Bono, Rolling Stone

Rolling Stone

Bono vient de faire de sérieuses révélations.

Le chanteur de U2 fait la couverture du dernier numéro du magazine Rolling Stone, dans lequel il révèle qu'il a failli mourir récemment, un sujet qui a joué un grand rôle dans le dernier album du groupe, Songs of Experience.

Même si Bono ne rentre pas dans les détails de son expérience de mort imminente, il a dit que le nouvel album explorait le thème de la mortalité, qui permet aux gens de "remplir les blancs" pour former leur propre lien avec la musique.

"Les gens ont ces évènements d'extinction dans la vie ; ça peut être psychologique ou physique. Et oui, pour moi, c'était physique, mais je crois m'être épargné tout ce soap opéra", a expliqué Bono. "Surtout avec cette obsession de la célébrité et des détails de la vie des gens... Je suis sorti de ça. Je veux parler du sujet de façon à ce que les gens remplissent les blancs avec ce qu'ils ont vécu eux-mêmes."

Il a continué : "C'est une chose d'en parler pour un magazine comme Rolling Stone, mais quand ça arrive aux tabloïdes, c'est l'horreur. Ça devient la question que tout le monde pose."

Sans parler du fait que Bono trouve que son expérience ne vaut pas la peine d'être racontée en détails, puisqu'il a reçu les soins médicaux nécessaires pour survivre, soins auxquels tant de gens n'ont pas accès.

"Les gens doivent gérer bien pire, c'est une autre raison de ne pas en parler", a-t-il dit au magazine. "On rabaisse tous les gens qui n'ont pas pu s'en sortir ou qui n'ont pas pu avoir de soins médicaux !"

U2, Oscars Show

A.M.P.A.S./Michael Yada

Donc au lieu d'en parler, Bono et U2 ont écrit, et pour la première fois, ils ont écrit avec la mort à l'esprit.

"Bizarrement, la mortalité allait être un sujet de toute façon, juste parce que c'est un sujet rarement couvert", a-t-il dit. "Et on ne peut pas écrire Songs of Experience sans écrire là-dessus. Et disons que j'ai vécu deux ou trois moments-chocs dans ma vie."

Un autre artiste l'a aussi influencé.

"J'ai rencontré un poète nommé Brendan Kennelly. Je le connais depuis des années. C'est un poète incroyable", a expliqué Bono. "Et il a dit : «Bono, si tu veux aller là où vit l'écriture, imagine que tu es mort.» Il n'y a pas d'ego, pas de vanité, pas d'inquiétudes sur qui on offensera. C'est un super conseil. Je ne voulais pas devoir le découvrir en dehors d'une excursion mentale. Je ne voulais pas l'apprendre à la dure."

Pour plus d'infos sur la nouvelle musique de U2 et la vie de Bono, lisez l'interview intégrale avec Rolling Stone ici.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.