Johnny Depp, Pirates of the Caribbean Dead Men Tell No Tales, Premiere

Rich Fury/Getty Images

Deux anciens gardes du corps de Johnny Depp viennent de déposer une plainte contre l'acteur de 54 ans concernant une série d'infractions présumées, dont des salaires impayés, des heures supplémentaires, un licenciement abusif et des pratiques commerciales illégales, confirme E! News.

Dans les documents obtenus par E! News, la garde rapprochée de la star affirme avoir "fait face à des conditions de travail dangereuses et servi de baby-sitters et de chauffeur à Johnny Depp, ses enfants et son entourage".

Si l'on se réfère à ces mêmes documents déposés mardi, Eugene Arreola, un ancien inspecteur de la police de Los Angeles, et Miguel Sanchez avancent qu'à de nombreuses reprises ils ont "été obligés de protéger l'accusé Johnny Depp contre lui-même" à cause de ses "vices". 

Les deux hommes poursuivent : "Les plaignants ont souvent dû protéger l'accusé Johnny Depp contre lui-même et contre ses vices en public, devenant ses aides à domicile. Un incident dans un club local a obligé les plaignants à alerter Johnny Depp que des substances illicites étaient visibles sur son visage et sur lui tout en empêchant les badauds de voir son état."

Selon la poursuite, Eugene Arreola et Miguel Sanchez travaillaient pour Johnny Depp par l'intermédiaire de la société Premier Group International, mais en 2016, quand la star de Pirates des Caraïbes a commencé à avoir des problèmes financiers, ils ont été engagés directement pour protéger l'acteur à l'intérieur de chez lui, et c'est là que les ennuis ont commencé.

Les deux gardes du corps avancent que de mai 2016 à janvier 2018 ils n'ont pas été payés pour leurs heures supplémentaires, et n'ont pas été nourris pendant qu'ils n'étaient pas en service et n'ont pas eu droit de faire des poses pendant leurs 12 heures de travail.

Toujours selon les documents, les deux hommes servaient souvent de "chauffeurs" et "ont dû à de multiples reprises conduire des véhicules qui contenaient des substances illégales, des bouteilles d'alcool ouvertes et des mineurs".

Johnny Depp

MAX/IPx/AP Images

La plainte avance que "Miguel Sanchez, dont la tâche première était la protection des enfants de Johnny Depp, a bien souvent servi de gardien à l'enfant mineur de Johnny Depp, qui vivait seul dans une maison à part située dans la propriété de Johnny Depp."

"Pire encore, Miguel Sanchez devait céder à tous les caprices des enfants de Johnny Depp et craignait de perdre son emploi s'il n'obéissait pas à leurs exigences."

Les gardes du corps ajoutent : "À cause de cet environnement de travail toxique et dangereux et les violations constantes du code du travail des employés, les plaignants ont dû quitter leur travail, malgré le fait qu'ils ont apprécié beaucoup de gens avec qui ils ont travaillé et n'ont rien contre Johnny Depp."

D'après la plainte, les deux hommes auraient été "exposés à des conditions et des situations dangereuses", et détaillent un incident au cours duquel Leonard Damian, le chef de la sécurité de Johnny Depp, se serait tiré dessus par erreur dans la jambe alors qu'il travaillait avec Miguel Sanchez et ce dernier avait dû l'emmener en urgence à l'hôpital.

En 2017, Johnny Depp a déposé une plainte pour 25 millions de dollars contre ses anciens chargés d'affaires qu'il accuse de fraude, de déclarations inexactes, de saisie illicite et de violation du devoir fiduciaire.

L'acteur estime que The Mandel Company a mal géré ses affaires à tel point qu'il "a perdu des dizaines de millions de dollars et a dû céder des actifs importants pour payer les fautes lourdes et les délits d'initiés de TMG".

Au moment du dépôt de la plainte, le Mandel Group avait fait parvenir à E ! News le communiqué suivant :

"La plainte déposée par Johnny Depp contre ses anciens chargés d'affaires est une pure invention. Depuis 30 ans, Joel et Rob Mandel, et leur société The Management Group, gèrent en toute confiance les affaires de certains des individus et sociétés les plus prospères du monde du divertissement. Pendant 17 ans, ils ont fait tout leur possible pour protéger Johnny Depp contre ses dépenses irresponsables et extravagantes."

E! News a contacté l'acteur pour avoir son sentiment sur la dernière plainte en date.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.