Eric Roberts, Julia Roberts

Ron Galella, Ltd./WireImage

Le drame de la famille Roberts n'est pas réservé qu'au grand écran.

La brouille entre Eric Roberts et Julia Roberts s'est terminée il y a 14 ans, et aujourd'hui, à 61 ans, l'acteur revient en détail sur leur désaccord dans le nouveau numéro de Vanity Fair. Malgré leurs 10 ans de différence, le frère et la sœur célèbres étaient jadis inséparables. Mais après les déboires d'Eric avec l'alcool et la drogue, et sa séparation avec l'actrice Kelly Cunningham, Julia en avait eu assez. En fait, elle avait même aidé à payer les frais d'avocat de l'ex d'Eric, alors que les parents se disputaient la garde d'Emma Roberts.

En repensant à cette période, Eric explique au magazine : "Je ne parlerais pas de querelle. J'étais dingue de mes sœurs. Je les aimais, je les adorais. Elles étaient très chères à mes yeux, et on a eu des moments très proches. On était très protecteurs les uns envers les autres, mais la personne la plus difficile à protéger de soi, c'est soi-même." Comme l'avoue Eric, son addiction de longue date à la drogue et à l'alcool a usé sa petite sœur. "C'était épuisant d'être à mes côtés : je me plaignais, j'étais accusateur, incapable de prendre du plaisir", reconnaît l'acteur. "Tout le monde autour de moi a eu besoin de faire une pause, et ça a été le cas de Julia."

Mais, après la naissance des jumeaux de Julia Roberts et de son mari, Danny Moder, en 2004, Eric et son épouse, Eliza Roberts, se sont rendus à l'hôpital "pour déposer des cadeaux" pour les nouveau-nés. "Au lieu de ça, on m'a escorté dans la chambre et j'ai tout de suite été inondé d'amour en tant que frère et oncle." Depuis, Eric raconte que Julia et lui ont passé plusieurs Thanksgiving ensemble, ajoutant qu'ils sont également "amis e-mail".

S'il ne discrédite pas leurs talents respectifs, Eric, qui serait apparu dans pas moins de 487 films et séries, dont 74 rôles rien qu'en 2017, s'attribue le succès de la carrière de Julia et Emma. "Sans moi, ni Julia Roberts ni Emma Roberts ne seraient des stars, des actrices, et j'en suis très fier", exprime-t-il. "Quand Julia est venue pour la première fois à New York, je suis allé à [l'agence] William Morris en disant : « Lequel d'entre vous va signer un contrat avec ma sœur Julia ? »"

"Et je suis très fier que tout le monde sache que j'étais le premier, et même largement", ajoute-t-il. "J'étais le premier à être nominé pour un Golden Globe et un Oscar, donc j'en suis très fier."

Julia est ensuite devenue la "fiancée de l'Amérique", et a remporté un Oscar, tandis qu'Eric "a commencé à jouer dans plein de films de seconde zone". Mais il n'est pas amer. "J'ai commencé à m'amuser avec mon art. Je suis une pu**** de groupie par rapport à ça ! Je peux jouer tous les jours, toute la journée. Mais quand tout le monde a commencé à se moquer de moi, je me suis tourné vers Eliza en lui demandant « Pourquoi ? »", poursuit Eric. "Et tout d'un coup, j'en suis à 250 films, et je réalise que je suis passé d'acteur dont on se moque prêt à jouer dans n'importe quoi à « Y a-t-il quelque chose qu'il ne sache pas faire ? »"

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.