Evan Rachel Wood

Broadimage/REX/Shutterstock

Evan Rachel Wood connaît sa valeur. Et maintenant, après deux saisons de Westworld, elle est enfin reflétée dans son salaire.

L'actrice de 30 ans a déclaré à TheWrap qu'elle avait obtenu une augmentation pour la troisième saison de sa série et que son salaire était maintenant aligné sur celui de ses covedettes masculines, Anthony Hopkins et Ed Harris

"Je crois que j'en suis arrivée à un point où je touche autant que mes collègues masculins", a-t-elle déclaré.

Recevoir ce cachet n'est pas qu'une victoire financière pour Wood. Il s'agissait aussi d'une victoire personnelle. Celle qui incarne Dolores Abernathy a déclaré qu'elle avait été "presque émue" quand on lui a annoncé son augmentation de salaire.

"Je n'ai jamais été payée autant que mes homologues masculins", a-t-elle déclaré à TheWrap. "Jamais, jamais."

D'ailleurs, l'actrice a déclaré qu'elle "gagnait pratiquement la même chose depuis des années". En "se battant toujours" pour obtenir l'égalité des salaires, elle a déclaré qu'elle avait refusé certains rôles à cause des disparités salariales.

"Je n'ai pas bougé", a déclaré Wood en parlant de ses expériences passées. "Et je ne dis pas que je suis dans le besoin. J'ai beaucoup de chance. Il s'agit plus du fait d'être payée équitablement, ou autant. Si vous êtes payée moins parce que vous êtes une femme, ce n'est pas juste."

  

À un moment, Wood a même essayé de justifier cette différence. 

"Dans Westworld, je comprends un peu mieux", a-t-elle déclaré. "Parce que je me dis : « Vous avez Anthony Hopkins et Ed Harris »." Maintenant, elle sait qu'à travail égal, salaire égal.

Quand elle a déclaré qu'il y avait "beaucoup d'enjeux politiques dans ce milieu", elle a ajouté "beaucoup de gens essaient aussi de rendre les choses plus équitables et plus justes".

Mais c'est la première fois que quelqu'un a tenu à dire : "Voilà ce que tu vas toucher. Tu le mérites", a-t-elle déclaré. "Et c'était sympa."

HBO n'a pas répondu aux demandes de commentaires de TheWrap.

Juste avant l'interview de Wood, Casey Bloys de HBO avait abordé le sujet de l'égalité des salaires dans les pages du Hollywood Reporter

"On a passé toutes nos séries au peigne fin à titre préventif. D'ailleurs, on vient de finir, on voulait s'assurer qu'il n'y avait pas de différences de salaires trop flagrantes ; et, quand il y en avait, si on en trouvait, qu'on rectifie les choses dès maintenant", a déclaré le directeur de la programmation. "C'est une conséquence directe du mouvement Time's Up."

Pour lire l'interview entière, rendez-vous sur le site de TheWrap.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.