Pendant des décennies, Tonya Harding n'a cessé de répéter qu'elle ne savait rien à propos de l'attaque de Nancy Kerrigan aux championnats américains de patinage artistique de 1994. Mais, pour la première fois, elle vient de révéler dans l'émission spéciale Truth and Lies: The Tonya Harding Story sur ABC jeudi la semaine dernière qu'elle se doutait que quelque chose risquait de se passer. À l'époque, elle avait entendu son ex-mari, Jeff Gillooly, et son ami, Shawn Eckhardt, comploter de "faire disparaître quelqu'un" juste avant que l'agression n'ait lieu.

Shawn Eckhardt et Jeff Gillooly (qui a changé son nom de famille en Stone en 1995) ont fait 18 mois de prison pour tentative d'agression sur Nancy Kerrigan ; Shane Stant, qui a frappé la jambe droite de la patineuse avec une matraque de police, et Derrick Smith, qui conduisait la voiture pour prendre la fuite, ont également fait de la prison pour leur implication dans le crime. Quant à Tonya Harding, elle a plaidé coupable d'avoir entravé l'enquête, un délit, et a été condamnée à trois ans de mise à l'épreuve, 500 heures de TIG et une amende de 160 000 $. L'ancienne championne a aussi subi un examen psychiatrique et a dû rendre sa carte de membre de l'Association américaine de patinage artistique. Au final, l'organisation a fini par la bannir à vie.

Dans une interview accordée à Amy Robach d'ABC News, Tonya Harding a prétendu ne pas avoir planifié l'attaque de Nancy Kerrigan. Mais elle a tout de même déclaré : "Je savais qu'il se passait quelque chose. J'ai entendu [Eckhardt et Gillooly] parler d'un truc du genre : « Peut-être qu'on devrait faire disparaître quelqu'un pour s'assurer qu'elle intègre l'équipe. » Et je me souviens leur avoir dit : « Mais qu'est-ce que vous racontez ? Je sais patiner. »" Elle a ajouté que jusqu'à maintenant, "personne n'a jamais voulu croire" son histoire, et la sportive "n'a jamais compris" pourquoi elle a "toujours" été vue comme "la méchante".

Quand on lui a demandé si elle avait pensé à la remarque de Shawn Eckhardt et Jeff Gillooly après l'agression de Nancy Kerrigan, Tonya Harding a expliqué qu'elle ne l'avait pas fait dans un premier temps : "Ça m'a frappée deux ou trois jours après notre retour." L'ex-patineuse a précisé que la conversation entre les deux hommes avait eu lieu un ou deux mois avant l'attaque. Après l'agression de Nancy Kerrigan, Jeff Gillooly "a commencé à agir bizarrement", a reconnu Tonya Harding. "Je me souviens lui avoir demandé : « Qu'est-ce qui se passe ? Tu te souviens de quelque chose que tu n'as pas dit ? »"

Connie Chung d'ABC, qui a interviewé Tonya Harding en 1994 après l'incident, a été choquée d'apprendre qu'elle puisse admettre une telle chose. "Incroyable", a-t-elle dit. "Je n'en reviens pas qu'elle ait dit ça."

"C'est un commentaire accablant", a déclaré Christine Brennan, une chroniqueuse du USA Today, à propos de l'aveu de Tonya Harding. "Qu'elle dise qu'elle était au courant qu'ils allaient attaquer quelqu'un est énorme."

Ce scandale dans le monde du patinage artistique est le sujet de Moi, Tonya, avec Margot Robbie dans le rôle de Tonya Harding, Sebastian Stan dans celui de Jeff Gillooly et Allison Janney dans celui de LaVona "Sandy" Golden, la mère de la championne. Sa vraie maman a déclaré à propos de sa fille Tonya : "Elle a tellement menti qu'elle ne sait plus ce qui n'est pas un mensonge." Tonya Harding a expliqué qu'Allison Janney a fait un "super" boulot, mais LaVona Golden n'a aucune intention de voir le film. "Je me fous de savoir comment je suis décrite", a-t-elle gueulé. "Je me fous de ce film comme de la poussière dehors."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.