Harvey Weinstein

247paps.tv/Splashnews

MISE À JOUR : après une audience à huis clos mardi, un des avocats de Harvey Weinstein s'est exprimé quant à la femme restée anonyme accusant le producteur hollywoodien de viol. 

"C'est une affaire extraordinaire selon moi, où la seule victime de viol que l'on accuse M. Weinstein d'avoir violée est quelqu'un avec qui il a eu des relations sexuelles consenties pendant dix ans", a déclaré Benjamin Brafman aux journalistes via le New York Times. "Il y a une confluence d'inquiétudes qui me fait dire qu'il sera difficile pour les gens qui jugent l'affaire de garder un esprit ouvert et d'être justes... Je pense qu'au final, M. Weinstein sera disculpé de ces accusations." 

Les avocats n'ont identifié aucune des victimes dans les documents juridiques. La première victime présumée, Lucia Evans, s'est toutefois exprimée auprès de The New Yorker. La seconde femme n'a toujours pas été identifiée publiquement.

—————

Le jour du jugement dernier est arrivé pour Harvey Weinstein.

Vendredi, vers 7h30 du matin, le producteur s'est livré aux autorités, il s'est rendu dans un commissariat de police new-yorkais où ses empreintes et sa photos ont été prises. Juste avant 8h30 du matin, il a été inculpé de viol, de crime sexuel, d'agression sexuelle et de comportement déplacé à caractère sexuel sur deux femmes. "La police new-yorkaise remercie les victimes courageuses qui ont osé s'exprimer et demander que justice soit faite", a déclaré un porte-parole. "Cette arrestation et cette mise en accusation sont le résultat d'une enquête menée à la fois par la police de New York et le parquet de Manhattan." Weinstein a été conduit à une cour criminelle du comté de New York à 8h55. Deux sources ont déclaré à NBC News que sa caution devrait être fixée à 1 million de dollars et qu'il porterait sûrement un bracelet électronique à la cheville.

Weinstein, souriant et portant un pull bleu et une veste noire, a ignoré les questions des journalistes quand il est arrivé au commissariat pour se rendre. Il avait apporté trois livres, dont Une vie d'Elia Kazan et Something Wonderful: Rodgers and Hammerstein's Broadway Revolution.

Plusieurs sources proches de l'enquête ont déclaré à NBC que l'accusation de viol venait d'une plainte déposée par une femme anonyme. L'accusation d'agression sexuelle vient d'une plainte déposée par Lucia Evans, qui a déclaré au New Yorker dans une interview publiée jeudi : "À un moment ou un autre, il faut penser au bien de l'humanité, aux autres femmes." Elle hésitait à porter plainte au début, mais elle a fini par changer d'avis. "On m'a dit que si je ne faisais rien, Harvey s'en tirerait."

L'automne dernier, Evans a déclaré publiquement que Weinstein l'avait agressée sexuellement dans son bureau en 2004. "Il m'a forcée à lui faire une fellation. Je lui ai répété : « Je ne veux pas faire ça. Arrêtez. Non. », a-t-elle déclaré à Farrow. Mais Weinstein est un "homme imposant", a expliqué Evans. "Il était plus fort que moi."

Harvey Weinstein, Handcuffed

Sipa via AP Images

Lors de l'audience, le juge Kevin McGrath a fixé la caution de Weinstein à 10 millions de dollars, ce qui veut dire que le producteur déchu devait s'acquitter d'un million de dollars vendredi. Dans le cadre de sa liberté surveillée, Weinstein a dû remettre son passeport et il devra demander l'autorisation pour sortir du Connecticut ou de New York (où se trouvent ses deux résidences). "L'accusé s'est servi de sa position, son argent et son pouvoir pour entraîner des jeunes femmes dans des situations où il pouvait les agresser sexuellement", a déclaré le procureur Joan Illuzi au juge. Weinstein, se tenant à côté de son avocat Ben Brafman n'a pas dit un mot au cours de l'audience. "Cette mise en accusation d'aujourd'hui témoigne des progrès significatifs dans cette enquête en cours", a déclaré le procureur Cyrus Vance, Jr. "Je remercie les victimes qui ont eu le courage de parler et les procureurs de mon cabinet qui ont travaillé sans relâche sur cette enquête. J'aimerais aussi remercier le préfet de police James O'Neill et nos partenaires de la police de New York."

Les gens détenant des informations cruciales sont priés d'appeler la hotline relative aux crimes sexuels au 212-335-9373. Le viol au premier degré entraîne une peine maximale de 25 ans de prison aux USA. En France, le Collectif Féministe Contre le Viol offre une permanence téléphonique gratuite pour toute personne le nécessitant au 0 800 05 95 95.

Weinstein est ressorti par la porte de derrière. Lors de la conférence de presse sur les marches du tribunal, Brafman a déclaré qu'ils comptaient plaider non-coupable. "Nous avons l'intention d'avancer très vite pour faire abandonner les poursuites. Nous pensons qu'elles ne tiennent pas au regard de la Constitution. Nous pensons qu'elles ne sont pas étayées par des preuves", a-t-il déclaré, ajoutant que son client allait "aussi bien que possible quand on est accusé d'un crime qu'on nie [catégoriquement]".

Harvey Weinstein, Courtroom Sketch

Christine Cornell

Brafman a ajouté que Weinstein serait certainement "exonéré", ajoutant : "Nous savions que M. Weinstein faisait l'objet d'une enquête depuis plus de sept mois. Il s'est rendu de son plein gré ce matin et nous avons répondu aux conditions de sa mise en liberté surveillée..." En répondant aux questions des journalistes, Brafman a déclaré, en partie : "M. Weinstein a toujours maintenu qu'il n'a eu que des rapports sexuels consentis." Si l'affaire continue jusqu'au procès, Brafman espère que les membres du jury ne se laisseront pas "consumés par le mouvement qui semble prendre le dessus sur notre affaire".

Son avocat a ajouté qu'il laissera savoir au tribunal si Weinstein témoignera le 30 mai. "J'anticipe une défense vigoureuse. C'est mon métier depuis près de 40 ans et je pense que la plupart d'entre vous le savent", a ajouté Brafman. Répondant à un autre journaliste, il a déclaré : "M. Weinstein n'a pas inventé la promotion canapé à Hollywood... ce ne sont pas les mauvais comportements qui sont mis sur la sellette. C'est le fait d'avoir commis un acte criminel de façon délibérée, et M. Weinstein le nie catégoriquement..."

Des articles parallèles, signés de Jodi Kantor et Megan Twohey dans le The New York Times et de Ronan Farrow dans The New Yorker, ont aidé plusieurs de ses accusatrices à raconter publiquement leur histoire pour la première fois. Plus de 100 femmes ont accusé Weinstein de harcèlement sexuel depuis et, dans certains cas, de viol. Weinstein, autrefois intouchable, a nié toutes ces accusations par l'intermédiaire de ses avocats.

Rose McGowan, qui a obtenu 100 000 $ de Weinstein après un incident remontant à 1997, a émis un communiqué de presse jeudi, en apprenant qu'il était prêt à se livrer aux autorités. "Moi-même et tant d'autres victimes de Harvey Weinstein avions perdu tout espoir que notre violeur soit tenu responsable devant la loi. Il y a 20 ans, j'ai juré de réparer ce tort", a-t-elle déclaré. "Aujourd'hui, nous sommes à deux doigts d'obtenir justice. Nous étions de jeunes femmes dont Weinstein a abusé et qui ont ensuite été terrorisées par son énorme réseau de complices."

"Je soutiens les autres victimes", a ajouté McGowan, qui a répondu aux questions de Farrow pour son article. "J'espère que cela apportera de l'espoir aux victimes et aux survivants qui racontent la vérité dans le monde entier."

Parmi les actrices les plus renommées ayant accusé Weinstein, on trouve Rosanna ArquetteSalma HayekAngelina JolieAshley JuddLupita Nyong'oGwyneth PaltrowMira Sorvino et Uma Thurman. "Aujourd'hui, Harvey Weinstein fait un premier pas vers sa descente en enfer, a tweeté Asia Argento, une autre accusatrice. "Nous, les femmes, espérons que justice soit faite."

Harvey Weinstein, Court

Steven Hirsch/New York Post via AP, Pool

"Le voir avec des menottes à la sortie du tribunal, souriant ou pas, ça fait du bien", a déclaré McGowan dans Megyn Kelly TODAY, juste après qu'il a été transporté au tribunal criminel du comté de New York. Elle a déclaré qu'après avoir été menée en bateau, "je ne pensais pas que cette journée viendrait..."

L'avocat de Weinstein s'est refusé à tout commentaire sur l'affaire jeudi. Dans une déclaration au tribunal, ce mois-ci, il a écrit : "M. Weinstein suit actuellement un traitement pour des problèmes personnels afin d'essayer de devenir quelqu'un de mieux et de pouvoir, un jour, reprendre sa vie et continuer à s'occuper des œuvres caritatives incroyables qu'il soutient. M. Weinstein nie catégoriquement tout acte déplacé à caractère sexuel, et si on lui donnait l'occasion de se défendre, il pense qu'il pourrait prouver qu'aucune de ces accusations n'est fondée."

Cinq jours après la publication du premier article, Georgina Chapman, de Marchesa, son épouse depuis près de 10 ans, l'a quitté. Leur divorce a été prononcé quelques mois plus tard. Chapman, qui a eu deux enfants avec lui, aurait touché 15 à 20 millions de dollars dans ce divorce.

Ben Brafman

AP Photo/Julio Cortez

Chapman a ensuite déclaré dans Vogue : "Je pensais que nous étions très heureux en mariage." La créatrice de mode a insisté pour dire qu'elle n'a "jamais" suspecté quoi que ce soit, qualifiant Weinstein de "confident qui me soutenait", "d'ami" et de "partenaire merveilleux". Mais en voyant les accusations contre lui se multiplier, elle s'est rendu compte : "Il y avait une partie de moi qui était très naïve... de toute évidence, j'étais naïve. J'ai des moments de rage. J'ai des moments de confusion. J'ai des moments d'incrédulité !" Se sentant "brisée" et "humiliée", elle s'est envolée pour Londres avec ses enfants. "C'est encore très à vif. Je montais l'escalier l'autre jour et je me suis arrêtée d'un coup. C'était comme si on m'avait donné un coup de poing dans le ventre et que je ne pouvais plus respirer."

Quand les accusations contre Weinstein ont été publiées en octobre 2017, des milliers de gens ont ressenti la force de partager leur propre histoire en ajoutant le hashtag #MeToo aux USA et #Balancetonporc en France sur les réseaux sociaux. Trois mois plus tard, les plus grandes stars hollywoodiennes se sont rassemblées pour lancer Time's Up, une organisation dont le but est de prévenir les agressions sexuelles, le harcèlement et l'inégalité dans le monde du travail.

Après la mise en accusation de Weinstein, un porte-parole du mouvement Time's Up a émis ce communiqué de presse : "Aujourd'hui, un homme dont les actions étaient si monstrueuses qu'elles ont donné naissance à un cri de colère mondial a été inculpé. Harvey Weinstein a brisé la vie d'un nombre inestimable de femmes. Nous sommes à leurs côtés et nous restons solidaires des femmes dans le monde entier qui ont été victimes de condition de travail dangereuses et abusives. Nous sommes impatients de voir la justice l'emporter."

Weinstein a été licencié l'an dernier de sa société de production, qui s'est ensuite mise en faillite.

(E! et NBC News sont tous les deux membres de la famille NBCUniversal.)

(L'article a été originellement publié le 25 mai 2018)

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.