Michael B. Jordan, Men's Health

Men's Health

Michael B. Jordan se dévoile complètement, au sens propre comme au figuré !

Dans le numéro d'avril de Men's Health, l'acteur se confie sur tout, de son homonymie avec le grand Michael Jordan à sa carrière à succès.  

Peu de stars vivent une carrière plus prolifique que Michael B. Jordan en ce moment : la star de 31 ans, qui vient d'incarner Erik Killmonger dans le succès planétaire Black Panther, s'entraîne actuellement pour la suite de Creed – L'héritage de Rocky Balboa, le drame de 2015, et sera acteur et producteur du remake du classique de science-fiction Fahrenheit 451.

Si son actualité pourrait sembler un peu dure à gérer, Michael sait combien c'est son moment, et il a bien l'intention de ne pas le gaspiller.

"La vie est courte, vous savez ? Je veux laisser quelque chose derrière moi. Une marque. Une éthique de travail. De telle sorte que mes petits-enfants et leurs enfants et leurs enfants pourront se dire : c'est ici que tout a commencé. La lignée. Une richesse intergénérationnelle. Des choses qui sont là pour toujours. Tout ça", explique-t-il au magazine.

Michael B. Jordan, Men's Health

Men's Health

Michael est conscient que le fait de porter le même nom que l'un des plus grands sportifs de tous les temps constitue une pression supplémentaire. Il utilise pourtant son nom comme une source de motivation et non d'intimidation.  

"J'aime la compétition. J'aime la compétition dans tout ce que j'entreprends. Ça vient de mon nom", a reconnu l'acteur. "Ayant grandi en faisant du sport et avec un nom comme Michael Jordan, on me taquinait, alors j'ai dû être compétitif. Je ne pouvais pas me permettre d'avoir ce nom et de ne pas être bon. J'ai appliqué ça à tout. Je me dis que je dois être aussi bon si ce n'est meilleur que lui dans son domaine." 

Bien qu'il admire la légende de la NBA, les deux hommes ne se sont jamais rencontrés, et l'acteur veut que ça reste ainsi, du moins pour le moment. 

"Je n'ai jamais rencontré Michael Jordan. Je ne veux pas le rencontrer officiellement avant d'arriver à un point où il sait qui je suis et je sais qui il est", poursuit l'acteur. "Et il y aura un respect mutuel. Pour l'instant, ce serait : « Ce type a le même nom que le tien, ha, ha. » Ça ne m'intéresse pas. Ça me pousse aussi à continuer à travailler. Ça me motive."

Michael B. Jordan, Men's Health

Men's Health

Si la célébrité de Michael ne cesse d'augmenter ces dernières années, il a hésité avec son nouveau rôle dans Fahrenheit 451.

Pour le film inspiré du célèbre roman de Ray Bradbury de 1953 sur des "pompiers" du futur qui brûlent des livres, depuis que la lecture est prohibée, Michael a dû être convaincu avant d'incarner ce personnage polémique en cette période difficile. 

"J'ai été prudent. Je n'étais pas sûr de vouloir jouer une figure d'autorité à cause de la relation entre ma communauté et la police. Je n'étais pas sûr de vouloir jouer ce personnage", ajoute-t-il. "Mais une fois que j'ai lu le livre, écouté la vision de Ramin [Bahrani, le réalisateur] et compris ce qu'il voulait exprimer, alors j'ai dit : « J'ai compris. Je veux en faire partie. »"

Michael B. Jordan, Men's Health

Men's Health

Malgré tout ce qu'il a déjà accompli, Michael B. Jordan commence à peine.

Il précise en souriant : "Je n'en suis qu'au début. J'ai encore un long chemin qui m'attend."

Creed II sort le 9 janvier 2019 et Fahrenheit 451 sort sur HBO en mai.

Le dernier numéro de Men's Health est disponible en ligne dès maintenant !

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.