Essayez d'imaginer Twilight sans Robert Pattinson.

Jouer le vampire Edward Cullen a rendu Pattinson célèbre, mais comme il s'en est souvenu dans une interview avec The New York Times ce week-end, il a failli être renvoyé pendant le tournage du premier film, sorti en 2008. Ses agents sont intervenus, venant sur le plateau au Canada pour le calmer. "Je n'ai pas eu à lécher les bottes de quiconque pendant toute la durée", a-t-il dit. "Je ne l'ai pas fait, de toute façon."

(La star de cinéma a dit à Yahoo! Movies en 2012 qu'il prenait la méthode Stanislavski tellement au sérieux qu'il "se disputait avec tous ceux qui dirigeaient sans arrêt... à tel point que j'ai failli me faire virer.")

Twilight Saga: Breaking Dawn, Part 1, Robert Pattinson, Kristen Stewart Wedding

Andrew Cooper/Summit Entertainment

Avec le recul, Pattinson a dit que tourner cinq films de Twilight avait été "un luxe incroyable". Ça a été "une chance incroyable aussi, de tomber sur le groupe de gens avec qui j'ai travaillé". Et s'il est associé à jamais à Edward Cullen, soit. "Je crois que c'est la meilleure partie d'avoir un peu de succès, si vous faites cinq films d'une série, il faut assumer une certaine responsabilité d'avoir joué le même personnage", a dit Pattinson, 31 ans, au journal.

L'acteur est particulièrement fier de Cosmopolis de 2012, le premier film qu'il a fait après la fin de Twilight. "Je crois que c'était la première fois que je travaillais sur un projet aussi complexe", a dit Pattinson. "J'adore spécialement le fait qu'il soit sorti au summum de ma popularité." C'était "un moment décisif pour moi", a-t-il ajouté. "J'ai réalisé que c'était ce que je voulais faire."

Pattinson était un fan du réalisateur-producteur-scénariste David Cronenberg, dont le style était différent de tous ceux avec qui il avait travaillé auparavant. "Je pense qu'il est très rare de briser la norme", a-t-il expliqué. "Je trouve que tout dans le monde est fait pour être prévisible."

L'acteur de Good time, dont les prochains projets sont High Life et The Souvenir, donne le meilleur de lui-même quand il n'est pas complètement à l'aise. Mais ne lui demandez pas de regarder son travail, car cela le rend très nerveux. "Je n'ai jamais vu personne être aussi dur avec eux-mêmes. Je m'autocritique après. Et il y a une drôle d'énergie perverse qui ressort quand les gens critiquent un travail précédent ou pensent que vous représentez une chose ; ça donne cette drôle d'énergie", a dit Pattinson, en ajoutant en plaisantant qu'il a "presque peur qu'on dise que je suis bon".

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.