Brendan Fraser, star de la saga de La Momie, California Man et d'autres films des années 90, n'est pas apparu sur grand écran depuis longtemps et lors d'une récente interview, il a abordé un moment difficile qui a sûrement contribué à sa disparition d'Hollywood.

La résidence principale de l'acteur de 49 ans est une maison au nord de New York, où le père divorcé élève ses trois fils, dont l'un est autiste. Au cours de la dernière décennie, il a divorcé, sa mère est décédée d'un cancer, il s'est fait opérer suite à ses cascades dans La Momie, et il a souffert d'un épisode traumatisant à Hollywood.

En 2003, Brendan Fraser a accusé Philip Berk, un membre de la Hollywood Foreign Press Association, d'avoir agrippé ses fesses après une cérémonie au cours de laquelle l'acteur avait annoncé la somme que l'organisation caritative avait levée. Il a alors exigé et obtenu une lettre d'excuse à la fois de l'organisation, qui décerne les Golden Globes, et du journaliste, qui a réfuté la version de Brendan Fraser, avait expliqué le New York Times en 2004.

Fraser évoque pour la première fois cet incident dans une interview accordée à GQ et publiée jeudi :

"Je me suis senti malade. Je me suis senti comme un gosse. J'avais l'impression d'avoir une boule dans la gorge. Je croyais que j'allais me mettre à pleurer."

L'acteur a expliqué que le journaliste était sur le point de lui serrer la main, quand il a décidé de toucher une partie de son derrière et de le toucher de façon inappropriée. Brendan a ajouté avoir été pris de peur et de panique. Il a précisé avoir fini par retirer la main de Philip Berk. Le journaliste, qui est toujours membre de la HFPA et en a même été le président à un moment donné, a répondu à GQ : "La version de M. Fraser est une pure invention. Mes excuses n'impliquaient aucune mauvaise action. C'était « Si je vous ai offensé M. Fraser, ce n'était pas mon intention et je m'en excuse. »"

Brendan Fraser, GQ

Martin Schoeller / GQ

Brendan Fraser, GQ

Martin Schoeller / GQ

   

The Mummy, 1999

Universal Pictures

L'acteur de Collision a révélé qu'après cet incident, il s'est précipité chez lui pour dire à Afton, sa femme à l'époque, ce qui s'était passé.

Et Brendan d'ajouter : "Je suis devenu déprimé. Je me sentais coupable et je me sentais très mal parce que je disais : « Ce n'est rien ; ce type a mis sa main derrière moi et m'a un peu touché. »"

Cette expérience l'aurait fait partir en "retraite" et "se sentir reclus" et il s'est alors demandé qui il était et ce qu'il faisait. Il a précisé que le travail "avait dépéri" : "Dans ma tête, du moins, on m'avait dépossédé de quelque chose."

"Est-ce que j'ai encore peur ? Absolument", a avoué Brendan à GQ. "Est-ce que je ressens le besoin de m'exprimer ? Absolument. Est-ce que je voulais le faire plein de fois ? Absolument. Est-ce que je me suis réfréné ? Absolument... Et peut-être que je réagis trop par rapport à ce qui s'est passé. Mais je connais ma vérité."

Les commentaires de l'acteur font suite à la montée du mouvement #MeToo, grâce auquel de nombreuses personnes ont enfin décidé de raconter leurs expériences d'agressions sexuelles et harcèlement suite à des mois au cours desquels plusieurs grands noms à Hollywood ont été accusés d'en être les auteurs, comme Harvey Weinstein, qui aurait agressé Rose McGowanAshley Judd ou encore Mira Sorvino.

Brendan, qui a travaillé avec les trois actrices et les considère comme des amies, a ajouté à GQ : "J'ai regardé ce merveilleux mouvement, ces personnes qui ont le courage de dire ce que je n'ai pas pu dire."

Lors des Golden Globes 2018, les stars étaient toutes vêtues de noir et arboraient un pin's pour soutenir la campagne Time's Up (C'est fini) afin de venir en aide aux victimes de harcèlement sexuel, mais aussi de résorber les inégalités au travail. Brendan est apparu aux Golden Globes pour la dernière fois en 2003. Il a précisé avoir rarement été invité à cet événement depuis. Philip Berk réfute l'idée que la HFPA se vengerait de l'acteur en précisant à GQ : "Sa carrière a décliné sans que ce soit de notre faute." 

"On arrête de vous téléphoner pour le travail, et on commence à se demander pourquoi", s'est demandé l'acteur. "Il y a plein de raisons, mais est-ce l'une d'entre elles ? Je pense que oui."

Malgré sa disparition à Hollywood, Brendan poursuit sa carrière d'acteur, en se concentrant sur la télévision. Ces dernières années, il est apparu dans The Affair, série tournée à New York, la minisérie Texas Rising, tournée au Mexique, et il joue actuellement dans Trust, une série sur John Paul Getty III, en Europe. La série devrait débuter sur FX le 25 mars.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.