Johnny Depp était "tombé au plus bas" après son divorce et ses problèmes d'argent

L'acteur parle de sa séparation et de ses problèmes financiers dans une nouvelle interview accordée à Rolling Stone

par Samantha Schnurr | Traduit par Françoise Sawyer | juin 22, 2018 10:06Tags
Amber Heard, Johnny DeppJason Kempin/Getty Images

Johnny Depp revient sur la période de sa vie où tout s'est écroulé d'un seul coup. 

Le vendredi 13 janvier 2017, l'acteur finalisait son divorce avec Amber Heard — une rupture turbulente qui a fait couler de l'encre la deuxième moitié de 2016 — et attaquait en justice ses conseillers financiers pour 25 millions de dollars, les accusant de l'avoir endetté de 40 millions de dollars, mais aussi de fraude, mauvaise représentation, saisie illégale et rupture de leur devoir fiduciaire. La Mandel Company a rétorqué en déposant sa propre plainte, déclarant dans ces documents : "TMG a fait tout ce qui était en son pouvoir ces 17 dernières années pour protéger Depp de lui-même et pour le garder solvable... Mais, finalement, TMG n'avait pas le pouvoir ou la capacité de contrôler les dépenses de Depp et ses nombreux autres vices, ou de forcer Depp à prendre des décisions financières plus intelligentes."

À l'époque, les problèmes de cœur de la star faisaient les gros titres depuis des mois, en commençant par la procédure de divorce entamée par Amber en mai 2016. En coulisses, les problèmes d'argent de l'acteur se faisaient déjà sentir. Cela faisait deux mois qu'il s'était passé des services de TMG en mars 2016. L'acteur américain était en pleine crise quand tout s'est écroulé.

photos
Johnny Depp et Amber Heard : retour sur leur idylle

"J'étais au plus bas", a-t-il déclaré à Rolling Stone dans une interview vérité. "L'étape suivante, c'était : « Tu vas arriver quelque part avec les yeux ouverts et tu vas en ressortir avec les yeux fermés. » Je ne supportais pas la douleur que je ressentais chaque jour."

Depp n'a pas pu divulguer plus de détails sur son divorce, vu que les ex ont accepté d'un commun accord de signer un accord de confidentialité.

Pour tenir, l'acteur a déclaré au magazine qu'il est parti en tournée avec les Hollywood Vampires. Depp a aussi déclaré qu'il a commencé à écrire ses mémoires.

lire
Johnny Depp est "en bonne santé" malgré les inquiétudes des fans à cause de photos
MAX/IPx/AP Images

"Je me versais une vodka le matin et je commençais à écrire jusqu'à ce que les larmes me brouillent la vue et que je ne puisse plus voir la page", a-t-il déclaré en expliquant sa technique d'écriture, complétée d'une vieille machine à écrire. "J'essayais de trouver ce que j'avais fait pour mériter ça."

Il a expliqué au magazine : "J'ai essayé de me montrer gentil avec tout le monde, d'aider tout le monde, d'être sincère avec tout le monde... La vérité compte énormément à mes yeux. Et tout ça est quand même arrivé."

Depp s'est aussi penché sur les éléments excentriques de sa vie, comme la rumeur avancée lors de sa bataille juridique interminable selon laquelle il a payé un ingénieur du son pour lui souffler ses répliques par une oreillette sur un tournage. Ce n'était apparemment pas des répliques... mais des sons pour l'aider à exprimer ses sentiments.

"Il y avait de la cornemuse, un bébé qui pleure et des bombes qui explosent", a expliqué Depp au magazine. "Cela rend la scène plus vraie. Certains de mes plus grands héros étaient des acteurs de films muets... Ils s'exprimaient uniquement par le regard. Pour moi, si la vérité se lit dans le regard, on s'en f--t complètement des mots."

Il s'est aussi rappelé qu'il prenait des sédatifs [de la méthaqualone, N.D.L.R.] de contrebande avec "un tout petit peu d'arsenic". Comme il l'explique : "L'effet euphorisant était beaucoup plus immédiat." Sous l'effet de la drogue, il aurait d'ailleurs demandé à un videur de lui mettre un coup de poing, une fois. "Soit vous avez envie de sourire et de vous éclater avec vos potes, soit vous cherchez la bagarre", a déclaré Depp au magazine. Quant à sa passion pour les grands vins... "C'est une insulte de dire que je dépensais 30 000 $ en vins... parce que c'était beaucoup plus."

Pour lire l'intégralité de cette interview, retrouver l'article du Rolling Stone ici. Ce numéro du magazine nouvelle formule sera en vente le 26 juin.