Larry Nassar

AP Photo/Paul Sancya

332 victimes de l'ancien médecin de l'université d'État du Michigan, Larry Nassar, ont passé un accord avec l'université. 

"Les avocats représentant 332 victimes de l'ancien médecin de l'université d'État du Michigan, Larry Nassar, contre l'université d'État du Michigan, et les avocats de l'université ont annoncé un accord global d'une somme totale de 500 millions de dollars", a dit un communiqué de presse mercredi. 

Les termes de l'accord disent que 425 millions de dollars seront reversés aux demandeuses actuelles et 75 millions de dollars seront mis de côté sur un compte fiduciaire pour protéger toute future demandeuse avançant avoir été victime d'un abus sexuel par Nassar. 

Il n'y aura pas d'accords de confidentialité attachés à l'accord.

"L'accord s'applique uniquement à l'université d'État du Michigan et aux individus de l'université attaqués dans ces poursuites. Il ne s'applique pas aux allégations contre USA Gymnastics, le comité olympique des États-Unis, Bela et Martha Karolyi, Twistars, John Geddert ou tout autre concerné", dit le communiqué. 

En réponse à l'accord, l'avocat des victimes John Manly a dit mercredi : "Cet accord historique a été conclu grâce au courage de plus de 300 femmes et filles qui ont refusé d'être réduites au silence." 

"Nous sommes reconnaissants des efforts de Mick Grewal et des avocats des victimes à travers le pays qui ont travaillé pour obtenir cette mesure de justice et de guérison", a-t-il continué. "Nous remercions aussi le médiateur et tous ceux qui ont participé à la négociation de cet accord. C'est l'espoir de toutes les victimes que l'héritage de cet accord pourra influencer une réforme institutionnelle qui mettra fin à la menace des agressions sexuelles en sport, dans les écoles et dans toute la société."

"L'université d'État du Michigan est ravie d'avoir pu accepter sur le principe un accord qui est juste envers les victimes des crimes de Nassar", a dit Robert Young, avocat spécial de l'université d'État du Michigan, dans une déclaration mercredi. "Nous sommes reconnaissants du travail fourni par les deux camps pour la médiation, et des efforts du médiateur, qui ont permis un résultat qui est responsable et équitable." 

Le procureur général du Michigan, Bill Schuette, a aussi émis une déclaration en réaction à l'accord.

"Je suis content pour les victimes du maltraitement de Larry Nassar que cet accord ait été conclu", a-t-il dit. "Il s'agit de justice pour les victimes ; chacune des femmes qui s'est exprimée mérite la justice. Celles qui ont parlé lors des nombreux jours de condamnation restent dans mes pensées chaque jour, et leur force est une inspiration pour nous tous." 

L'avocat spécial Bill Forsyth a aussi partagé : "Il est très important de voir une résolution du côté civil, et j'espère que cela donnera un sentiment de conclusion pour les victimes. Cela dit, mon enquête est encore ouverte et en cours." 

Cet accord entre les victimes et l'université d'État du Michigan arrive trois mois après que Nassar a été condamné à une peine de 40 à 125 ans de prison pour sept chefs d'accusation d'agression sexuelle au premier degré. Quelques semaines avant cette condamnation, Nassar avait été condamné à une peine de 40 et 175 ans de prison pour avoir abusé sexuellement de filles en prétendant un traitement médical. Fin 2017, Nassar a été condamné à 60 ans de prison pour pornographie infantile.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.