Donald Trump, Jr, Aubrey O'Day

Getty Images

Une semaine après que Vanessa Trump a demandé le divorce à Donald Trump Jr., des rumeurs sur le mariage du couple ont commencé à faire surface.

"Après 12 ans de mariage, nous avons décidé de vivre chacun de notre côté. Nous aurons toujours énormément de respect pour l'autre et nos familles respectives. Nous avons eu cinq beaux enfants ensemble et ils demeurent notre priorité. Nous demandons à ce que notre vie privée soit respectée en ce moment", a déclaré le couple dans un communiqué adressé à E! News le 15 mars.

Lundi, Page Six a rapporté que Donald "a trompé" Vanessa avec la chanteuse Aubrey O'Day en 2011 quand elle était dans l'émission Celebrity Apprentice et qu'il tenait le rôle de conseiller.

Si ni Aubrey ni Donald n'ont pour l'instant répondu aux spéculations, les réseaux sociaux font du bruit autour de la chanson d'Aubrey de 2013 intitulée "DJT".

"À l'époque, je croyais que c'était pour toujours, mais peut-être que je me mentais", dit une voix masculine sur le morceau.

"Est-ce que c'est ça que tu veux ? Tu veux croire que tout avec moi n'était qu'un mensonge ? Un fantasme ? Et tu veux retourner mener la vie que tu as toujours vécue ?" demande Aubrey dans la chanson.

"Je ne sais pas", répond l'homme. "Je n'ai pas pu faire ce que je prétendais vouloir faire, donc j'ai répondu à ma question. Je serai toujours attiré par toi et je me poserai toujours la question, mais ça n'a pas d'importance parce que je dois rester ici."

En attendant une réaction de Donald ou d'Aubrey, revoyons les autres célébrités qui se sont retrouvées impliquées dans des scandales politiques.

Kathy Griffin, Donald Trump

Twitter; Andrew Harrer/Bloomberg via Getty Images

Kathy Griffin : en mai 2017, Kathy Griffin a créé une énorme polémique en postant une vidéo où on la voyait tenir la tête décapitée et ensanglantée de Donald Trump devant les caméras. Kathy s'est ensuite excusée pour cette vidéo d'une fausse décapitation.

"Désolée. Je suis allée trop loin. J'ai eu tort", a-t-elle reconnu.

En réponse à la vidéo, le président a tweeté : "Kathy Griffin devrait avoir honte. Mes enfants, en particulier Barron, mon fils de 11 ans, ont du mal avec ça. Abject !"

Résultat, Kathy a été renvoyée de CNN l'empêchant de présenter la soirée spéciale du réveillon du jour de l'an avec Anderson Cooper, les services secrets ont commencé à enquêter sur elle et sa tournée a été annulée.

En août 2017, Kathy a réagi à la polémique autour de sa vidéo lors d'une interview dans l'émission australienne Sunrise en expliquant : "Je ne suis plus désolée. L'indignation était un mensonge. Tout ça a été grandement exagéré."

Kathy a ajouté : "J'ai perdu tout le monde. Même Chelsea Clinton a tweeté contre moi. Même des amis... Debra Messing de Will & Grace [a] tweeté contre moi. Tout y est passé. Je n'ai pas seulement perdu une soirée sur CNN. L'intégralité de ma tournée a été annulée en 24 heures parce que tous les théâtres ont reçu des menaces de mort. Les fans de Trump sont hardcore... Ils représentent une minorité, mais ils agissent comme s'ils représentaient la majorité."

Dixie Chicks, Donald Trump with Horns

Kevin Mazur/Getty Images for PMK

Les Dixie Chicks : en 2003, certaines stations de radio ont arrêté de passer les chansons des Dixie Chicks après qu'elles eurent exprimé leur opinion politique et qu'elles eurent critiqué George W. Bush pour son intention d'envahir l'Iraq, lors d'un concert à Londres.

"Au fait, on est du bon côté de la barrière avec vous tous", a commencé à dire la chanteuse Natalie Maines au public. "On ne veut pas de cette guerre, de cette violence, et on a honte que le président des États-Unis vienne du Texas."

12 ans plus tard en 2015, Natalie a tweeté : "Au fait, il y a 12 ans jour pour jour, près de la moitié du pays a perdu la tête et a remis en cause mon côté je-sais-tout. #Crétins."

En 2016, le groupe a encore créé la polémique, en entamant leur DCX MMXVI World Tour à Cincinnati en interprétant leur hit de 1999 "Goodbye Earl", avec en arrière-plan Donald Trump avec des cornes de diable, une moustache et un bouc amusants.

  

Celebs With Obama, Kim Kardashian, Kanye West, Barack Obama

Twitter

Kanye West : en 2005, Kanye West est apparu aux côtés de Mike Meyers pendant le téléthon en faveur des victimes de l'ouragan Katrina. Pendant l'émission en direct, Kanye a dit : "George W. Bush n'en a rien à faire des Noirs."

Le président américain a par la suite décrit le commentaire du rappeur comme "un des moments les plus ignobles" de sa présidence. Yeezy a ensuite exprimé ses remords concernant sa phrase et George W. Bush a apprécié l'excuse en déclarant : "Je ne déteste pas Kanye West."

En 2009, en répondant au fait que Kanye était monté sur scène pendant le discours de remerciements de Taylor Swift aux VMA, le président Barack Obama a traité Kanye de "crétin". Mais des années plus tard, les deux personnalités ont posé tout sourire aux côtés de Kim Kardashian.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.