Kendra Wilkinson, Hank Jr., Alijah, Kids

Instagram

Kendra Wilkinson a décidé de répondre aux critiques concernant ses qualités parentales.

La star de 32 ans de Kendra on Top, mère d'un petit Hank Jr., 8 ans, et d'une petite Alijah, 3 ans, a répondu à ses détracteurs via Instagram jeudi.

"Laissez-moi vider mon sac une minute", a-t-elle dit dans un message accompagné d'une photo d'elle avec ses enfants en train de faire des grimaces au bord d'un ruisseau. "Je me déchire en tant que personne. Je travaille, je paie mes factures, je m'occupe de deux enfants, je les aime comme une dingue, et j'essaie de m'occuper de moi-même en même temps, c'est un travail non-stop. Je ne sais pas ce que vous, certains rageux, pensez savoir, mais vous feriez mieux de vous faire surveiller parce que vos suppositions basées sur des photos et des extraits d'émissions vous font délirer."

Kendra a ajouté : "J'apprécie les gens vrais qui me suivent et qui savent qui je suis vraiment, plutôt que les idiots qui ne font que passer et inventer des conneries. Je parle également de certains proches. Je suis une personne aimante et je suis anticonformiste par nature, pas quelqu'un d'agressif, mais ces derniers temps, je suis acculée par les jugements et les opinions qui sont 100 % fausses et ne me représentent pas."

L'ex-playmate a posté son message quelques jours après avoir partagé des photos d'elle en train de déjeuner avec les stars de Bienvenue à Jersey Shore Nicole "Snooki" Polizzi et Deena Cortese et de jouer aux jeux vidéo soûle après avoir entamé une procédure de divorce avec Hank Baskett, le père de ses enfants.

"Pendant que les gens sur Internet ET dans la vraie vie ont de la peine pour mes enfants parce que maman doit travailler, en même temps, mes gosses me remercient. Je fais des sacrifices pour que mes enfants aient la vie qu'ils méritent", a poursuivi Kendra, qui a également posté de bons moments passés avec sa progéniture depuis sa séparation. "Je ne bois que pour célébrer et j'apprécie mes amis. Un jour, on reconnaîtra que je travaille dur, mais d'ici-là, je continuerai à être moi-même."

"Je sais, je ne devrais pas me préoccuper de ce que les gens pensent, mais je suis humaine, et parfois, ça m'atteint...", a-t-elle conclu.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.