Serena Williams, Baby, Daughter, Alexis Olympia Ohanian, Vogue

Mario Testino / Vogue

La fille de Serena Williams sait déjà poser !

La petite fille de 4 mois de la star de tennis, Alexis Ohanian, apparaît sur la couverture du numéro de février 2018 de Vogue, et dans une série de photos adorables. Les images, prises le mois dernier, constituent la première couverture de magazine de l'enfant et rentreront aussi dans les annales de Vogue : la fille de Serena, le premier enfant de Serena et son mari, Alexis Ohanian, est la plus jeune personne à faire la couverture.

Serena est dans une robe rouge de Versace tout en tenant son bébé, qui porte un body blanc et touche sa maman en faisant un petit poing, presque victorieusement, de l'autre main. 

Sur une autre photo pour le magazine, Serena porte une robe de satin lavande bordée de rose de Valentino, alors qu'elle est allongée à côté de sa fille, qu'elle appelle Olympia.

Serena apparaît aussi sur une autre photo avec son enfant, sa mère, Oracene Price, et ses sœurs, Isha PriceVenus Williams et Lyndrea Price. Toutes les femmes portent un pyjama bleu clair. 

Sur une quatrième photo, Serena apparaît avec son mari.

Serena Williams, Baby, Daughter, Alexis Olympia Ohanian, Vogue

Mario Testino / Vogue

Serena Williams, Alexis Ohanian, Vogue

Mario Testino / Vogue

Serena Williams, Daughter, Alexis Olympia Ohanian, Vogue, Mother, Oracene Price, Sister, Isha Price, Venus Williams, Lyndrea Price

Mario Testino / Vogue

Pendant l'interview, Serena, qui a déjà fait la couverture de Vogue en solo auparavant, parle aussi du dur contrecoup de l'accouchement d'Olympia, qui est née par césarienne d'urgence. Elle a expliqué avoir eu des caillots de sang aux poumons par la suite, que sa cicatrice de césarienne s'est rouverte et qu'elle a dû subir une opération pour retirer un hématome abdominal causé par un fluidifiant sanguin qui lui a été administré pour les caillots. Serena est rentrée à la maison après une semaine et n'a pas pu sortir du lit pendant six semaines. 

"Parfois, je suis vraiment déprimée et je me dis : « Je n'y arriverai pas »", a dit Serena au sujet d'être maman. "C'est la même attitude négative que j'ai parfois sur le court de tennis."

Serena a fait la chronique des côtés super et moins super de la maternité sur les réseaux sociaux ; le mois dernier, elle a posté que les dents qui poussent, c'était "diabolique", aussi bien pour la mère que pour l'enfant.

La couverture a été postée en ligne mercredi, plus d'une semaine après que Serena a perdu son premier match de compétition depuis l'accouchement. La semaine dernière, la championne de tennis a annoncé qu'elle se retirait de l'Open d'Australie, disant : "Après avoir joué mon premier match suite à l'accouchement, j'ai réalisé que même si je suis proche, je ne suis pas où je veux être personnellement." 

"Il y a quelque chose de très attrayant à l'idée de s'installer à San Francisco et de juste être maman", a dit Serena à Vogue. "Mais pas encore." 

Elle a dit qu'elle voulait gagner au moins deux Grands Chelems de plus, pour un total de 25. 

"Et je crois qu'avoir un bébé pourrait aider", a-t-elle dit. "Quand je suis trop anxieuse, je perds les matchs, et je crois qu'une grande partie de mon anxiété a disparu quand j'ai eu Olympia. De savoir que j'ai ce magnifique bébé à la maison, ça me donne le sentiment que je n'ai pas besoin de rejouer un autre match. Je n'ai pas besoin de l'argent, des titres ou du prestige. Je les veux, mais je n'en ai pas besoin." 

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.