Voici Robert Pattinson comme vous ne l'avez jamais vu !

L'acteur de 31 ans apparaît sur deux couvertures du numéro d'automne de Wonderland et porte une perruque rose sur l'une d'entre elles. À l'intérieur du magazine, Pattinson, qui a également participé à l'édition de ce numéro, raconte à Yuval Noah Harari, l'auteur du best-seller Sapiens : Une brève histoire de l'humanité, le thème sur lequel il voulait que porte ce numéro.

Découvrez ci-dessous ce que l'acteur avait à dire sur l'édition du magazine, les photos de Pattinson sur lesquelles il est entièrement vêtu de Dior et la deuxième couverture du magazine !

Robert Pattinson, Wonderland

Sandy Kim for Wonderland

Robert Pattinson : Je voulais que le thème de ce numéro de Wonderland porte sur "La Nature de la Réalité" et faire un contraste entre les personnes dont le seul objectif semble être celui de déformer la réalité et des personnes comme vous, qui semblent la comprendre de façon plus saine et exhaustive.

Yuval Noah Harari : Je pense que d'une certaine manière vous avez pour vocation de créer la réalité, du moins, c'est ce qui se dégage de mon point de vue en tant qu'historien et philosophe. En gros, ce sont les images et l'imaginaire qui dirigent le monde. Les objets dont nous nous servons sont conçus par des ingénieurs, des techniciens, des chimistes et des physiciens, mais en gros, nous les utilisons dans le cadre de nos rêves. Tellement de gens passent toute leur vie à poursuivre un rêve qui leur a été insufflé par un film, une série télévisée, un poème, un roman ou autre. Bien entendu, c'est un tout. Il est impossible de faire naître une culture qu'à partir d'une seule œuvre d'art. Je suis fasciné par la façon dont l'art et la fiction sont les éléments qui font bouger le monde.

Robert Pattinson, Wonderland

Sandy Kim for Wonderland

RP : J'aime beaucoup ce que vous avez dit à propos de la photo d'Obama par rapport à celle de Louis XIV [dans Sapiens : Une brève histoire de l'humanité]. Qu'est-ce que vous avez dit là-dessus ?

YNH : À quel point la mode masculine a subi de profonds changements. La façon dont les tenues féminines et masculines ont changé au cours de l'histoire. La perruque et les talons hauts étaient réservés aux hommes au XVIIe ou XVIIIe siècle en Europe. Aujourd'hui, c'est un peu différent. Aux XXe et XXIe siècles, les hommes portent plus des tenues discrètes et foncées et les femmes des tenues voyantes. La gent masculine est plus réservée. C'est du moins le cas en Occident. Ce n'était en fait pas le cas dans le passé ; les hommes s'habillaient d'une façon plus voyante que les femmes, et c'est particulièrement le cas dans le monde animal, principalement chez les mammifères et les oiseaux, où les mâles sont bien plus colorés et voyants que les femelles.

Robert Pattinson, Wonderland

Sandy Kim for Wonderland

RP : Sur quoi repose donc ce changement au XXe siècle selon vous ?

YNH : Je ne suis pas un expert en histoire de la mode ! Je dirais que c'est en partie dû à la révolution industrielle et aux nouveaux idéaux. Vous avez par exemple l'apparition des idéaux socialistes en matière d'égalité aux XIXe et XXe siècles et vous pouvez voir que le bleu de travail des classes populaires devient le symbole de leur statut social. Les jeans ont été inventés pour servir de bleu de travail à la classe ouvrière car ils sont résistants. En gros, les tenues au XXIe siècle n'ont pas changé. Même les personnes les plus riches au monde, comme Elon Musk et Bill Gates à la Silicon Valley, s'habillent de façon très sobre. Ils portent des T-shirts simples et des tongs.

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.