Le foyer de James Van Der Beek compte désormais sept membres.

La femme de l'ancien acteur de Dawson âgé de 41 ans, Kimberly Van Der Beek, a récemment donné naissance à un cinquième enfant, la quatrième fille de la famille, Gwendolyn.

James et Kimberly sont aussi les parents d'un petit Joshua, 6 ans, et des petites Olivia, 7 ans, Annabel Leah, 4 ans, et Emilia, 2 ans. L'acteur a également posté une photo des enfants faisant la connaissance de leur petite sœur, et un autre cliché sur lequel il tient le bébé contre sa peau.

"Heureux d'annoncer que l'on a eu une autre petite fille vendredi matin, juste à temps pour #lafêtedespères", a-t-il écrit. "Ces derniers jours, alors que j'ai eu le privilège de préparer des smoothies qui ont indubitablement fait le bonheur de mes enfants aînés, de faire des infusions à la feuille de framboisier pour soulager les contractions de ma femme, de passer du temps « entre mecs » avec mon fils et d'aller coucher ma fille de deux ans d'une manière qui m'est propre… quelque chose me fait mal au cœur."

"Alors que j'écris ces lignes, des enfants sont arrachés des bras de leurs parents. Pour le bien des enfants ? Non, au contraire, pour se montrer intentionnellement cruels et ainsi décourager les gens qui traversent la frontière illégalement ET les demandeurs d'asile en situation régulière (cela arrive dans les deux cas)", a-t-il dit. "Ce ne serait pas honnête de m'épancher sur le bonheur que m'apporte ce nouveau-né sans dénoncer ces atrocités."

James Van Der Beek, Baby, Daughter, Gwendolyn

Instagram

James Van Der Beek, Kimberly Van Der Beek

Ryan Fu/FAMEFLYNET PICTURES

Le gouvernement américain a annoncé vendredi que 1 995 enfants avaient été séparés de 1 940 adultes à la frontière entre les États-Unis et le Mexique entre le 19 avril et le 31 mai, a indiqué le site Reuters. Il y a deux mois, le procureur général des États-Unis, Jeff Sessions, a annoncé une politique de "tolérance zéro" selon laquelle toute personne interpellée pour être entrée illégalement sur le territoire ferait l'objet de poursuites pénales, ce qui conduit, dans de nombreux cas, à la séparation des enfants de leurs parents. 

"Peu importe notre point de vue sur l'immigration, un mur ou l'actuel président… si nous sommes d'accord avec le fait que le gouvernement se serve des violations des droits de l'homme comme moyen de dissuasion ou comme monnaie d'échange… qu'advient-il lorsque nous nous trouvons du mauvais côté de la barrière ? Que ça soit avec cette administration ou la prochaine ?", a indiqué James. "Cela ne devrait pas être un problème politique, mais un problème humain. Un crime contre l'humanité est un crime contre tous les hommes." 

"Ah, et @vanderkimberly, t'es une rock star et une déesse de la nature, et tu m'impressionnes autant que je t'aime", a écrit James. "Et notre bébé s'appelle Gwendolyn #bonnefêtedespères à tous."

James avait annoncé en février que sa femme était enceinte par le biais d'une photo sur laquelle elle était entourée de ses enfants et montrait son ventre rond.

"Plus qu'heureux d'annoncer qu'un nouveau membre va venir s'ajouter à notre famille", avait-il annoncé à l'époque. "Et je dis bien « plus qu'heureux » car certaines personnes se demandent peut-être si l'on a perdu la tête. Ce qui est tout à fait possible… mais j'en suis on ne peut plus heureux. Ou reconnaissant. Ou impressionné par @vanderkimberly."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.