Cate Blanchett déclare que Harvey Weinstein l'a aussi harcelée

La grande actrice a donné son avis sur les accusations à l'encontre du producteur de film au cours d'une interview

par Jess Cohen | Traduit par David Kerlogot | mai 07, 2018 12:55Tags
Cate BlanchettRich Polk/Getty Images for Disney

Cate Blanchett donne son avis sur Harvey Weinstein.

Cela fait plusieurs mois que les premières accusations de comportements sexuels déplacés depuis une trentaine d'années sont tombées sur Harvey Weinstein, et aujourd'hui, l'actrice reconnaît avoir été elle aussi harcelée sexuellement par le producteur hollywoodien.

Au cours d'un entretien dans Variety, on a demandé à brûle-pourpoint à l'actrice australienne si Weinstein, qui a produit un certain nombre de ses films, l'avait jamais harcelée ou avait agi de façon inappropriée avec elle.

"Avec moi, oui. Comme la plupart des prédateurs, il s'attaquait principalement aux gens vulnérables", a reconnu Cate Blanchett. "J'avais un drôle de pressentiment avec lui. Il me disait souvent : « Nous ne sommes pas amis. »"

lire
Cate Blanchett évoque les accusations contre Woody Allen et remet les réseaux sociaux à leurs places
Richard Shotwell/Invision/AP

Quand on lui a demandé ce qu'il entendait par là, l'actrice a précisé à Variety : "Disons que je ne faisais pas ce qu'il voulait que je fasse."

Cate, qui a refusé de clarifier son propos, a ensuite ajouté : "Je m'intéresse beaucoup aux gens qui ont transgressé au-delà des limites, comme ce qu'a fait quelqu'un comme Harvey, et il y a des hommes dans plein de milieux [qui ont fait la même chose]. Il a été pris en exemple parce que malheureusement il est caractéristique de certains hommes. Ça m'intéresse que ces personnes soient poursuivies. Il faut créer une jurisprudence."

Et l'actrice de préciser sa pensée : "Une partie de la mission de Time's Up est d'aider ceux qui n'ont pas la possibilité de récolter les fonds pour se défendre eux-mêmes, afin d'obtenir l'égalité, la justice et la sécurité dans le monde du travail. Quand une jurisprudence est mise en place après la condamnation de personnes, alors d'autres personnes peuvent bénéficier de ces précédents. De là à ce qu'ajoute ma part de ragots et de souvenirs ? Il y en a déjà assez."

lire
La société Weinstein annonce sa mise en faillite
Marc Piasecki/WireImage

La star a décroché l'Oscar de la Meilleure actrice en 2014 pour son rôle dans Blue Jasmine, écrit et réalisé par Woody Allen.

Quand Variety lui a demandé ce qu'elle pensait des "accusations d'agression sexuelle à l'encontre de son père" de Dylan Farrow, Cate a répondu : "À l'évidence, Dylan Farrow a vécu dans un monde de douleur, et si l'affaire n'a pas été traitée correctement, alors elle doit être réouverte et doit être de nouveau traitée par un tribunal parce que c'est là que ce genre de choses sont résolues."

Mais alors, Cate retravaillerait-elle avec Harvey Weinstein ou Woody Allen ?

"Je ne pense pas que Harvey fera de films avec qui que ce soit", a répondu l'actrice. "Il était producteur de beaucoup de films sans que j'aie mon mot à dire. Je n'avais pas de relation créative ou fonctionnelle avec lui."

Art Streiber/Variety

Quant à Allen, voilà ce qu'elle à dire : "Est-ce que je retravaillerais avec Woody ? J'ai été très productive avec Woody, et il a écrit quelques-uns des rôles de femmes les plus extraordinaires. Mais à l'époque où j'ai travaillé avec lui, je ne savais absolument rien de ce qui se passait, et c'est sorti après."

Cate s'est empressée d'ajouter : "Mais surtout, et c'est plus important que moi faisant les gros titres à propos de cette histoire… et de pointer du doigt, cette affaire n'a pas été réglée… Je suis pour qu'elle retourne au tribunal, car c'est là que se trouve la solution."

En octobre 2017, Weinstein a été licencié de la Weinstein Company, trois jours après la publication par le New York Times d'une enquête à propos des accusations de son comportement sexuel abusif présumé remontant à une décennie.

Le porte-parole de Weinstein avait déclaré à l'époque à E! News que "toutes ces accusations de rapports sexuels non consentis étaient purement et simplement rejetées par M. Weinstein", ajoutant que le producteur ne s'était jamais vengé d'une femme "pour avoir refusé ses avances".