide et je l'ai dit à ABC, qui n'a pas voulu l'entendre. J'ai dit : « C'est la vérité, je pensais qu'elle était blanche. »"

Roseanne Barr

Getty Images

Roseanne Barr a toujours été directe en matière de politique sur Twitter. Elle a confié qu'ABC l'avait mise en garde avant de reprendre son rôle dans Roseanne en disant qu'elle se "tirerait une balle dans le pied" si elle continuait à tweeter et que ses enfants lui avaient aussi demandé d'arrêter de le faire. Elle a précisé avoir accepté, sauf pour poster des tweets afin de défendre les juifs et Israël. L'actrice a estimé que certaines décisions politiques de l'administration Obama était "anti-juives".

La star a reconnu que beaucoup de gens n'ont pas accepté ses excuses ou ses explications à propos de son tweet sur Valerie Jarrett et que ses propos avaient fait d'elle un "aimant à haine". Elle a précisé avoir contacté la conseillère d'Obama via Twitter afin de s'excuser et de lui demander pardon et qu'elle essayait encore d'obtenir son numéro de téléphone.

Et Roseanne d'ajouter : "Parfois, on ne dit pas les bonnes choses. Et j'aurais dû le savoir. Je n'aurais pas dû le faire. J'aurais vraiment préféré ne pas l'avoir fait, j'aurais dû être meilleure et ça n'a pas été le cas. J'ai causé beaucoup de douleur et j'en suis consciente et je sais que c'est la pire sensation au monde. J'ai causé de la douleur à ma famille, j'ai causé de la douleur à ma mère, j'ai causé de la douleur aux 200... acteurs, membres de l'équipe technique et scénaristes que j'adore. Je me sens vraiment mal qu'ils m'aient donné une seconde chance et que je l'aie foirée."

Mais le petit monde de Roseanne va néanmoins survivre à ce cataclysme.

La semaine dernière, ABC a annoncé un spin-off, intitulé The Connors, dans lequel Roseanne Barr n'apparaîtra pas, et dans lequel elle n'aura aucune implication financière ou artistique.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.