xx

Bien sûr qu'Armie Hammer est beau en rayures.

L'acteur de Call Me By Your Name a surpris certains de ses fans mardi quand, tout à coup, il a décidé de partager sa photo judiciaire sur Instagram. "Ce n'est peut-être pas jeudi, mais voilà un petit moment souvenir qui vaut le détour...", a écrit Hammer. "#DieubénisseleTexas." Répondant à un commentaire d'un fan, l'acteur de 31 ans a admis que "les tenues de prison ne sont ni mode ni confortables". 

Et "soyons francs", a-t-il dit à Andrew Gray McDonnell, ce n'est "sans doute pas la dernière photo judiciaire". En taguant le poste de contrôle de Sierra Blanca au Texas, Hammer a aussi tagué son ami Ashton Ramsey sur la photo. "Qui prend une bonne photo judiciaire à 4 h du mat ?", s'est demandé Ramsey. L'acteur a répondu : "Tu y étais ! La photo que tu as prise à travers le verre était plus effrayante." 

En novembre 2011, Hammer a été arrêté à Sierra Blanca dans le Texas, pour possession de marijuana. À l'époque, la police a affirmé avoir trouvé un brownie de marijuana et trois cookies de marijuana. Le procureur a abandonné l'affaire, car l'acteur n'avait qu'une toute petite quantité de marijuana sur lui. 

xx

Au final, Hammer a passé un jour en prison et a payé 1 000 $ de caution.

L'arrestation a eu lieu juste avant qu'il ne reçoive la nomination aux SAG Awards 2012 pour le second rôle masculin dans J. Edgar. Même si sa photo judiciaire a fait surface juste avant la cérémonie, Hammer a pu démystifier les choses sur le tapis rouge. "Ce que vous n'avez pas vu, c'est l'équipe de maquillage sur place, là pour tout arranger", avait plaisanté l'acteur dans une interview avec Access Hollywood. "J'ai dormi 8 heures cette nuit-là, j'étais tout beau tout frais. Il n'était absolument pas 5h45 du matin."

Plus tard en 2012, Hammer a dit à TMZ : "Il y a un million de versions de chaque histoire. Je peux pas entrer dans les détails. Dans 90 jours, je pourrai, et je vous en parlerai. Je crois que le Texas est un lieu où il ne faut pas s'écarter du droit chemin, point barre. Disons que j'ai retenu la leçon. Disons qu'au Texas, un peu, ça suffit." Puis il est apparu dans Conan en 2013, mais n'en a rien dit. "Je n'ai pas le droit d'en parler", a-t-il dit. "Enfin, je ne suis pas censé en parler." Après un peu d'insistance, il a partagé un peu plus. "C'était il y a longtemps. C'était une mauvaise compréhension de la loi, des lois d'État et fédérales, et apparemment, les lois fédérales ont la priorité sur les lois d'État", a-t-il dit en souriant. "Qui l'eût cru ? Disons que j'ai beaucoup appris sur le système judiciaire." 

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.