Frances Bean Cobain, 2017 Met Gala Arrivals

Neilson Barnard/Getty Images

Frances Bean Cobain, la fille de 25 ans des légendes du rock Kurt Cobain et Courtney Love, a annoncé sur Instagram mardi qu'elle fêtait sa deuxième année de sobriété. L'artiste en arts visuels connaît bien l'addiction, puisque ses deux parents célèbres se sont drogués. Pour mettre les choses au clair, Frances a d'abord expliqué pourquoi elle n'a pas parlé de ses problèmes d'addiction jusqu'à maintenant. 

"J'ai voulu commencer le post en utilisant un pur moment à Oahu dans la nature, avec mon amour", a-t-elle dit. "Ce moment est une représentation de qui je suis le 13 février 2018. Ça me paraît significatif parce que c'est mon deuxième anniversaire de sobriété. C'est une décision intéressante et kaléidoscopique de partager mes sentiments sur quelque chose de si intime en public. Le fait que je suis sobre n'est pas vraiment connu publiquement, et cela est délibéré. Mais je crois qu'il est important de mettre de côté ma peur d'être jugée ou incomprise ou cataloguée d'une certaine façon."

Reconnaissant qu'en tant que personne publique, elle peut aider les autres, elle s'est sentie poussée à parler. "Je veux avoir la capacité de reconnaître et observer que mon parcours pourrait informer, ou même aider d'autres gens qui vivent quelque chose de similaire ou de différent. C'est une lutte quotidienne d'être présent pour toutes les choses douloureuses, chaotiques, inconfortables, tragiques et tordues qui sont arrivées ou qui arriveront", a expliqué Frances. "L'autodestruction et la consommation toxique et la délivrance de la douleur sont bien plus faciles à adopter. Indéniablement, pour moi-même et ceux autour de moi, devenir présente est la meilleure décision que j'aie jamais prise. La façon dont on traite nos corps est en corrélation directe avec la façon dont on traite notre âme. Tout est relié. Forcément."

Pour célébrer sa "santé éclatante", Frances a dit qu'elle projetait de se concentrer sur une "abondance de bonheur, gratitude, conscience, compassion, empathie, force, peur, perte, sagesse, paix et la myriade d'autres émotions désordonnées que je ressens constamment. Elles traduisent qui je suis, ce que sont mes intentions, qui je veux être et elles me forcent à reconnaître mes limites. Je revendique mes erreurs comme les miennes, car je pense qu'elles contribuent au dialogue de mon éducation dans la vie."

Frances, qui a récemment fêté son premier anniversaire avec son petit ami Matthew Cook, a ajouté qu'elle "évoluait constamment", en particulier avec ce parcours. "Le moment où j'arrête mon évolution est le moment où je me fais du tort ainsi qu'à ceux que j'aime. Même si ça paraît ringard et cliché, la vie s'améliore, si on le désire. Je ne prétendrai jamais savoir quelque chose que d'autres ne savent pas. Je sais seulement ce qui fonctionne pour moi et chercher à échapper à ma vie ne fonctionne plus pour moi." 

La jeune femme a fini son message en souhaitant à tous "paix", "amour" et "empathie".

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.