L'an dernier, Selena Gomez a repris "Only You" du duo de synthpop Yaz, pour la bande originale de 13 Reasons Why, et la semaine dernière, elle a sorti une nouvelle chanson originale, "Back To You", pour fêter la saison 2. "Avec cette chanson, c'est un disque très spécial", a dit Gomez à Zane Lowe jeudi sur Beats 1 d'Apple Music. "Je veux que ce soit un beau message dit de façon compliquée et très fun." Le morceau est un "projet spécial", a dit Gomez, et ne fait pas partie de son troisième album de studio très attendu. 

Gomez est l'une des productrices déléguées de la série de Netflix, car sa mère et elle ont acquis les droits du roman best-seller de Jay Asher. La première saison de 13 épisodes a provoqué la polémique pour ses descriptions très détaillées de viol et de suicide, entre autres. Gomez a admis à Lowe qu'elle était "un peu" surprise par les critiques, mais elle a argumenté : "Le confort, c'est l'ennemi du progrès. Je crois que quand quelque chose fait du bruit comme ça, c'est pour deux raisons : c'est soit horrible, soit incroyable. Et je pense que c'est là que les gens se réveillent. Je ne le fais pas pour glorifier quoi que ce soit."

"C'est la vraie vie. De nombreux parents et jeunes sont venus me dire que cela avait ouvert la porte à une communication plus saine, et c'est tout ce qu'on recherche", a-t-elle ajouté. "Vous savez, on ne va pas mettre fin à certaines choses, ou faire avancer quoi que ce soit, à moins de prendre ce genre de risques." Gomez a dit que personne "n'essayait de désensibiliser" les problèmes que les personnages affrontent dans la série. Et suite aux répercussions, "j'ai appris à être audacieuse, à défendre ce en quoi je crois".  

(La saison 2 de 13 Reasons Why démarre le 18 mai sur Netflix.)

Selena Gomez, Back to You

Instagram

Mis à part son "projet spécial", quand les fans peuvent-ils s'attendre à un autre album de Gomez ? Elle a sorti trois singles l'an dernier — "Bad Liar", "Fetish" et "Wolves" — et elle a "tant" de chansons de prêtes. "Je finis l'album, mais on essaye aussi de trouver une manière sympa de prendre notre temps. Il n'y a pas de date, pas d'idée de date. Mais j'ai beaucoup de musique que j'ai mise de côté." 

Elle a admis avoir été nerveuse quant à être à la hauteur du succès critique et commercial de son dernier album. "J'avance depuis deux ans. J'étais très contente de Revival, mais en même temps, j'étais terrifiée de faire un autre disque", a-t-elle dit. "Pour moi, ça pourrait être un pas en arrière, à moins de battre ce disque. Et je crois que tous les artistes ont du mal avec ça." Pour soulager la pression, elle a pris son temps en studio. "Je voulais que ce soit super, et si je n'avais pas attendu une bonne année ou deux, je n'aurais pas fait les meilleures chansons que j'ai jamais créées." Rassurez-vous, elle n'a pas oublié la musique. "J'ai des éléments visuels pour ce que j'imagine d'une chanson, et je suis excitée." 

Gomez n'a pas révélé qui avait inspiré les paroles de "Back To You". 

"Tu pourrais me briser le cœur en deux / Mais quand il guérit, il bat pour toi / Je sais que c'est révélateur mais c'est vrai / Je veux te tenir dans mes bras quand je ne suis pas censée le faire / Quand je suis proche de quelqu'un d'autre", disent les paroles de la chanson. "Tu es coincé dans ma tête et je ne peux pas te sortir de là / Si je pouvais tout recommencer / Je sais que je te reviendrais / Je sais que je te reviendrais / Je sais que je te reviendrais." 

Gomez a aussi pris des congés pour se concentrer sur "des choses personnelles", a-t-elle expliqué à Lowe. "J'aime être un peu terre-à-terre quand je ne fais rien, parce que je peux être moi-même une seconde." 

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.