Amal Clooney fait tout. 

Elle est avocate, militante, mère et épouse. Et maintenant, elle fait aussi la couverture de Vogue.

L'avocate des droits de l'homme est en couverture du numéro de mai 2018 du magazine, et elle y parle de sa carrière et de sa vie privée. 

On dirait qu'Amal était vouée à sa carrière. Selon Vogue, sa mère était une journaliste politique respectée qui voulait être avocate au départ, et son père était vice-président de l'Universal Federation of Travel Agents' Association, qui a été consultante auprès des Nations Unies. Elle a étudié le droit à St Hugh's College, Oxford, et elle a suivi le programme LL.M. de New York University. 

Au fil de sa carrière, elle s'est notamment attaquée aux procès de crimes de guerre et aux mauvais traitements faits aux femmes. 

"C'est elle, la professionnelle, moi, je suis l'amateur", a dit son mari, George Clooney, au magazine. "Je vois quelqu'un au sommet de son art, faisant son travail mieux que toute autre personne que j'aie vue." 

Amal Clooney, Vogue

Annie Leibovitz for Vogue

Elle était déjà reconnue pour ses exploits de carrière, mais elle a été catapultée sous le feu des projecteurs d'une toute nouvelle façon quand elle a commencé à fréquenter George. Elle a rencontré l'acteur à 35 ans par un ami mutuel à sa maison du lac de Côme en Italie. 

"Bien sûr, elle était magnifique", a dit George au magazine. "Mais je l'ai aussi trouvée fascinante, et brillante. Sa vie était incroyablement palpitante : les clients qu'elle prenait et le travail surhumain qu'elle faisait. Je suis tombé sous le charme dès que je l'ai vue." 

Ils sont restés en contact par e-mail et ils ont fini par dîner ensemble pour la première fois à un restaurant de Londres. 

"C'était la chose la plus naturelle du monde", a dit Amal à Vogue. "Avant cette expérience, j'avais toujours espéré qu'il puisse y avoir un amour qui soit débordant et qui n'exige pas des hésitations et des prises de décision." 

Désormais, elle pense que l'amour est "une chose dans la vie qui est, je pense, le plus grand déterminant du bonheur, et c'est aussi la chose qu'on contrôle le moins". 

Amal Clooney, Vogue

Annie Leibovitz for Vogue

Mais ni Amal ni George ne savait si le mariage était dans les cartes. Après tout, George avait déjà été marié à Talia Balsam. Mais quand George a commencé à fréquenter l'avocate, il a "su immédiatement que quelque chose était différent". Pendant un safari en Afrique avec des amis, le réalisateur de Bienvenue à Suburbicon a su qu'il voulait faire sa demande.

"Des girafes se sont approchées d'elle", a-t-il dit au magazine. "Elles sont sorties de nulle part. J'ai pris une photo d'elle, et elle souriait. J'ai dit à mon copain Ben : « Tu sais, je crois que je devrais la demander en mariage. » Et Ben a dit : « Je crois que c'est une bonne idée. »" 

Ils se sont mariés en 2014 et ont eu des jumeaux — Alexander et Ella — en 2017. 

Selon le magazine, le petit garçon ressemble à son père alors que la petite fille ressemble plus à sa mère. 

Les jumeaux n'ont pas encore un an, mais ils ont déjà passé quelques grandes étapes, comme dire leur premier mot. 

"On a eu des « maman » et « papa »", a dit Amal. "George a bien insisté pour dire que « maman » a été le premier mot." 

Pour lire l'article intégral, consultez le numéro de mai de Vogue

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.