Oprah Winfrey, Reese Witherspoon, Mindy Kaling, O the Oprah Magazine

Ruven Afanador/O, The Oprah Magazine

Dans le numéro de mars de O, The Oprah Magazine (en kiosque le 13 février),Oprah Winfrey interviewe les actrices Mindy Kaling et Reese Witherspoon, ses co-vedettes dans l'adaptation signée Ava DuVernay d'Un Raccourci dans le temps. Le trio parle ouvertement du mouvement #MeToo et de l'initiative Time's Up, mais aussi de leur impact sur Hollywood et, plus généralement, sur les femmes dans tous les milieux.

"Quelle est la décision la plus difficile que vous ayez dû prendre pour réaliser votre destin ?" demande Winfrey.

"Pour moi, ça a été de quitter une relation violente", a déclaré Witherspoon, ajoutant qu'elle avait subi des abus à la fois "psychologiques" et "verbaux". "J'ai tracé une ligne dans le sable et elle a été dépassée, et là, un truc s'est déclenché dans mon cerveau. Je ne pouvais plus continuer. J'étais très jeune, et c'était très intense."

Sans donner plus de détails, Witherspoon explique : "Ça m'a changée à un niveau cellulaire, je me suis rendu compte que je pouvais me défendre seule. C'est la raison pour laquelle je peux m'élever et dire : « Oui, je suis ambitieuse », car une personne a essayé de me retirer ça." C'était un tournant décisif pour Witherspoon qui, il y a quelques années de cela, a été applaudie pour avoir dit : "L'ambition n'est pas un gros mot."

Oprah Winfrey, Reese Witherspoon, Mindy Kaling, O the Oprah Magazine

Ruven Afanador/O, The Oprah Magazine

En repensant à ce discours qui a fait le buzz, Witherspoon explique : "Une étude de l'université de Columbia avait démontré que les gens trouvaient qu'une femme ambitieuse semblait plus égoïste et moins digne d'être embauchée qu'un homme ambitieux. Je me suis dit : « Il faut qu'on commence à recadrer ce mot. Ce n'est pas une question d'égoïsme. On cherche juste à faire plus et à bâtir des communautés, des écoles, un monde." Kaling, qui a eu sa propre série télé pendant six saisons, sait de quoi elle parle. "C'est vrai. L'ambition, appliquée à une femme, est presque synonyme d'« impitoyable ». Appliqué à un homme, c'est un compliment", explique-t-elle. "Si quelqu'un me disait que j'étais ambitieuse, ce serait presque une insulte."

En 2012, Witherspoon a cofondé Pacific Standard, une société de production qui cherche à soutenir des projets menés par des femmes, comme Big Little LiesGone Girl et Wild. "On ne ressent pas de compassion à moins de voir ces histoires à travers le regard de quelqu'un d'autre, et il nous faut un plus grand éventail de conteurs. Il doit y avoir des femmes, des gens de couleur, des LGBTQ. Les histoires doivent être plus équilibrées", explique l'actrice. "Je pense sincèrement que l'art est l'antidote. Quand on voit quelque chose sous une autre perspective, quand on se met à la place de l'autre personne, c'est là que naît l'empathie, à mes yeux."

Oprah Winfrey, Reese Witherspoon, Mindy Kaling, O the Oprah Magazine

Ruven Afanador/O, The Oprah Magazine

Witherspoon tient également à créer des environnements de travail sans danger pour les femmes, surtout après avoir révélé l'an dernier qu'elle avait été agressée sexuellement quand elle avait 16 ans. "On m'avait fait comprendre que je devais garder le silence pour avoir le travail. « Tu veux travailler ? Tu veux aller de l'avant ? Alors ne parle pas. » Mais les règles ont changé. Et avec Time's Up, on veut s'assurer qu'elles changent pour tout le monde, en fournissant une aide juridique et financière aux femmes qui ont été harcelées dans le monde du travail et qui sont prêtes à en parler", déclare-t-elle. Jusqu'ici, il était dur de parler. "Les cafteuses n'étaient pas bienvenues", se rappelle-t-elle, "et si vous vouliez décrocher ce premier rôle tant convoité, vous vous mettiez dans les rangs."

Maintenant, Witherspoon pense que le "changement" est inévitable. "Il y a un tas d'hommes très bien dans le monde, mais je pense qu'il incombe aux femmes qui dirigent de changer les règles du jeu. Il faut que les femmes se serrent les coudes, et c'est ce que je fais avec un tas d'actrices. Ça m'a vraiment éclairée. Les femmes en position de pouvoir ont besoin d'aider les gens à comprendre ce qu'est la nouvelle norme", explique-t-elle à Winfrey. "Dites aux gens comment vous voulez qu'on vous traite."

Pour en savoir plus sur Kaling, Winfrey et Witherspoon, achetez le numéro de mars de O, The Oprah Magazine.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.