Steven Spielberg, Jurassic Park

Courtesy of HBO

Sorti en salle depuis quatre semaines aux États-Unis, Ready Player One a déjà remporté plus de 126,6 millions de dollars chez l'Oncle Sam, faisant monter la recette mondiale du film à 522,4 millions de dollars. Mais le plus impressionnant, c'est le record que Steven Spielberg vient de décrocher : c'est le premier réalisateur à voir la recette de ses films dépasser les 10 milliards de dollars à travers le monde.

Sans compter l'inflation, Jurassic Park de 1993 reste le plus grand succès commercial de Spielberg (984 millions de dollars), selon Box Office Mojo. Ses autres succès comprennent Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal sorti en 2008 (787 millions de dollars) et E.T.: L'Extra-Terrestre sorti en 1983 (717 millions de dollars). En comparaison, Peter Jackson est à trois milliards du record de 10 milliards de dollars de Spielberg.

Spielberg ne compte pas ralentir de sitôt. Le cinéaste de 71 ans travaille sur un remake de West Side Story et la cinquième aventure d'Indiana Jones est également en préparation.

Dans Spielberg, le documentaire de HBO diffusé l'an dernier, le réalisateur revenait sur son héritage cinématofraphique. "Je ne savais pas si j'allais faire carrière, ni où cela allait me mener. Je savais seulement que ça faisait passer le temps et que ça m'apportait énormément de satisfaction. Dès que je finissais un film, je voulais en démarrer un autre car je me sentais bien quand je faisais un film. Mais quand j'avais trop de temps pour réfléchir, je commençais à entendre toutes ces voix effrayantes", expliquait-il. "Ce n'était pas amusant pour moi d'être entre deux idées ou deux projets."

Pour fêter ce record impressionnant, revenons sur quelques-uns de ses plus grands succès en salles :

Duel

Universal Studios

Considéré comme l'un des plus grands téléfilms de tous les temps, ce thriller bourré d'action de 1971 suit un chauffeur routier fou qui pourchasse un automobiliste terrorisé (Dennis Weaver) à travers le désert californien. Duel a été si bien reçu qu'il a eu une sortie en salles, ce qui a lancé Spielberg, qui avait alors 25 ans, dans le monde du cinéma.

Richard Dreyfuss, Close Encounters of the Third Kind

Columbia Pictures

Le film de science-fiction de 1977 sur le premier contact de l'humanité avec des extraterrestres était l'un des rares films cette année-là à ne pas avoir été mis au second plan par le phénomène Star Wars. On imagine que le vaisseau spatial a fait son petit effet, sans parler des cinq fameuses notes qu'on n'est pas prêts d'oublier.

Jaws

Universal Studios

"Il va nous falloir un plus gros bateau" demeure une des répliques les plus célèbres du cinéma américain. Le thriller de 1975 de Spielberg autour d'un grand requin blanc mangeur d'hommes est devenu à son époque le film ayant le plus rapporté de l'histoire et a marqué le début des blockbusters hollywoodiens.

Raiders of the Lost Ark, Harrison Ford

Paramount Pictures

Steven Spielberg s'est associé à son vieil ami George Lucas pour ce film d'action et d'aventure plein de références aux années 30 et 40 ; ce fut aussi le début d'un héros fanfaron au cinéma, alias Indiana Jones, interprété par Harrison Ford.

ET, E.T., Extra Terrestrial

Universal

Le film de 1982 qui a fait pleurer tout le monde raconte l'histoire d'un jeune garçon qui aide son ami extraterrestre à appeler chez lui et a assis la réputation de Steven comme un réalisateur à succès au grand cœur.

Oprah Winfrey, The Color Purple,

Warner Bros.

Le drame du réalisateur de 1985 inspiré du roman d'Alice Walker a fait de Whoopi Goldberg et Oprah Winfrey des stars et a reçu 11 nominations aux Oscars. Mais il n'a remporté aucune statuette et Spielberg a été ignoré dans la catégorie Meilleur réalisateur.

Steven Spielberg, Jurassic Park

Universal Pictures

Le film d'aventures avec des dinosaures de 1993 a été monté en même temps que Spielberg tournait La Liste de Schindler. Jurassic Park a non seulement été un énorme succès, mais il a également aidé à populariser les effets visuels animés par ordinateur, qui n'en étaient encore qu'à leurs balbutiements.

SCHINDLER'S LIST

SNAP/Entertainment Pictures/ZUMAPRESS.com

Spielberg a enfin obtenu le respect mérité de ses pairs avec son film dramatique inoubliable de 1993 sur l'Holocauste, qui lui a valu sept Oscars dont ceux de Meilleur film et Meilleur réalisateur.

Tom Hanks, Saving Private Ryan

DreakWorks

Le film de guerre de 1998 de Spielberg s'ouvre sur une scène de bataille d'anthologie et rend hommage au courage des hommes qui ont envahi la côte normande le jour du débarquement. Le film mené par Tom Hanks a valu au cinéaste son deuxième Oscar du Meilleur réalisateur.

Jude Law, Artificial Intelligence

Warner Bros. Entertainment

Inspiré d'une histoire de Stanley Kubrick, le conte de Pinocchio futuriste de 2001 suit un petit garçon robot qui cherche sa mère dans une Amérique dévastée par le réchauffement planétaire. Le film, qui a reçu un accueil mitigé au départ, a bénéficié d'une reconnaissance tardive et est désormais considéré comme une de ses œuvres les plus sous-estimées.

Tom Cruise, Minority Report

20th Century Fox

Dans ce thriller néo-noir de science-fiction de 2002 avec Tom Cruise, Spielberg rend hommage aux polars classiques des années 30 et 40 réalisés par ses ancêtres cinématographiques comme John Huston et Howard Hawks.

Munich

Universal Pictures

En 2005, ce film dramatique est un autre sujet sensible pour Spielberg, puisqu'il suit une équipe du Mossad israélien chargée de traquer les auteurs du massacre des athlètes israéliens des Jeux olympiques de Munich de 1972.

Daniel Day-Lewis, Lincoln

DreamWorks

Considéré par beaucoup comme l'un de ses meilleurs films, ce drame captivant et sobre se focalise sur les efforts du 16e président américain pour passer le 13e Amendement pour abolir l'esclavage à la fin de la guerre de Sécession et donne lieu à une performance de choix de Daniel Day-Lewis.

ET AUSSI : les prochaines sorties ciné

Tom Hanks, Amy Ryan, Bridge of Spies

Jaap Buitendijk / DreamWorks II Distribution Co., LLC and Twentieth Century Fox Film Corporation

Le drame de la guerre froide, sorti en 2015, raconte l'histoire vraie d'un avocat (Tom Hanks) qui a négocié la libération d'un pilote de l'US Air Force (Austin Stowell) en échange d'un espion soviétique du KGB (Mark Rylance). Le film a reçu six nominations aux Oscars, et Rylance a remporté l'Oscar du Meilleur second rôle.

Ready Player One

Jaap Buitendijk/Warner Bros. Entertainment, Inc.

C'est de nouveau les adultes contre les enfants dans ce film de science-fiction dystopique, qui a lieu en l'an 2045 et est sorti en 2018. L'aventure commence quand un adolescent orphelin trouve le premier indice d'un jeu caché dans un univers de réalité virtuelle appelé l'OASIS. S'il peut trouver les deux autres avant quiconque — et sans être tué par l'équipe IOI rivale — il gagnera le jeu et contrôlera l'OASIS.

  

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.